Accueil » Actualité nationaliste en France » Crise des gilets jaunes : Les Nationalistes répondent présent ! (Conférence de presse d’Yvan Benedetti – 10 décembre 2018 – Paris)

Crise des gilets jaunes : Les Nationalistes répondent présent ! (Conférence de presse d’Yvan Benedetti – 10 décembre 2018 – Paris)

Gilets jaunes : les propositions des Nationalistes

 

La révolte des Gilets jaunes est l’expression d’une colère latente qui ne demandait qu’à s’exprimer. C’est le réveil de la vraie France, du pays réel qui a été depuis des décennies asphyxié, dépouillé de son histoire, moqué et délaissé par les institutions.

Les souffrances du peuple sont la conséquence d’une politique de destruction des Nations européennes par l’appauvrissement généralisé, l’asservissement des masses et l’invasion migratoire qui provoque un génocide ethnique des blancs.

C’est donc la révélation d’une crise profonde du modèle de la société de consommation. Et c’est aussi la conséquence d’une forme de gouvernement qui est celle de l’arrogance et du mépris : arrogance des prédateurs financiers, des banquiers voraces, de cet État profond énarchique.

Mais si les premières revendications étaient économiques, la contestation s’est transformée et les gilets jaunes aspirent désormais à une véritable révolution ! Nous, Nationalistes, sommes légitimes pour faire des propositions pour sortir de cette crise profonde car nous en dénonçons les causes depuis longtemps ! Nous proposons donc une réponse complète et cohérente à cette crise, avec l’aide de tous les Français.

Les Nationalistes exigent donc :

– la DÉMISSION D’EMMANUEL MACRON, et elle est possible par le maintien de la pression et de la mobilisation populaire des Gilets Jaunes !

– la mise en place d’un gouvernement de salut national,

– un changement radical de politique sur la base de nos 10 propositions :

  • PROPOSITION 1 : Rétablir la souveraineté monétaire et financière de la France en s’affranchissant de la tutelle de Bruxelles et des traités internationaux qui asservissent notre économie. Il faut rétablir le Franc et sortir de l’Union Européenne.
  • PROPOSITION 2 : Détruire les structures qui constituent l’État profond et qui permettent le renouvellement d’élites corrompues et déconnectées de la réalité comme l’ENA, l’Ecole Supérieur du Journalisme, l’Ecole Nationale de la Magistrature et les IEP.
  • PROPOSITION 3 : Réformer l’État en recentrant ses missions sur ses fonctions régaliennes : sécurité, armée, justice, contrôle et maîtrise de la monnaie.
  • PROPOSITION 4 : Restaurer les services publics dans les provinces pour relancer l’activité économique dans les zones dévastées par la politique des métropoles.
  • PROPOSITION 5 : Supprimer les structures administratives coûteuses liées à la régionalisation et à l’intercommunalité qui éloignent le peuple des centres d’actions et de décisions.
  • PROPOSITION 6 : En finir avec la démocratie parlementaire qui favorise les médiocres et les opportunistes, en instaurant une véritable démocratie organique réservant l’élection aux seuls corps et structures intermédiaires proches de la population.
  • PROPOSITION 7 : Mettre en place une politique nataliste pour lutter contre le vieillissement de la population en instaurant le salaire maternel et l’accès à la pleine propriété pour les familles à partir du quatrième enfant.
  • PROPOSITION 8 : Réserver la sécurité sociale et les aides sociales aux seuls Français et supprimer toutes les aides octroyées aux populations étrangères.
  • PROPOSITION 9 : Rétablir l’autorité de l’Etat sur l’ensemble du territoire en reprenant le contrôle des zones de non droit des mains des criminels.
  • PROPOSITION 10 : Mettre fin à l’invasion migratoire qui menace l’identité culturelle de la France et organiser une politique de remigration en accord avec les pays d’origine.

Nous sommes entrés dans un période révolutionnaire et de décomposition du système. La situation est maintenant mure pour l’émergence d’un courant nationaliste. La recomposition autour des Nationalistes est nécessaire et possible !

Les Nationalistes doivent aussi montrer aux Français qu’il existe une alternative aux boutiques électoralistes. Nous pensons présenter une liste aux élections européennes afin de faire de cette journée un jour de colère contre Macron-Jupiter ! Je lance un appel à toutes les bonnes volontés ! Faisons du dimanche 26 mai, jour des élections européennes, UN JOUR DE COLÈRE CONTRE MACRON !

Macron veut « qu’on traverse la rue ». Chiche ! lui répondent les Nationalistes. Avec les Gilets jaunes, avec les Français, traversons la rue, allons à l’Elysée !

Avec le Peuple, pour la Nation ! Redevenons maîtres chez nous !

Yvan Benedetti

Les Nationalistes

Paris, 10 décembre 2018

 

Partager cet article Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Facebook
Facebook
25Share on VK
VK
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email
Pierre Olivier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Login

Lost your password?