Accueil » Actualité » Actualité internationale » « La police taira les origines pour éviter les amalgames » : Zurich en plein cauchemar orwellien

« La police taira les origines pour éviter les amalgames » : Zurich en plein cauchemar orwellien

L’information peut sembler surréaliste, mais elle est tristement vraie. Le titre est tiré d’un grand médiat (20 Minutes). Pour éviter que les Suisses ne constatent trop facilement les ravages de l’invasion, la police de Zurich va sciemment mentir à la population en ne révélant pas les races et nationalités étrangères d’une majorité de criminels dans la confédération. Et c’est très officiellement que les autorités annoncent cette censure.

« La police municipale ne devrait plus indiquer la nationalité des auteurs de crimes dans ses communiqués. Pour éviter de stigmatiser »,

note, un brin ironique, 20 Minutes, dont les journalistes, bien que stipendiés par le système ne peuvent que s’interroger devant cette « 1984-isation » du traitement de l’information par la police. Si les autorités mentent – par omission – sur un crime pour protéger les étrangers qu’ils imposent à la Suisse, que ne feront-ils par pour se protéger eux-mêmes ? Pour « protéger la démocratie », ne cachent-ils pas déjà les pires affaires de mœurs et de corruption ?

« La décision a été prise mercredi soir par le Législatif communal. Il demande à l’Exécutif de trouver un moyen pour que l’origine des délinquants ne soit plus connue du grand public, exception faite des cas dans lesquels cette information se révélerait “pertinente”. La demande de la gauche a fait mouche »

précise le journal.

Déjà d’autres communes du pays pratiquent cette censure.

police zurich amalgames

Il est à noter que s’il s’agit d’une mesure officielle en Suisse, les médiats du système en France ont depuis bien longtemps adopté cette pratique en secret, cachant ou censurant très largement les noms et identités de criminels étrangers quand ils le peuvent ou au contraire dévoilant celle de personnes pourtant mises hors de cause par la justice quand ils sont trop patriotes aux yeux des activistes de gauche des médiats.

Partager cet article Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Facebook
Facebook
0Share on VK
VK
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email
Jean Dupont

Commentaires (1)

  1. Bosio Fabrice dit :

    Eh oui les suisses,même en étant pas dans leur Europe,vous profitez de leur idéologie funeste,bien venus parmi nous,on est CHARLIE,Plus belle la (non)vie!
    Mais attention,pas d’amalgame surtout.
    Chez nous nationalistes,les cordes sont prêtes…
    Qui vive?
    FRANCE BLANCHE!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Login

Lost your password?
0