Accueil » Actualité » Journal du jour » Journal du 19 octobre 2013

Journal du 19 octobre 2013

FRANCE

Franck, « preuve de la capacité d’intégration » ?

Un Africain à papiers français a été arrêté il y a un an à la frontière entre le Pakistan et l’Afghanistan par l’armée américaine. Le Camerounais « Franck », condamné par le passé en France pour escroqueries et menaces de mort, avait tenté de rejoindre les combattants islamistes.
« Le plus important à voir au travers de cette histoire, c’est la démonstration de la capacité d’intégration » déclarait hier Cécile Duflot. Un test réussi pour Franck ?

 

 

Les élus obligés de célébrer les mariages contre-nature selon les « Sages »

Les dénommés « sages » – sans doute par dérision – du Conseil constitutionnel ont rejeté la possibilité que les maires ou leurs adjoints officiers d’état civil bénéficient d’une clause de conscience dans le cas de la célébration des mariages. Ils seront donc obligés de marier aussi les asociaux. Le refus de célébrer un tel mariage sera passible de cinq ans d’emprisonnement et 7 500 euros d’amende.
Le Conseil constitutionnel est dirigé par l’israélite Jean-Louis Debré, descendant du rabbin Simon Debré.

 

 

Une candidate du Front national lynchée par le système, lâchée par son parti

Lors d’une émission télévisée diffusée jeudi soir sur France 2, une candidate du Front national avait tenu des propos politiquement incorrects sur la ministre de la Justice anti-française Christiane Taubira. La jeune femme, considérant l’action destructrice et anarchique de Christiane Taubira, a qualifié assez logiquement cette dernière de sauvage.
L’avocat du Front national, Wallerand de Saint-Just, compas et équerre brandis, a immédiatement fait savoir que :

« La présidente la suspend de son adhésion au Front national et de son investiture à titre provisoire. Ensuite, la commission de discipline la convoquera en observant un délai minimum de quinze jours et en lui faisant connaître les motifs de sa convocation. Ensuite, cette commission donnera un avis à la présidente qui prendra la décision finale. […] Cela ira très vite mais déjà, elle n’est plus adhérente ni investie. »

Autrement dit : comme habituellement dans l’entreprise familiale des Le Pen, la commission de discipline a rendu son verdict avant même de se réunir. C’est Marine Le Pen qui aurait exigé ces mesures, jugeant les propos de la candidate « inacceptables ». Face au système, toujours aussi habituellement, le néo-FN a abandonné les siens, alors même que les propos d’Anne-Sophie Leclere n’ont rien de choquant comme en témoigne la vidéo des journalistes de France 2.

 

 

Laurent Lopez, prochaine victime des médiats ?

L’islamiste Omar Djellil, ami personnel de Jean-Marie Le Pen – qui l’a personnellement invité lors de la dernière université d’été du parti à Marseille -, a lancé de son côté la charge contre le tout nouveau conseiller général FN de Brignoles. Selon lui, affirmant avoir entretenu une « longue correspondance » avec Laurent Lopez, ils étaient devenus comme des amis.

« Il souhaitait m’inviter à l’anniversaire de la naissance [NDJN : le 20 avril] d’Hitler, qu’il fêtait tous les ans. J’ai évidemment décliné. Il parlait souvent du IIIe Reich et du Führer ».

« Selon lui, si un dignitaire religieux musulman à Jérusalem [NDJN : le grand mufti Mohammed Amin al-Husseini] durant la Seconde Guerre mondiale avait pactisé avec les [nationaux-socialistes], cela prouvait que moi je pouvais être un allié ou un adhérent du FN. C’était ses références. Il me parlait aussi des brigades de SS musulmans en Bosnie [NDJN : probable allusion à la 13e division de montagne de la Waffen SS Handschar]. Je ne connaissais pas leur existence jusqu’à ce que Lopez, lui-même, m’en parle. »

raconte le musulman infiltré qui n’a pas été en mesure de présenter de preuve tangible étayant ses accusations. De son côté, Laurent Lopez a nié :

« Je démens totalement une quelconque admiration pour [Adolf Hitler] que ma famille a combattu [?]. Je vous engage à ne pas écrire n’importe quoi. Il serait navrant que je sois contraint d’engager des poursuites… »

 

 

La Cour de cassation reconnaît le droit au doute sur les faits de la Seconde Guerre mondiale…

Dans un jugement qui aurait dû faire date, la Cour de cassation a reconnu le droit au révisionnisme : à propos des propos d’un vieil homme, les magistrats ont indiqué que « s’ils ont pu heurter, choquer ou inquiéter les associations demanderesses, ne faisaient qu’exprimer un doute sur une question historique objet de polémique, de sorte qu’ils ne dépassaient pas les limites de la liberté d’expression ».

