Accueil » Société » République exemplaire » Facebook, Vkontakte : mêmes maîtres, même délation !

Facebook, Vkontakte : mêmes maîtres, même délation !

Le 10 mai dernier, la « montagne de sucre » – rahat loukoum – Zuckerberg a rencontré Macron à l’Élysée pour discuter « de la régulation d’Internet », et notamment des réseaux sociaux. Autant dire, sans le langage hypocrite de ceux qui nous gouvernent, de la répression des opinions des internautes et de la censure de leur liberté d’expression notamment des nationalistes et autres dissidents.

À la sortie, le PDG de Facebook s’est dit « optimiste quant à la législation » que les pouvoirs publics français envisagent sur les réseaux sociaux. Lors d’une courte entrevue avec des journalistes il a déclaré à propos de la future réglementation française : « J’ai bon espoir qu’elle pourra devenir un modèle » utilisé « dans l’Union européenne ».

Comme à l’habitude, les traîtres qui gouvernent la France sont toujours en avance pour courber l’échine et accomplir les oukases des lobbys antiracistes du judaïsme politique.

Le ton avait été donné en mars 2018 lorsqu’Édouard Philippe, avait profité d’un discours au Musée national de l’histoire de l’immigration à Paris pour annoncer son plan d’action contre la diffusion « de contenus à caractère haineux, raciste et antisémite » sur Internet. Il a chargé par la suite Marlène Schiappa d’étudier la situation et cette dernière a confirmé une loi à venir

« Les insultes, le harcèlement, les propos sexistes, racistes, homophobes, antisémites, antimusulmans, haineux, injurieux… doivent être supprimés plus vite des réseaux sociaux ! Le gouvernement défendra en 2019 une loi en ce sens ».

Peu avant la rencontre de Zuckerberg et Macron, le secrétariat d’État au Numérique de la France avait publié un rapport sur « la responsabilisation des réseaux sociaux » qui recommandait une surveillance accrue de Facebook et la création d’un organisme de réglementation indépendant chargé de surveiller les efforts des grandes entreprises technologiques pour lutter contre le discours haineux. Ce rapport a été commandé par Macron et préparé par un groupe de fonctionnaires français auxquels Facebook a ouvert ses portes au cours de ces derniers mois. Toutes les collaborations n’encourent pas l’opprobre…

Ce groupe de travail était composé de dix personnes dont notamment : Serge Abiteboul, docteur en informatique et ancien titulaire de la chaire d’informatique au Collège de France ; Frédéric Potier, bien connu des lecteurs de Jeune Nation, un temps le tchékiste en chef de la DILCRAH ; ou encore de Jacques Martinon, chef de la mission de prévention et de lutte contre la cybercriminalité au ministère de la justice.

Macron veut le modèle chinois pour l’Europe ?

Selon les médiats, Macron souhaite que la France joue un rôle de premier plan en matière de réglementation des technologies, en cherchant à trouver un autre modèle que le laisser-faire des États-Unis. Voilà bien le seul domaine dans lequel le modèle libéral n’a pas les faveurs des « libéraux » qui nous gouvernent…

Il y a belle lurette qu’on a compris qu’ils sont plus tentés par l’exemple chinois, ce pays passé directement de la barbarie totalitaire maoïste à l’esclavagisme capitaliste le plus débridé ! Et qui s’achemine vers un contrôle social robotisé que leur auraient envié tous les petits kagébistes des Staline, Ceaucescu, Enver Hodja et autres Pol-Pot !

Spéciale délation de Facebook pour ses utilisateurs en France

Et les choses n’ont pas trainé : alors qu’était en discussion à l’Assemblée la proposition de loi Avia (du nom de la député La République en – Grande – Marche), le secrétaire d’Etat au Numérique, Cédric O, a annoncé que « Facebook fournira désormais à la justice française les adresses IP des auteurs de propos haineux sur internet ».

