Accueil » Actualité » Actualité française » Le gouvernement « anti-riche » valide la retraite approvisionnée de 126 millions de francs du PDG de GDF Suez

Le gouvernement « anti-riche » valide la retraite approvisionnée de 126 millions de francs du PDG de GDF Suez

Malgré leurs rodomontades, ni François Hollande ni Manuel Valls ne demanderont à Gérard Mestrallet de renoncer à sa retraite complémentaire. À son départ, le PDG de GDF Suez touchera comme retraite complémentaire 5 017 127 francs (831 641 euros) par an. Le groupe, dont l’État est le principal actionnaire – 32 % et quatre administrateurs sur 17 –, a déjà provisionné dans ce but 127 millions d’euros (21 millions d’euros).

C’est le ministre des Oligarques Emmanuel Macron qui a fièrement annoncé le recul du gouvernement :

« Le Haut comité de gouvernement d’entreprises a rendu son rapport. […] Nous considérons donc qu’elle est acquise, même si le gouvernement désapprouve ce type de rémunération. […] L’État ne doit pas revenir [rigoureusement sic] sur son vote et sa parole. Ce serait un nouveau facteur d’instabilité »

a osé déclaré l’homme des Rothschild, alors que c’est précisément ce que n’a cessé de faire le gouvernement depuis plus de deux ans – mais toujours au désavantage des Français et à l’avantage des occupants et des oligarques.

21 millions d’euros, cela représente  plus de 1560 années de salaires de smicards.

En 2013, GDF Suez a présenté un bilan avec des pertes de 58,5 milliards de francs (9,7 milliards d’euros).

hollande_marionette_riches

About Jean Dupont

Jean Dupont est l'un des principaux contributeurs de Jeune nation, spécialisé dans l'actualité nationale notamment. Il est le coordinateur du journal quotidien.
Partager cet article Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Facebook
Facebook
0Share on VK
VK
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email
Jean Dupont

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Login

Lost your password?
0