Hélas, il ne s’agit pas pour la Cour de permettre le libre examen des faits s’étant déroulés – ou non – durant la Deuxième Guerre mondiale, et surtout pas ceux liés à la ‘Shoah’. Il ne s’agit que de permettre à un vieil homme de continuer à insulter des Alsaciens.
Le prévenu était en effet Robert Hébras, un « rescapé » d’Oradour-sur-Glane, qui avait affirmé que les Malgré-Nous avaient en réalité rejoint volontairement la Wehrmacht. La condamnation de ce diffamateur a été annulée.
Son avocate a osé publier un communiqué dans lequel elle affirme que « M. Hébras, qui ne nourrit, pour sa part, aucune querelle personnelle contre les Alsaciens enrôlés de force dans l’armée allemande, se réjouit de cette décision qui, dans la ligne constante de la jurisprudence, contribue à renforcer la liberté d’expression dans notre pays », quant la France est l’un des rares pays au monde emprisonnant des historiens.

 

 

Khatchik, un jeune bien intégré

L’Arménien Khatchik avait été arrêté lors d’une enquête pour vol, ce qui a permis de découvrir qu’il était présent illégalement sur le territoire français. Il a été expulsé, provoquant une timide vague d’indignation. Selon les médiats hier « il est en Arménie avec sa grand-mère, seul membre de la famille à y vivre : ses parents, sa sœur, ses cousins, ses tantes, ses oncles sont en France ». Loin d’apitoyer les Français, ceux-ci sont de plus en plus nombreux pour exiger le départ des immigrés, par famille. Comme le rappelait avec humanité Robert Brasillach durant la Seconde Guerre mondiale pour d’autres étrangers inassimilables :

« L’archevêque de Toulouse proteste contre les mesures prises contre les Juifs apatrides en zone non occupée et accuse le gouvernement du Maréchal de suivre des mesures étrangères ! Il parle de brutalités et de séparations que nous sommes tout prêts à ne pas approuver, car il faut se séparer des Juifs en bloc et ne pas garder de petits ; l’humanité est ici d’accord avec la sagesse. »

La version du jeune garçon, qui tente désormais d’échapper au service militaire dans son pays, est assez différente de celle des militants d’extrême gauche : il veut lui revenir en France «pour aider [sa] mère car elle est toute seule avec [sa] sœur ». Où sont passés les parents, grand-mères, oncles et cousins ?

 

 

Manifestations de défense des délinquants clandestins

Hier et aujourd’hui, des manifestations ont mobilisé plusieurs centaines de lycéens à Paris et dans quelques villes de province ; ils réclament le retour en France de Khatchik et de Leonarda, deux clandestins délinquants expulsés avec leurs familles ces derniers jours. La mobilisation est le fait des organisations d’extrême gauche qui tentent de déstabiliser les membres du gouvernement jugés trop à droite, utilisant les lycéens, habituels idiots utiles de l’agitation stérile, main d’œuvre docile et gratuite.
Plusieurs débordements ont été constatés, nécessitant l’intervention de la police.

Pour la plupart des étudiants, il s’agissait surtout de sécher les cours comme en témoignent d’innombrables messages sur les réseaux sociaux. Les manifestations ont déjà vu le retour des casseurs, avant sans doute que ne reviennent les traditionnels dépouillements massifs des bobos parisiens par les bandes d’immigrés venues des banlieues.

gitans-arabes-foutons les tous dehors2 3237917_lycees2 BWxxklRCcAAbGY_
Occupation

-Un homme armé – Medhi – a pris en otage quatre employés d’une agence bancaire CIC à Paris hier. Il s’est rendu dans la soirée, sans que nous sachions si ses revendications ont été satisfaites. Il réclamait un logement social pour lui et son fils.

-Depuis une semaine, une trentaine d’interprètes du tribunal de Lille sont en grève, exigeant le paiement d’honoraires impayés depuis des mois. Un fait qui au-delà de la ruine de la justice en France sous l’ère Taubira, illustre l’importance de la criminalité étrangère en France, sachant qu’il existe encore d’autres interprètes qui, eux, ne sont pas en grève. Ce mouvement aurait conduit à la levée de plusieurs gardes à vue, les policiers et les juges étant dans l’incapacité de comprendre les délinquants et criminels arrêtés.

-Un corps dénudé a été découvert jeudi dans une ancienne carrière à Gagny (Île-de-France occupée). Le cadavre se trouve dans un état de décomposition avancé ; aucune piste n’est privilégiée par les enquêteurs.

-Le corps d’une femme décapitée a été retrouvé hier à Saint-Fons près de Lyon. Son fils qui « ne semble pas jouir de toutes ses facultés mentales » a été interpellé.

-Une institutrice de l’école Jules-Verne de Metz-Borny (Lorraine) avait été agressée par un enfant de 7 ans il y a quelques semaines. Sérieusement blessée, elle avait été conduite aux urgences, ayant reçu une table sur le pied. Elle vient de déposer plainte après un nouvel incident. La mère de l’enfant a dénoncé le comportement de l’institutrice, arguant que les violences de son fils étaient « un appel au secours et le signe d’une incompréhension [sic] ». La mère est allée jusqu’à déposer plainte pour harcèlement. L’origine ethnique étrangère de l’enfant violent n’a pas été précisée, mais l’avocat de la famille est Rédouane Saoudi.

