Accueil » Actualité » Actualité internationale » Nouvelles violences contre des Allemands dénonçant l’invasion à Heidenau

Nouvelles violences contre des Allemands dénonçant l’invasion à Heidenau

Les manifestations contre l’invasion se poursuivent à Heidenau en Saxe (« Heidenau : la police allemande attaque des nationalistes dénonçant l’invasion ») depuis vendredi. Comme lors des nuits précédentes, les policiers ont tenté d’empêcher la colère du peuple de s’exprimer, n’hésitant pas à utiliser des grenades assourdissantes, lacrymogènes, canons à eau, et à frapper les manifestants.

Contre la violence des agents du gouvernement d’occupation, les Allemands ne sont pas restés sans réaction : une trentaine de forces de sécurité pro-invasion auraient été blessées depuis vendredi. Le nombre de blessés parmi la population allemande n’est pas connu, mais une vidéo montre une jeune femme blessée à la jambe, à laquelle les secouristes refusent de porter assistance.

(ou ici)

Contre le peuple levé, malgré le soutien des médiats et l’activité des autorités, une contre-manifestation vantant l’invasion de l’Allemagne, organisée devant le foyer pour colons, n’a réuni que quelques dizaines d’individus, politiciens libéralistes et gauchistes, étrangers et activistes « antifascistes » – qui s’étaient courageusement placés derrière un important cordon de policiers du régime – mélangés.

Le système, outre ses médiats, ses antifascistes et ses policiers, a dépêché sur place plusieurs personnalités nationales, comme le vice-chancelier et ministre de l’Économie (sic) Sigmar Gabriel et le ministre de l’Intérieur Thomas de Mazières.

« Dans le même temps où nous voyons une vague de gens qui souhaitent aider [les envahisseurs], nous voyons aussi une vague de haine, d’insultes et de violences visant des demandeurs d’asile [sic] »,

a-t-il dénoncé.

Angela Merkel est également intervenue.

« C’est dégoûtant comment les extrémistes de droite et les néonazis utilisent la question des réfugiés [sic] pour diffuser leur message de haine. Et il est honteux que des citoyens, même des familles avec enfants, apportent leur soutien à ce revenant »,

s’est exclamé l’agent du mondialisme.

Vidéo de la nuit du 22 août 2015.

Dans la zone, la dictature a mis en place des mesures spéciales, permettant aux policiers de fouiller toutes les personnes qu’ils veulent sans raison – donc clairement en fonction de l’apparence des personnes – mais aussi de procéder à des arrestations et des expulsions de la zone sans le moindre contrôle judiciaire.

Le centre pour colons est depuis 72 heures gardé par des dizaines de membres de forces de l’ordre, pendant que les ‘migrants’ multiplient les crimes contre les Allemands en toute impunité. Les autorités ont annoncé la possible venue de 800 000 envahisseurs en 2015 – l’équivalent de 1 % de la population –, tentant de rendre cette idée incontestable non parce qu’ils ne peuvent pas y faire face, mais parce qu’ils sont favorables à cette invasion.

Il y a quelques mois, une vidéo avait été réalisée à Heidenau, montrant une ville paisible malgré les difficultés économiques, unies malgré les tensions, et surtout blanche, fière de son européanité. C’est cela, avant tout, que veulent détruire les ennemis de l’Europe depuis plusieurs décennies, mais avec une violence jamais vue ces derniers mois.

 

About Erwin Vétois

Erwin Vétois est rédacteur en chef de Jeune nation depuis la relance du site du journal en août 2013. Ses sujets de prédilections sont l'actualité nationaliste en général, européenne en particulier.
Partager cet article Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Facebook
Facebook
0Share on VK
VK
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Login

Lost your password?
0