Accueil » Société » République exemplaire » Pendant qu’on égorge à Marseille, le ministère de l’Intérieur chasse les amalgames

Pendant qu’on égorge à Marseille, le ministère de l’Intérieur chasse les amalgames

Au ministère de l’Intérieur, pendant qu’un islamo-terroriste égorge au couteau deux jeunes Françaises à Marseille, on se dit qu’il faudrait quand même pas stigmatiser les envahisseurs tunisiens, islamistes, en situation irrégulière, délinquants, récidivistes, radicalisés…

Chez la nomenklatura mondialiste, immigrationniste, bobo libertaire qui nous gouverne, la délation a remplacé l’action.

Redevenons maîtres chez nous ! Et chassons la clique étrangère !

Révolution nationale !

Au-delà de l’indignation, il y a l’action !

Partager cet article Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Facebook
Facebook
0Share on VK
VK
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email
Redaction

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Login

Lost your password?
0