Accueil » Actualité » Actualité internationale » En prévision de la présidentielle, le pédocriminel juif Daniel Cohn-Bendit réclame la nationalité française

En prévision de la présidentielle, le pédocriminel juif Daniel Cohn-Bendit réclame la nationalité française

Le pédocriminel juif Daniel Cohn-Bendit poursuit son offensive contre la France, contre l’Europe, contre nos institutions et nos peuples. Après avoir été élu député, après avoir été invité sur toutes les chaînes de radio et de télévision, après avoir été fait en décembre dernier docteur honoris causa (sic) de l’université de Nanterre, il annonce, en pleine affaire de pédocriminalité à Villefontaine, qu’il veut avoir des papiers français. Il pourrait s’agir du premier pas vers une candidature pour l’élection présidentielle de 2017.

C’est le même individu qui a revendiqué, à plusieurs reprises, avoir eu des relations sexuelles avec de jeunes et de très jeunes enfants. Des faits qui rappellent que la complicité du pouvoir pour ces monstres, de Daniel Cohn-Bendit à Roman Polanski, des journaux Libération à Charlie hebdo faisant la promotion du viol des enfants, n’est pas nouvelle.

Quand Libération faisait ouvertement la publicité du viol des enfants, avec la toujours active complicité de leur République.

Quand Libération faisait ouvertement la publicité du viol des enfants, avec la toujours active complicité de leur République.

 

 

Pédocriminel revendiqué

« Il m’était arrivé plusieurs fois que certains gosses ouvrent ma braguette et commencent à me chatouiller. Je réagissais de manière différente selon les circonstances, mais leur désir me posait un problème. Je leur demandais : “Pourquoi ne jouez-vous pas ensemble, pourquoi m’avez-vous choisi, moi, et pas d’autres gosses ?” Mais s’ils insistaient, je les caressais quand même. […] J’avais besoin d’être inconditionnellement accepté par eux. Je voulais que les gosses aient envie de moi, et je faisais tout pour qu’ils dépendent de moi. »

écrivait l’ignoble étranger Daniel Cohn-Bendit dans Le Grand Bazar en 1975.

visu_jn_detestent_nationalistes-pedo--

« Je viens à 9 heures du matin retrouver mes huit petits gosses entre 16 mois et 2 ans. Je vais leur torcher le cul, je vais… les chatouiller, ils me chatouillent, on se fait des papouilles. […] Vous savez que la sexualité d’un gosse, c’est absolument fantastique. […] Quand une petite fille, de 5 ans, commence à vous déshabiller c’est fantastique ! C’est fantastique parce que c’est un jeu absolument érotico-maniaque ! »

ajoutait-il dans une émission sur la télévision publique en avril 1982, sans la moindre réaction des pouvoirs publics, ni même d’un seul Français ayant décidé de lui administrer une saine justice.

 

 

 

Haine de la France

Le pédocriminel juif prétend aujourd’hui vouloir être « Français » (sic), alors qu’il n’a jamais caché ni sa haine de la France, ni celle des Français, dont il souhaite la mort par l’invasion notamment.

«J’ai pris la nationalité allemande par hasard, parce qu’elle me permettait de ne pas faire mon service militaire. Je ne suis ni Français, ni Allemand, ni les deux. Je me sens Européen [sic] »

avait-il déclaré dans un entretien l’année dernière, rappelant l’impossible enracinement des ennemis apatrides de l’Europe.

Il avait, avec nombre de ses coreligionnaires (Daniel Bensaïd, Alain Geisman, André Glucksman, Alain Finkielkraut, Tiennot Grumbach, Bernard Kouchner, Marc Kravetz, Benny Lévy, Robert Linhart, Henri Weber), pris la tête du mouvement de Mai 68.

Comme la plupart de ses congénères, il poursuit la lutte contre notre peuple, aujourd’hui en promouvant l’invasion massive de l’Europe, en propageant le libéralisme et en se faisant le défenseur du capitalisme.

Le pédocriminel juif est demeuré officiellement indésirable en France jusqu’en 1978, après avoir été expulsé en 1968.

 

 

Une demande de naturalisation pour une candidature à la présidentielle

Plusieurs dizaines de milliers d’étrangers obtiennent des papiers français chaque année, Daniel Cohn-Bendit pourrait faire partie de la prochaine fournée.

Prétendant désormais se sentir à la fois Français et Allemand, il a affirmé à l’AFP :

« Je souhaite à présent matérialiser cela par le biais de la double nationalité ».

Si le gouvernement d’occupation de Manuel Valls la lui accordait, cela permettrait au pédocriminel d’être candidat à l’élection présidentielle de 2017. Cette demande pourrait également permettre à son fils, Bela* Cohn-Bendit, de profiter pleinement de tous les avantages de la France.

Outre l’insulte à la France et aux Français pour ses attaques contre notre pays, outre l’insulte aux victimes du pédocriminel, cette naturalisation serait un nouveau coup porté à la nationalité française, considérée, à l’image du mariage ou du travail, comme simplement le fait d’une volonté individuelle dans l’instant. Le pédocriminel juif se revendique toujours « libéral libertaire »…

 a-legitime defense arme droit 3 LONG pedocriminel-2

 

 

____________________________________

* Il fut nommé ainsi en hommage au criminel contre l’humanité juif communiste Bela Kun, dont le régime, qui ne dura que 133 jours, fut responsable de massacres et à l’origine de la mort de plusieurs milliers de personnes.

About Jean Dupont

Jean Dupont est l'un des principaux contributeurs de Jeune nation, spécialisé dans l'actualité nationale notamment. Il est le coordinateur du journal quotidien.
Partager cet article Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Facebook
Facebook
0Share on VK
VK
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email
Jean Dupont

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Login

Lost your password?
0