Accueil » Actualité » Actualité internationale » Allemagne : le « gender » et la « diversité » imposés dans la Bundeswehr

Allemagne : le « gender » et la « diversité » imposés dans la Bundeswehr

Allemagne : le « gender » et la « diversité » imposés dans la Bundeswehr

 

Le ministère allemand de la Défense a annoncé le lancement de séminaires obligatoires sur l’orientation et l’identité sexuelles pour les militaires, qui commenceront avec un premier cours donné personnellement par la ministre de tutelle Ursula von der Leyen.

Ainsi le 31 janvier, Ursula von der Leyen adressera un discours aux militaires. La question des genres sera ensuite abordée au cours d’une table ronde réunissant de hauts responsables politiques, des économistes et des lobbyistes.

Selon une membre du service de presse du ministère allemand de la Défense, « la ministre nous a expliqué cette nouveauté en disant que la Bundeswehr était aussi diverse que toute l’Allemagne. Des bisexuels, des homosexuels et des transsexuels sont également présents au sein de l’armée allemande. Leurs besoins et leurs possibilités sont aussi importants. La diversité de notre contingent, qui a des compétences et des connaissances variées, nous aide à créer une Bundeswehr stable et attractive. »

La Bundeswehr est depuis le 1er juin 2011 une armée professionnelle sans service obligatoire. Dès lors, ses dirigeants tentent activement d’attirer de nouvelles recrues. Et selon les responsables du programme, les séminaires et les tables rondes permettront aux militaires de définir les moyens les plus efficaces d’utiliser les capacités des soldats d’orientations sexuelles différentes. Ils proposeront aux gays, aux bisexuels et aux transgenres de rejoindre l’armée et leur promettront de garantir toutes les conditions nécessaires à leur bien-être.

Il s’agit clairement de promouvoir au sein de l’armée allemande la diversité, c’est à dire le métissage et le multiculturalisme – sans se soucier des risques sécuritaires à attirer dans ses rangs des populations peut-être pas vraiment là par patriotisme.

Il s’agit aussi de promouvoir les théories controversées et fumeuses du « gender » selon lesquelles on ne naît pas homme ou femme mais on le choisit ou le devient… C’est à dire une tentative d’imposer et banaliser ce qui n’est que désordres psychologiques et/ou somatiques tels qu’homosexualité ou transsexualisme.

La Bundeswehr comme laboratoire de la future société allemande inclusive et diverse…

Partager cet article Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Facebook
Facebook
0Share on VK
VK
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email
Redaction

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Login

Lost your password?
0