 

 

 

 

EUROPE

Une jeune Blanche enlevée par des Gitans retrouvée en Grèce

Grâce à un appel anonyme, la police a trouvé une fillette blanche, blonde et aux yeux clairs, âgée d’environ quatre ans, dans un campement de Gitans à Pharsale, en Grèce centrale. Elle était détenue par un couple qui prétendait que c’était leur fille. Un test d’ADN a révélé qu’ils n’étaient pas ses parents biologiques ; suite à plusieurs autres fausses déclarations, la police a demandé que la photo de l’enfant soit diffusée à l’étranger pour que la fillette puisse être rendue à ses véritables parents. Les autorités estiment que la jeune fille est d’origine nord-européenne et a été enlevée à ses parents biologiques en 2009. Les deux criminels ont été arrêtés.

(via le Forum NSR).

article-2465942-18D3270A00000578-726_306x593 1393986_612663955441762_1870379484_n

 

 

 

 

ÉTRANGER

Le président tunisien chassé par des policiers

Dans une version musclée de l’accueil réservé par les militants de la Manif pour tous aux membres du gouvernement français ces derniers mois, les policiers tunisiens se sont opposés à la venue du président de la République et du premier ministre dans leur caserne. Moncef Marzouki et Ali Larayedh étaient venus assister aux funérailles de deux gendarmes assassinés par des islamistes la veille (voir notre édition d’hier). Aux cris de « Dégage ! », « Allah Aqbar » ou « Lâche ! », ils ont interdit aux officiels de prendre la parole. Le président et son premier ministre sont partis au bout d’une vingtaine de minutes.
La cérémonie se déroulait à la caserne de L’Aouina, à Tunis.

 

 

Écoles de New York : 3 fêtes juives, 0 musulmane… pour l’instant

Le maire juif de New York Michael Bloomberg s’y était toujours opposé : alors que les écoliers juifs bénéficiaient de tous les aménagements, et notamment de trois fêtes particulières, les musulmans n’avaient droit à rien. Pour s’assurer la victoire et récupérer les voix des musulmans devenus l’une des importantes communautés de la ville, le favori pour les prochaines élections municipales, le démocrate Bill de Blasio, s’est engagé à leur donner des jours de vacances spécifiques.

« Nous devons respecter la foi de tous dans cette ville. Et c’est pour cela que nous devons respecter les musulmans, en faisant de l’Aïd des jours de vacances dans nos écoles »

Son adversaire républicain a fait de même, mais ne bénéficie pas du soutien des chefs religieux islamistes de New York.

 

 

Plus d’un adulte américain sur 3 est obèse

Selon un rapport du Centre de prévention des maladies (Centers for Disease Control and Prevention, CDC), le principal organisme fédéral américain s’occupant de santé publique, plus de 78 millions d’adultes américains – 34,9 % – étaient obèses en 2011-2012.
Cinquante millions sont des Blancs, mais proportionnellement, les Noirs sont les plus touchés (47,8 %) ; a contrario, les Asiatiques le sont très peu : 10,8 %. L’obésité coûterait 190 milliards de dollars par an en frais médicaux.

 

 

Génocide des Blancs en Afrique du Sud : 7 Blancs assassinés par des Noirs en 48 heures

Dawid de Villiers (83 ans) poignardé et égorgé à Barkly East ;
Ralie de Villiers (81 ans) poignardée et égorgée à Barkly East ;
Susan Olivier (60 ans) poignardée et égorgée à Bloemfontein ;
Peter Rassloff (72 ans) tué par balle à Kommetjie ;
Dan Knight (56 ans) battu à mort à Underberg ;
Judy Washington (67 ans) égorgée à Kei Mouth ;
Kevin Launspach (38 ans) abattu à Durban.

stop-white-genocide_399341

 

Le monde en guerre

-Un attentat a été commis près d’une mosquée de la République de Kabardino-Balkarie, une république rattachée à la  Fédération russe, dans la nuit de jeudi à vendredi. L’attaque a fait deux morts.

 

 

 

 

ACTUALITÉ NATIONALISTE

Action contre les complices UMP de la légalisation de l’accouplement sodomite à Lyon

« Un père, une mère, une famille ! »

C’est par ce slogan rappelant une vérité essentielle que Nathalie Kosciusko-Morizet a été accueillie à Lyon hier soir. L’ancienne ministre, tête de liste de l’UMP aux municipales à Paris venait inaugurer le local de campagne de Michel Havard, candidat à Lyon. Le local avait été la cible de dégradations la nuit précédente. La presse a noté la présence d’Alexandre Gabriac et « d’anciens des Jeunesses nationalistes« .

photo-127

Partager cet article Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Facebook
Facebook
0Share on VK
VK
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Commentaires (1)

  1. « Une candidate du Front national lynchée par le système, lâchée par son parti »

    Quand on voit le bébé de 18 mois, et Taubira Houba ! Houba ! aujourd’hui, on se dit, comme toujours, que « ça ne devrait jamais grandir ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Login

Lost your password?
0