Accueil » Actualité » Journal du jour » Journal du 25 février 2015

Journal du 25 février 2015

Sommaire

FRANCE

Faits divers & occupation

ÉTRANGER

Le monde en guerre

AGENDA

 

L'Artiste mal pensant - Flamby

L’Artiste mal pensant – Flamby

 

FRANCE

Cinq drones ont survolé des lieux sensibles de Paris sans problème

Après les centrales nucléaires, des sites militaires et l’Élysée, ce sont plusieurs monuments de Paris qui ont été survolés par des drones dans la nuit de lundi à mardi. Au total, cinq drones ont été vus survolant l’ambassade des États-Unis, la Tour Eiffel, les Invalides ainsi que la place de la Concorde.

Comme pour la totalité des précédents survols au-dessus des centrales nucléaires à travers la France, au-dessus de la base abritant les sous-marins nucléaires lanceurs d’engins (SNLE) à Brest, il n’y a eu aucune arrestation et aucun engin n’a été neutralisé, malgré la mobilisation des forces de police hier. Les faits sont d’autant plus préoccupants qu’il ne s’agit que des drones ayant été vus et identifiés, alors qu’un nombre potentiellement plus important a pu survoler de nombreux autres lieux sans être remarqué.

Marion Maréchal-Le Pen défend le président du CRIF et ses propos contre les musulmans

Marion Maréchal-Le Pen défend le président du CRIJF

« Moi ce que ça m’inspire c’est que le président du CRIF [sic] ne peut établir des états de fait sans être immédiatement broyé par le politiquement correct, parce que le fait que Marine soit irréprochable sur la question de l’antisémitisme c’est un état de fait. Elle n’a jamais été condamnée, le CRIF est assez sourcilleux sur la question. Qu’aujourd’hui la majorité des actes antisémites en France sont [sic] le fait de jeunes musulmans est une réalité et en dépit de cela eh bien il a été immédiatement, comme je vous le disais, broyé et donc obligé de revenir sur ses propos, c’est assez malheureux. Parce que je pense qu’il a subi une pression de toute part, notamment la bouderie du Conseil français du culte musulman, que voilà, il y a une espèce immédiatement de réaction médiatique très forte, on parlait de « maladresse », de « dérapage », bref le mécanisme habituel pour terroriser, si vous voulez, toute réflexion politique dans ce pays qui sort du cadre établit par la classe politique française [sic] »

a déclaré Marion Maréchal-Le Pen avant, sans doute broyée par le politiquement correct, d’assurer qu’il n’y avait aucun « vichyste » ni aucun « pétainiste » au Front national.

Le FN en crise (aussi) à Cannes

À l’approche des élections départementales, les tensions au sein du FN, annoncé comme devant arriver en tête, mais qui devrait largement pâtir du mode de scrutin, s’accentuent. Le groupe « Cannes bleu Marine » au conseil municipal de Cannes a implosé, alors qu’il ne comptait que 3 membres. Deux d’entre eux, Adrien Grosjean et Sylviane Marchand, ont fait scission, créant un nouveau groupe, « Cannes bleu horizon ». Cela devrait conduire rapidement à leur expulsion du FN, d’où Adrien Grosjean avait été déjà suspendu un an pour avoir refusé de travailler avec Catherine Dorten. Cette dernière se retrouve seule élue FN à Cannes, qui a perdu les deux tiers de ses membres. Plus de 15 % des conseillers municipaux élus sur des listes FN en mars 2014 auraient quitté le parti en moins d’un an.

Ratés de la dédiabolisation et acceptation du racisme primaire au néo-FN

Le Front national n’a pu présenter 7 648 candidats aux élections départementales qu’en ratissant très large. Ainsi, dans l’Aveyron, c’est un homme condamné pour usage de stupéfiant, vol et conduite en état d’ivresse qui était présenté par le parti d’extrême droite. Il a finalement été exclu du parti pour avoir… dénoncé le peuple déicide.