Pour la plus grande joie de la LICRA qui s’est fendu de messages triomphalistes sur ses réseaux sociaux pour applaudir à l’extension de son fonds de commerce : l’aggravation de la censure et de la répression…

Jusqu’ici Facebook ne donnait les IP de connexion de ses utilisateurs (l’identifiant unique de chaque poste informatique connecté à internet) que s’il s’agissait de dossiers relevant du terrorisme ou de la pédopornographie.

Et le 25 juin le secrétaire d’Etat au Numérique a bien pris soin de précisé que c’est une décision spécifique à la France de la part du réseau social américain : « Sur les sujets de haine en ligne, ils ne les donnaient pas [les IP]. Mais ils nous ont annoncé que (…), eu égard aux discussions qu’ils ont eues avec nous, ils allaient transmettre les adresses IP pour les contenus de haine en ligne qui seraient demandées par la justice. Ce qui est une énorme nouvelle.« 

Et de conclure : « Cela veut dire que le processus judiciaire va pouvoir se dérouler normalement. C’est vraiment très important, ils ne vont le faire que pour la France. »

Répression en perspective…

Vkontakte même combat !

Mais une information récente est passée sensiblement inaperçue, sur le même sujet, à propos d’un autre réseau social qui monte et que beaucoup présente comme la position de repli des internautes lassés ou apeurés des risques de délation facebookienne. Il s’agit du réseau d’origine russe VK ou « ВКонтакте » – racheté en 2014 par Alisher Usmanov, connu pour être un proche du Kremlin considéré par certains comme étant tout bonnement aux ordres du président russe, Vladimir Poutine !

Vkontakte plus libre ? Que neni !

En effet au mois de novembre dernier, Francis Kalifat, le Président du Crif, principal agent d’influence du judaïsme politique en France, a adressé un courrier à l’Ambassadeur de Russie en France, Alexey Mechkov, afin qu’il puisse évoquer le problème des « contenus haineux » – toujours la même expression trompeuse – diffusés sur le réseau social russe Vkontakte avec les autorités de son pays !

Et il y a quelques jours, le 18 juin, l’Ambassadeur de Russie en France a répondu par une lettre à Kalifat. Alexey Mechkov y fait part de sa préoccupation et a assuré le Président du Crif que les contenus en question seraient attentivement examinés par les services compétents.

Il a également annoncé à Kalifat qu’il avait été ordonné aux administrateurs de Vkontakte « la suppression du contenu illicite, ainsi que des pages personnelles des utilisateurs francophones qui propagent l’antisémitisme et la haine nationaliste sur ce réseau ».

Un combat qui révèle la véritable nature de tous les sectateurs de la tolérance et des droits de l’homme qui ne sont en réalité que les dignes héritiers des révolutionnaires de 1789, des bolcheviques de 1917 ou des prétendus « épurateurs » de 1944 ayant tous tenté d’éradiquer la liberté de penser différemment d’eux, qui ont fini ou finiront dans les poubelles de l’histoire.

Laissons-les s’épuiser dans ce qui n’est finalement qu’un véritable combat d’arrière-garde sur les mondes virtuels. Car personne n’jamais pu empêcher la vérité d’éclater au grand jour et le réel de toujours rependre ses droits.

Partager cet article Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Facebook
Facebook
0Share on VK
VK
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email
Redaction

Commentaires (3)

  1. Monsieur X dit :

    On ne peut effectivement rien attendre des Russes: ils sont aussi ricains que les ricains.
    On ne voit vraiment pas comment nos médias arrivent à nous opposer aux Russes, ils ont exactement la même grosse télé stupide que nous et exactement les mêmes interdictions, ils sont même un peu en avance côté interdiction du nationalisme.

  2. IVernazza dit :

    Voir la tronche d’Avia… c’est un peu comme embrasser de plein fouet un yéti albinos: un affreux cauchemar.

  3. Serge Letellier dit :

    Nous sommes dirigés par des gens incompétents et corrompus jusqu’au plus haut niveau de l’état, c’est pas demain que çà changera..

Répondre à Serge Letellier Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Login

Lost your password?
0