Accueil » Actualité » Actualité française » Chronique de l’échec du « vivre-ensemble » au 24 décembre 2016

Chronique de l’échec du « vivre-ensemble » au 24 décembre 2016

Chronique de l’échec du « vivre-ensemble » au 24 décembre 2016

 

 

Un gang Albanais mis en examen pour une centaine de cambriolages

Doubs : un gang albanais mis en examen pour une centaine de cambriolages

Un fastidieux travail d’enquête a abouti à la mise en examen, ce mardi, de trois protagonistes d’une bande organisée, spécialisée dans le cambriolage.

Depuis deux mois environ, leurs méfaits à répétition semaient le trouble dans de multiples villages de la périphérie bisontine et du Haut-Doubs, et même au-delà de la frontière suisse. Les gendarmes des brigades de recherche de Besançon et de Pontarlier ont mis un sévère coup d’arrêt à ce gang de cambrioleurs albanais, prolixe et très mobile.

« Leur mode opératoire était assez spectaculaire. Ils déposaient plusieurs personnes dans un coin, ils attaquaient tout ce qu’ils pouvaient et repartaient aussi sec. On peut parler de véritables razzias », détaille la procureure de la République Edwige Roux-Morizot. Leurs cibles : l’argent liquide et les bijoux, vite écoulés par ailleurs, probablement à l’étranger.

Les gendarmes étaient à leurs trousses depuis plusieurs semaines. Tissant des pièges. Cherchant le flagrant délit. Un jeu du chat et de la souris infernal, qui à l’usure, a finalement tourné à l’avantage des forces de l’ordre.

Le manège criminel de cette redoutable bande a pris fin dimanche soir, avec l’interpellation à Thoraise – son camp de base – de deux hommes âgés de 20 ans et 31 ans, ainsi qu’une femme de 27 ans, qui jouait un rôle plus secondaire. D’autres protagonistes sont recherchés.

Deux jours plus tôt, le gang avait visité sept habitations à Auxon. Les aigrefins revenaient, le jour de leurs interpellations, de plusieurs autres vols commis à Thise. La liste est longue… Plus d’une centaine de faits leur sont reprochés !

Le trio intercepté dimanche a été placé en garde à vue, puis présenté ce mardi soir à un juge d’instruction. Une information judiciaire a été ouverte.

Les cambrioleurs présumés ont été mis en examen pour vols en bande organisée, recel de vols en bande organisée et association de malfaiteurs. Le parquet bisontin a logiquement requis un maintien en détention provisoire.

 

 Kamel, 13 condamnations, tabasse sa femme enceinte et repart en prison

Creil : violent avec sa femme enceinte et condamné à 14 mois de prison

Son casier judiciaire, lourd, n’aura pas joué en sa faveur. Kamel a été condamné, ce lundi, à quatorze mois de prison ferme, avec mandat de dépôt, pour avoir fait preuve, selon le parquet, d’une « véritable emprise » sur sa compagne, enceinte. Ainsi, dans la nuit de vendredi à samedi, à Creil, Kamel rentre chez lui en état d’ivresse, à 5 heures du matin. Et il ne supporte pas d’apprendre que sa compagne a rendu visite, dans la journée, à une amie « qui a mauvaise réputation ».

Il s’énerve et frappe alors sa femme, de « plusieurs tapettes derrière la tête ». Des « coups-de-poing plutôt, le reprend la présidente D’Andréa. Et vous parlez de réputation, mais la vôtre est-elle réellement meilleure ? » Kamel a déjà été condamné à seize reprises, dont plusieurs fois à des peines de prison ferme. « Vous êtes sorti de prison il y a un mois, qu’avez-vous fait depuis ? » Une question rhétorique, la présidente reprochant à Kamel de ne jamais avoir suivi de soins pour lutter contre son addiction à l’alcool.

La procureur, elle, avait requis dix-huit mois de prison, arguant que « la justice a tout fait pour venir en aide à cet homme, sans résultat ».

Le tribunal le condamne lourdement et révoque par ailleurs un sursis de trois mois qui planait au-dessus de la tête de Kamel.

 

Fatih, prison pour avoir injurié et menacé d’égorgement un policier

Six mois ferme pour avoir menacé un policier municipal

À l’audience de vendredi, du tribunal correctionnel de Montargis, Fatih, 32 ans, s’est dit victime de l’acharnement d’un brigadier-chef de la police municipale de Gien.

Or, c’est lui qui, à trois reprises, s’en est pris au fonctionnaire de police qu’il a injurié et menacé d’égorgement avec un geste évocateur.

La première fois, le 25 août 2015, à l’occasion d’un contrôle routier lors duquel il a été verbalisé pour excès de vitesse. La deuxième, le 17 décembre 2015, date à laquelle il s’est rendu à l’antenne de la police municipale pour protester contre une décision judiciaire. La troisième, enfin, remonte au 28 avril, pendant une manifestation contre la loi travail.