Les reculades successives du FN devant le politiquement correct ont conduit depuis plusieurs années les extrémistes de gauche à régulièrement dénoncer les « mal pensants » du FN : judéosceptiques, nationalistes, pétainistes, défenseurs de la famille, etc. pour obtenir leur expulsion. Cela a fonctionné pour plusieurs centaines de personnes jusqu’à ces derniers jours. Mais devant l’hémorragie des élus de mars dernier et devant la difficulté à recruter des candidats, la direction du FN se montre désormais beaucoup plus tolérante pour les « extrémistes ».

Sophie Touvron, candidate à Torcy, a été dénoncée pour s’être réjouie d’un incendie dans une boucherie islamiste en mai 2014 – « trop bon » avait-elle exulté – dénonçant par ailleurs la politique pro-invasion du gouvernement. Elle n’a finalement été que « recadrée » par la police de la pensée FN incarnée par Nicolas Bay : « il n’y a que quelques cas litigieux où il s’avère que les propos ne correspondent pas à notre ligne politique. Ça reste très marginal en nombre par rapport aux 7648 candidats que nous alignons. Soit on retire purement et simplement l’investiture, et on renonce à ces candidatures en n’imprimant pas les documents de vote. Soit les choses sont moins graves, les personnes sont recadrées »

a précisé l’ancien « traître » qui avait bénéficié, lui aussi, d’un brusque changement de cap de la direction du parti.

Ratés de la dédiabolisation et acceptation des apologistes de Breivik

Anders Behring Breivik est un Norvégien qui, révolté par l’invasion et le gauchisme détruisant son pays, avait élaboré une idéologie imprécise et discordante, largement influencée par le sionisme. Cela l’avait conduit à mener une attaque contre des militants de gauche réunis à Oslo en 2011, tuant 77 personnes.

Le Front national, qui a exclu de nombreux nationalistes après la diffusion de simples visuels humoristiques, simplement pour avoir défendu la France et son histoire et parfois sur la foi de photos truquées et de rumeurs, vient au contraire d’annoncer le retour de Jacques Coutela et sa candidature dans l’Yonne. Ce dernier avait pourtant été écarté du parti d’extrême droite pour avoir fait l’apologie des actes d’Anders Behring Breivik. Il qualifiait ce dernier de « résistant », d’« icône », de « premier défenseur de l’Occident » et lui attribuait le titre de « Charles Martel 2 ».

Quatre parlementaires en mission en Syrie, désavoués par le ministère des Affaires étrangères

Les députés PS Gérard Bapt et UMP Jacques Myard, ainsi que les sénateurs UMP Jean-Pierre Vial et centriste François Zocchetto ont organisé une mission parlementaire en Syrie.

« C’est une mission personnelle pour voir ce qui se passe, entendre, écouter. Ensuite, nous en tirerons des informations »

a précisé Jacques Myard. Le programme des rencontres ou visites prévues – officiels syriens, rebelles ou groupes terroristes – n’était pas connu hier.

« Les parlementaires concernés ne sont porteurs d’aucun message officiel. Il s’agit d’une initiative de parlementaires qui, conformément au principe de séparation des pouvoirs, n’a pas été décidée en concertation avec le ministère »

a déclaré le porte-parole du ministère des Affaires étrangères, refusant de s’associer à cette initiative. Depuis mars 2012 et le précédent gouvernement, leur république n’entretient plus de relation avec la Syrie.

Toujours de faibles condamnations à Toulouse et Nantes

Laurent Mongillon, un « punk » asocial de 39 ans, alcoolique, sans travail et sans domicile, a écopé de seulement six mois de prison ferme pour avoir détruit la vitrine d’un magasin de chaussures à Toulouse. « J’avais beaucoup bu et, avec l’agitation, j’ai fait un geste idiot. À jeun, je n’aurais jamais fait ce geste » a-t-il tenté de se justifier à l’audience, refusant d’assumer sa responsabilité et son « idéologie ». Il avait été condamné dans le passé à l’armée pour rébellion.

Le récidiviste Vincent Risse, 19 ans – qui malgré une condamnation pour avoir agressé des policiers est agent de sécurité-école à la mairie de Toulouse – n’a également écopé que de six mois ferme pour violences sur une personne dépositaire de l’autorité publique avec outrage en récidive. Un sursis d’un mois de prison pour une précédente agression contre des policiers lui tombe également. Cagoulé et porteur d’un masque à gaz, il avait jeté de nombreux objets sur les policiers.

