Accueil » Actualité » Actualité française » L’imposture gouvernementale : L’exemple Sibeth N’Diaye

L’imposture gouvernementale : L’exemple Sibeth N’Diaye

Ce gouvernement ne cesse de mentir, mais certains de ses membres le font plus habilement que d’autres. Le cas Sibeth N’Diaye est emblématique, non seulement parce que cette dame est porte parole du gouvernement, mais de plus elle dépasse toutes les bornes admises, n’ayant de surcroît aucune légitimité à être ministre.

Née en 1976 au Sénégal de parents bourgeois sénégalais militants pour l’indépendance de leur pays -et donc qui ont milité pour séparer la France du Sénégal-, Sibeth n’a donc absolument aucun lien héréditaire avec notre pays. Elle débarquera en France après le collège, fera des études minables, échouant par deux fois médecine, se rabattant sur des études de biologie qui seront ratées aussi, avant de faire de la philosophie et d’obtenir un master d’une piètre université. Durant ces si longues études, elle milita à l’UNEF, syndicat étudiant et là, elle va découvrir un débouché : la politique. Habitant Saint Denis, elle sera pistonnée par Claude Bartolone, ancien président du conseil régional, lui aussi résident du 9-3.

Futée, elle se fera naturalisée en juin 2016, donc sans aucun mérite si ce n’est celui d’avoir été bien obéissante aux potentats politiques locaux.

Durant la présidentielle, elle va jouer la carte Macron, et c’est la bonne carte ! A l’élection de l’homme des Rotschild, elle intègre le cabinet présidentiel, puis elle est bombardée porte parole du gouvernement en mars 2019 ! Belle carrière, incompréhensible pour ceux qui pensent que l’accès à ces postes se fait au mérite et aux compétences !

C’est donc elle qui sert de porte parole du gouvernement. Elle avait déjà détonné en 2017, n’hésitant pas à dire : « j’assume parfaitement de mentir pour protéger le président ». Le mensonge pour elle peut être une vertu, à condition qu’il serve le Président (on comprend mieux son ascension !)

Sibeth Ndiaye, porte-parole du gouvernement, à la soirée pyjama de l’Elysée ?

Mais c’est avec la crise du Coronavirus qu’elle va se révéler pleinement. La France n’a pas de masques ? Plutôt que de dire la vérité, Sibeth dira qu’ils ne servent à rien, allant même jusqu’à dire qu’elle ne savait pas elle-même mettre un masque ! On l’a vu plus haut, l’intelligence n’est pas le fort de Sibeth, mais il y a quand même des limites ! Du reste, la position officielle sur les masques ayant changé, Sibeth dit qu’ils deviennent nécessaires et seront sans doute obligatoires, tout en gardant un incroyable aplomb. Un tel comportement, particulièrement choquant pour tout Européen, fera dire à Teresa Cremisi, éditorialiste italienne, en s’adressant à l’Africaine : « L’évolution des événements vous contredit ? Rien ne vous ébranlera, vous continuez à dire ce que vous êtes censée transmettre, à nier de façon péremptoire ce qui paraît au commun des mortels comme une évidence ». (…) La mascarade des masques a mis surtout en valeur votre technique personnelle des mensonges assénés au marteau ». Notre éditorialiste italienne se dit choquée par une telle attitude , attitude en effet si étrangère à n’importe quel Européen. Est-ce la « jeunesse » de la femme politique de 40 ans qui est à l’origine de son « assurance bravache », de sa « témérité », ou encore de son « mépris absolu de toute prudence » se demande Teresa Cremisi.

Quoiqu’il en soit, elle concluera de façon cinglante : « [Vos prestations médiatiques] sont toutes pénibles à regarder depuis le début du quinquennat, mais celles liées à la crise sanitaire sont accablantes : petits ricanements méprisants, coups de menton fiérots et peu courtois, autosatisfaction immotivée, navrante pauvreté du langage » On ne pouvait pas mieux dire !

Enfin, pour se rendre compte de la Chuzpah de la Sénégalaise, il faut savoir que Sibeth N’Diaye a récemment sommé les Français à ne pas s’informer sur les réseaux sociaux qui seraient plein de fake news, mais uniquement sur les canaux officiels du gouvernement !

Partager cet article Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Facebook
Facebook
0Share on VK
VK
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0