« Je ne sais pas pourquoi, mais il ne peut pas me voir, s’est-il plaint avec véhémence. Je n’ai rien contre la police, mais avec lui, ce n’est pas possible, il a trop la rage contre moi ! » Avant d’ajouter : « C’est connu de tout le monde, là où il habite : il fume du cannabis ! Alors, toute cette histoire, ça me rend fou… »   En l’absence du plaignant, son avocat, M e Berland, a pointé le doigt sur un « délire de persécution » et un comportement qui ne serait pas sans inquiéter les policiers municipaux de Gien, craignant un coup de folie de la part de Fatih.

Les nombreuses condamnations pour rébellion et menaces inscrites au casier judiciaire du prévenu, ajoutées à un « comportement intolérable envers des policiers », ont conduit le procureur de la République, Sébastien Gallois, à réclamer neuf mois de prison ferme. Une peine que le tribunal a réduite de trois mois, avant d’accepter la constitution de partie civile de la victime et de lui accorder 700€ de dommages-intérêts pour préjudice moral.

 

Un théâtre harcelé par des Islamistes à Roubaix, menaces, intimidations..

Dans un quartier populaire, un théâtre harcelé par des extrémistes

Comme le soir des attentats de Paris, une voiture a de nouveau été incendiée lundi soir devant le théâtre de la Mackellerie à Roubaix, juste après l’attentat de Berlin. Simple coïncidence ? Depuis des mois, les salariés du théâtre sont victimes d’intimidations de la part de groupes d’individus les accusant de satanisme.

Lundi, 23 h 20. Une voiture brûle devant la porte du théâtre de la Mackellerie, dans un quartier pauvre de Roubaix. L’incendie endommage une partie de la façade. Quelques heures plus tôt, un attentat a été commis à Berlin. Des faits qui résonnent étrangement pour les salariés de la compagnie Tous Azimuts.

 

La mosquée islamiste de Stains restera fermée avec l’état d’urgence

La mosquee Al Rawda rue monmousseau à Stains fait l’objet d’une fermeture administrative dans le cadre de l’etat d’urgence.

Mercredi, le Conseil d’Etat examinait la requête en appel de l’association culturelle franco-egyptienne qui gère la mosquée de Stains. Cette salle de prière a été fermée début novembre par les autorités qui la considèrent comme un lieu de radicalisme. Les débats ont achoppé sur une situation juridique inédite. Il se trouve qu’à minuit ce mercredi soir l’état d’urgence prend fin avant d’être immédiatement prolongé par une nouvelle loi publiée mardi au Journal officiel. Or l’arrêt préfectoral avait été pris dans ce cadre spécifique. Si bien que « toutes les mesures prises dans le cadre de l’état d’urgence tombent en même temps que l’état d’urgence. Si on veut les maintenir, il faut les reprendre », a précisé la représentante du ministère de l’Intérieur. Le préfet de Seine-Saint-Denis a donc pris mercredi un nouvel arrêté, qui maintient la fermeture de la mosquée.
La situation de la mosquée a cependant été débattue pendant deux heures au Conseil d’Etat. D’un côté l’association qui assure s’être séparée de l’imam qui tenait des propos radicaux, de l’autre le ministère public qui rappelle que Fabien Clain, figure du djihad qui avait revendiqué les attentats du 13 Novembre au nom de Daech, avait été accueilli à la mosquée de Stains.

Partager cet article Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Facebook
Facebook
0Share on VK
VK
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Commentaires (1)

  1. bozgom dit :

    Alors que l’israelo-americaine Scarlett « Sodastream » Johansson arrive au sommet du classement des actrices de cinéma les plus rentables (avec 1,2 milliard de dollars de recettes), on publie pour la premiere fois depuis trente ans une photo (floue) du mythique patron de Marvel, l’israelo-americain Ike Perlmutter, qui vient de rencontrer Donald Trump. De son cote, le createur des Marvel Comics, Stan « Lee » (Lieber) fete ses 94 ans.
    http://www.lepoint.fr/cinema/cinema-scarlett-johansson-star-la-plus-rentable-de-2016–28-12-2016-2093454_35.php
    http://www.hollywoodreporter.com/news/reclusive-marvel-ceo-ike-perlmutter-photographed-public-959632

    Inlassable Christian « Selfifi » Estrosi, qui sitot apres son mariage, file allumer sa … quatrieme bougie !
    http://www.tel-avivre.com/2016/12/28/christian-estrosi-en-visite-a-tel-aviv/
    http://www.20minutes.fr/nice/1961075-20161114-nice-laura-tenoudji-nouvelle-epouse-christian-estrosi
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Laura_Tenoudji

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Login

Lost your password?
0