Un délinquant tunisien – sous curatelle –, qui a prétendu être venu « par hasard » a été relâché sans la moindre condamnation alors qu’il avait été identifié comme ayant caillassé les policiers.

Un quatrième casseur, qui avait fait le déplacement exprès depuis Rennes, poursuivi pour avoir détruit les vitrines de trois magasins, a refusé d’être jugé en comparution immédiate.

Des « amphét » pour les rugbymen français

Le docteur Jacques Mombet, médecin de l’équipe nationale de rugby de 1975 à 1995, affirme dans un livre à paraître en mars que plusieurs joueurs français se dopaient aux amphétamines.

« Les amphétamines ont toujours existé dans le rugby et ailleurs. Dans les années 1970, des équipes entières en prenaient, d’autres non. […] Comme c’était généralisé, je l’ai vu également en équipe de France. Ils avaient chacun leur pilule devant leur assiette lors du repas d’avant-match. C’était comme ça à tous les matchs. Du Captagon surtout, du Maxiton parfois […]. En fait, ça dépendait des matchs et de leurs circonstances. Si la rencontre était importante, s’il y avait une revanche à prendre… C’était surtout les avants qui étaient concernés, en raison du combat qui les attendait dans les mêlées, moins les lignes arrière. »

déclare-t-il. Dans un entretien, il précise :

— Mais qui les leur donnait ?
— Eh bien, le docteur…
— Donc… vous-même ?
— Non, l’autre [l’autre médecin du XV de France Jean Pène, mort en 2003]. Moi, je leur disais qu’ils n’en auraient pas avec moi ; je les leur interdisais.

#CharlieEscroc : les chrétiens beaucoup, les musulmans très peu, les juifs… jamais

La statistique est au-dessus de tout soupçon puisqu’elle émane du Monde, le plus politiquement correct des journaux du système. La volonté de départ des auteurs d’un article est de montrer que le torchon antifrançais a très peu attaqué les musulmans ces dix dernières années. De fait, seules 7 unes (1,3 %) ont été durant cette période consacrées spécialement à l’islam.

Les statistiques montrent que la religion n’a été le sujet principal de « une » qu’à 38 reprises. Or, sur ces 38 unes, les antifrançais ont attaqué à 21 reprises les chrétiens et à seulement sept reprises les musulmans. Dix autres unes étaient consacrées à plusieurs religions.

La grande absente de cette statistique est évidemment la religion juive, qui n’a jamais (0 une) fait l’objet d’une seule couverture du torchon définitivement antifrançais, mais totalement projuif.

charlie hebdo unes religion jamais les juifs

Trémulation

Guy Mamou-Mani catéchise Patrick Drahi ! « Ces pratiques aboutissent à une fragilisation des TPE-PME qui n’ont pas le pouvoir de s’exprimer, et qui font face à des procédés proches du chantage. »

Supercondriaque de Dany Boon se hisse difficilement à la 16e place du classement de rentabilité à cause de son budget colossal de près de 32 millions d’euros. Samba de Toledano et Nakache ne réussit pas à réitérer le score d’Intouchables. Au niveau des vrais flops, The Search de Michel Hazanavicius (171e) avec un taux de rentabilité de 1,06 % et un budget de 20,6 millions, mais aussi Grâce de Monaco d’Olivier Dahan qui peine à atteindre la 136e place du classement.

Fin de la bouderie entre islamistes et juifistes

La brouille entre le président du CRIJF et celui du Conseil français du culte musulman (CFCM) n’aura duré qu’une journée. Invités par François Hollande à l’Élysée, Roger Cukierman et Dalil Boubakeur se sont réconciliés. Le chef du lobby juif a résumé la situation :

« Nous sommes sur le même bateau, nous avons le même combat à mener contre le racisme et l’antisémitisme. »

hollande republique crif cadeau repression

Agressions de faux policiers en Isère

Plusieurs criminels ont attaqué des passants vendredi à Saint-Martin-d’Hères, une ville dans la banlieue sud-est de Grenoble. Le groupe, dont l’un des individus portait un brassard de la police, a agi à l’arrêt de tramway Neyrpic/Belledonne. Les malfaiteurs ont soumis des passants à des « contrôles ». L’une des victimes, ayant compris la supercherie, a tenté de s’opposer aux racailles. Cette personne a alors été frappée et menacée d’un couteau. Les agresseurs lui ont volé son téléphone portable.

