Accueil » Actualité » Actualité française » Le chauffeur de Samia Ghali arrêté pour trafic de drogues

Le chauffeur de Samia Ghali arrêté pour trafic de drogues

La police a annoncé avoir démantelé l’un des innombrables trafics de drogues aux mains des étrangers qui minent Marseille. Un fait divers sans intérêt, faute de politique globale contre l’invasion et les mafias, et qui ne fera que profiter aux nombreux gangs rivaux de celui touché lundi par une trentaine d’interpellations. Les forces de sécurité ont récupéré 11 kilos de drogues, 51 000 euros en liquide, 6 armes de poing et trois armes longues.

Sans intérêt, à deux détails près. D’abord, il s’agit d’un réseau basé dans la cité envahie de La Castellane.

Ce n’est pas un hasard si c’est ce réseau, et celui-là uniquement qui a été visé. Les forces de police et de justice n’ont pas agi par altruisme, par volonté d’accomplir le travail pour lequel elles sont payées ou pour assainir la France : elles ont agi parce qu’elles subissent depuis quatre mois les pressions du gouvernement et particulièrement de Manuel Valls. Celui-ci se moque des ravages de la drogue et des mafias en France, mais les gangs de ce quartier lui avaient infligé un violent affront personnel en février dernier.

C’est dans ce quartier qu’une fusillade s’était produite lors de sa venue, ayant fait échouer l’une des plus grosses opérations publicitaires du gouvernement (plusieurs ministres étaient présents en plus du premier ministre). Ce n’est donc pas par goût du service public que Manuel Valls a fait s’activer les services de l’État, mais parce que sa fierté avait été blessée. C’est d’ailleurs précisément au gang qui tentait alors de prendre le contrôle du quartier que l’opération policière pourrait finalement bénéficier.

L’information vaut aussi parce qu’elle implique une nouvelle fois Samia Ghali, la sénatrice du Parti socialiste. Le chauffeur personnel de l’étrangère a en effet été arrêté. Selon les policiers, l’individu informait « les dealers des dispositifs policiers ».

« Je viens d’apprendre avec stupéfaction [sic] que mon chauffeur a été placé en garde à vue ce matin. Je suis évidemment abasourdie. C’est quelqu’un qui, à ma connaissance, n’a jamais eu de problème »,

a-t-elle prétendu dans un communiqué. Samia Ghali a souvent prétendu faire de la lutte contre la drogue une priorité, un engagement dont la crédibilité est attestée aujourd’hui alors que son propre chauffeur, pendant qu’il travaillait pour elle, informait les criminels… Il y a quelques mois, c’est une autre étrangère, mais élue de l’UMP, Nora Preziosi dont le nom apparaissait dans la rubrique des faits divers après la mort de son neveu, Zakary Remadnia, abattu dans un règlement de comptes entre criminels étrangers.

Partager cet article Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Facebook
Facebook
0Share on VK
VK
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email
Jean Dupont

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Login

Lost your password?
0