La police a arrêté cinq racailles, mais en a rapidement relâché trois pour se concentrer sur les « principaux agresseurs ».

Une quinzaine d’occupants gitans de plus hébergés à l’hôtel aux frais du contribuable

Les autorités ont fait procéder à un nouvel inutile démantèlement d’un bidonville créé par des Gitans à Stains en Seine-Saint-Denis envahie hier. Parmi les 185 étrangers expulsés, au moins une quinzaine bénéficient depuis hier d’un hébergement à l’hôtel, payé par le contribuable français. Faute d’expulsion massive de tous les étrangers indésirables, ces délinquants rejoindront rapidement un autre bidonville, recréant une situation parfaitement identique.

La destruction du bidonville avait été demandée par le maire arabo-communiste de la ville, Azzedine Taïbi.

Faits divers & occupation

-Un policier de la BAC du Val-d’Oise a été mis en examen après avoir conduit en état d’ivresse – il avait bu alors qu’il était en service – et avoir écrasé un cycliste de 32 ans qui est décédé.

-Un livreur de pizza a été agressé à Toulouse par des trafiquants de drogue auxquels il devait de l’argent. Ses créanciers voulaient l’obliger à se servir de son travail pour qu’il livre de la drogue pour leur compte. Devant son refus, il a été menacé puis séquestré dans le coffre d’une voiture avant d’être roué de coups. Trois individus ont été arrêtés, dont l’un chez lequel les policiers ont retrouvé un kilo de drogue et plusieurs milliers d’euros en liquide.

-Un homme de 25 ans a été blessé par balle en pleine rue à Lille dimanche, près de la gare Lille Europe. Il n’y a eu aucune interpellation.

-La police n’a réalisé aucune avancée dans l’enquête sur la mort de Frédéric Hirson, un ingénieur de 45 ans tué par balle à la sortie d’un club de tennis, en présence de son fils, en fin de semaine dernière à Valenciennes.

-#CharlieEscroc. Le prochain numéro du torchon antifrançais Charlie hebdo sera tiré à 2,5 millions d’exemplaires, contre 30 000 avant l’attaque des frères Kouachi.

ÉTRANGER

Déglutition

Début des pourparlers sur la succion orale. Cohn, un survivant de leur prétendue “Shoah”, originaire de Slovaquie, doute que la méthode ait un lien quelconque avec l’herpès.

« Ce sont des accusations sauvages. J’ai fait 35 000 circoncisions et je n’ai jamais eu d’infection. »

« C’est le meilleur de tout New York » dit fièrement la mère d’un garçonnet.

Plusieurs dizaines d'enfants juifs sont morts après avoir contracté l'herpès lors de cérémonie de mutilations sexuelles.

Plusieurs dizaines d’enfants juifs sont morts après avoir contracté l’herpès lors de cérémonie de mutilations sexuelles.

Reconnaissant le séisme provoqué par les scandales en Australie, le grand rabbin d’Angleterre déclare que les pédophiles devaient être traduits en justice « quel que soit l’embarras pour nos communautés ».

Mais une victime déplore qu’il n’ait pas été fait allusion à la situation locale : « Tout cela paraît bien lointain, comme si c’était le problème de quelqu’un d’autre. Je suis une des seules personnes à le dénoncer en public, en dépit du fait qu’il y ait des centaines de victimes. »

Ces écoles très privées ont pu cacher des abus sexuels pendant 30 ans.

« Un flou complet règne sur l’abattage rituel » pour le président de la Confédération française de la boucherie. Des dérogations concernent la viande halal et la viande casher, mais elles devraient rester l’exception. Avant d’envisager de taxer un marché dont on ignore les contours, il faut travailler à un étiquetage beaucoup plus sérieux. »

L’intercommunalité (la communauté de communes du Bazadais) décline la proposition de pratiquer l’abattage rituel. Les 3 000 tonnes de bovins annoncées restent totalement virtuelles, puisqu’aucun engagement ferme n’est pris, ce marché n’étant pas organisé.

Gainsbourien

Harcheck mi headro (« Loin de mon père ») est un film franco (sic)-germano (sic)-israélien réalisé par Keren Yedaya avec Tzahi Grad et Maayan Turjeman.

« L’inceste est-il le dernier tabou du cinéma ? […] Loin de mon père est adapté de Far From His Absence, écrit par la romancière israélienne Shez. Le livre décrit l’insoutenable emprise qu’un père, Moshe, exerce sur sa fille, Tami. Incapable de se libérer de cette relation, la jeune fille nourrit, à l’endroit de son géniteur, une telle dépendance affective qu’elle vit en recluse. Son monde se circonscrit à leur appartement, où, chaque jour, elle attend son retour. Maîtresse, épouse, esclave, Tami se dissout dans ce lien destructeur. »

Les races n’existent pas… sauf pour les émoticônes

En France, c’est l’une des vérités du système les plus ardemment défendues : les races n’existent pas. À tel point que François Hollande – ce fut l’une des seules mesures qu’il mena à son terme– fit supprimer le mot « race » de la constitution. Les « racistes » (blancs uniquement) sont poursuivis par les juges rouges, parfois simplement pour avoir clamé leur amour de leur propre race et le refus du génocide.

Pourtant, sous la pression des associations racistes, noires notamment – qui n’avaient pourtant rallié que 4 000 signatures virtuelles sur une pétition –, plusieurs sociétés ont réfléchi à « racialiser » leurs émoticônes. Appel vient de franchir le pas et de créer de nouvelles émoticônes à l’image des différentes races existantes, colorées en noires pour les Africains, en jaune pour les Asiatiques en plus des petites images blanches censées figurer les Européens dans l’esprit des racistes antiblancs, et reprenant, à la demande des races en question, les codes couleurs qui leur correspondent.

150223131308-apple-emoji-diversity-780x439-530x298

Le monde en guerre

-Ukraine : -« Des chars américains aux portes de la Russie ». À la demande des autorités estoniennes, qui abrite 25 % de Russes et qui a été occupée durant plusieurs décennies, deux chars américains ont participé à un défilé. (Le Figaro)
-« Craignant la Russie, la Lituanie rétablit le service militaire obligatoire ». La Lituanie abrite également plus d’un quart de Russes sur son territoire. (20 minutes)
-« Le Royaume-Uni va envoyer des soldats en Ukraine ». (RFI)
-« Une majorité de Russes s’estiment menacés par l’Occident ». ( Le Point)

-État islamique. Les autorités espagnoles ont annoncé avoir démantelé un réseau islamiste actif dans l’enclave de Melilla qui recrutait des islamistes, notamment des femmes, pour les envoyer au Levant. Quatre islamistes ont été arrêtés. Une centaine d’individus auraient rejoint les rangs des égorgeurs depuis l’Espagne.

-Nigéria. L’armée tchadienne a annoncé avoir tué 207 combattants du Groupe sunnite pour la prédication et la lutte (Jama’atu Ahlis Sunna Lidda’Awati Wal-Jihad, dit Boko Haram) mardi lors de combats près de Garambu, ville située près de la frontière avec le Cameroun. Le Tchad ne déplore que la mort d’un soldat ; neuf autres ont été blessés.
Un attentat a été commis à la gare routière de Potiskum (nord-est) hier, faisant au moins dix-sept morts et vingt-sept blessés. La bombe était placée dans un bus.
Quelques heures plus tard, une autre attaque a été commise à la gare routière de Kano. L’explosion a fait au moins dix morts et un nombre indéterminé de blessés.

-Congo. L’armée a annoncé avoir lancé dans l’est du pays une opération contre les Forces démocratiques pour la libération du Rwanda (FDLR), regroupant des Hutus. Des combats se sont produits dans la région d’Uvira et auraient vu le recul des FDLR, dont trois hommes auraient été tués. Les forces onusiennes présentes dans la région ont annoncé il y a quelques semaines l’arrêt de leur collaboration avec l’armée congolaise après les révélations sur des exactions commises par les soldats congolais.
Une missionnaire protestante américaine a été enlevée lundi matin dans le centre du pays. Des individus armés l’ont attaquée alors qu’elle se trouvait dans une école où elle travaille.

-Libye. Une femme de 35 ans, présentée comme une militante associative, a été tuée par balles ; son corps a été déposé à Tripoli.
Selon Amnesty international, les 13 frappes aériennes menées par l’Égypte contre les terroristes en Syrie ont fait sept morts parmi la population civile à Derna.

-Palestine. Les soldats de l’État criminel d’Israël ont assassiné un Palestinien dans la nuit de lundi à mardi. La victime, Jihad al Jafari, âgée de 19 ans, était un militant du Fatah ; il a été tué par balles dans le camp de réfugiés de Dheisheh près de Bethléem.

-Jordanie/Liban. Après l’aide séoudienne, française et américaine, l’armée libanaise a reçu le soutien de la Jordanie. Les autorités d’Amman ont annoncé l’envoi d’équipements militaires pour faire face aux groupes terroristes qui ont multiplié les attaques et les incursions ces derniers mois au pays du Cèdre.

-Syrie. Selon l’Observatoire syrien des droits de l’homme (OSDH), les raids aériens de la coalition sous domination américaine ont fait 1 600 morts en 5 mois, essentiellement des égorgeurs de l’État islamique (ÉI) et du Front pour la victoire du peuple du Levant (Jabhat an-Nuṣrah li-Ahl ash-Shām dit Front al-Nosra), mais également 62 civils.
Quatre personnes ont été tuées et treize autres ont été blessées dans un attentat suicide commis près d’un tombeau chiite à Sayeda Zeinab, à l’est de Damas.
L’État islamique a enlevé au moins 90 chrétiens assyriens lors d’attaques dans plusieurs villages de la région de Tel Hmar, dans le nord-est du pays.

-Turquie. Mauvaise coïncidence pour la Turquie, moins de 48 heures après une opération très médiatisée en Syrie : deux avions militaires se sont écrasés dans le sud-est du pays lors de manœuvres de nuit. Les engins ont été détruits et les quatre pilotes et copilotes ont été tués dans l’accident. Aucune indication n’a été donnée sur les causes de la chute des deux avions.

-Irak. Au moins sept attentats ont été perpétrés dans la région de Bagdad hier. Les attaques ont fait au moins vingt-huit morts et quarante-trois blessés.

-Yémen. Une Française a été enlevée à Sanaa hier. Elle se trouvait dans un taxi avec son contact local quand elle a été attaquée par plusieurs hommes armés qui l’ont enlevée.

-Afghanistan. Trente Hazaras – un groupe ethnique d’origine turco-mongol et de religion chiite, formant environ 15 % de la population afghane –, qui voyageaient en bus, ont été enlevés dans le sud du pays.

AGENDA

26 février 2015, Conflans-Sainte-Honorine : FAJ invite Alain Escada

France action jeunesse (FAJ) reçoit Alain Escada le 26 février ; le président de Civitas interviendra sur le thème de la défense de la vie.

(Plus d’information ici)

28 février 2015, Toulouse : repas nationaliste

Le groupe Toulouse nationaliste organise un repas le 28 février autour d’un cassoulet, en présence d’Yvan Benedetti, directeur de Jeune nation, Alexandre Gabriac, conseiller régional nationaliste et Laura Lussaud, présidente du CLAN. (Réservation obligatoire car nombre de places limité.)

(Plus d’information ici)

28 mars 2015, Lyon : 3e Fête des Patriotes

La troisième Fête des Patriotes se déroulera à Lyon le 28 mars 2015.

(plus d’information ici)

Retrouvez tous les rendez-vous nationalistes et identitaires sur notre page agenda.

© Jeune nation – 2015

Partager cet article Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Facebook
Facebook
0Share on VK
VK
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Login

Lost your password?
0