Accueil » Actualité » Journal du jour » Journal du 18 décembre 2015

Journal du 18 décembre 2015

Sommaire

 

 

FRANCE

Attentats, suite

-Le Conseil d’État a globalement validé, avec quelques circonvolutions, la déchéance de la nationalité pour les binationaux menaçant gravement la nation, ainsi que l’état d’urgence.

-Les gardes à vue de « l’identitaire » frontiste Claude Hermant et de sa compagne congolaise ont été levées jeudi après deux jours. Plusieurs armes utilisées par Amédy Coulibaly, remilitarisées, ont transité via la société de la Congolaise.

-Selon le ministère de la Justice, l’indemnisation des victimes des attaques terroristes du 13 novembre pourrait atteindre 300 millions d’euros.

-La Belgique a annoncé l’interpellation de dix islamistes, dans des enquêtes n’étant officiellement pas liées aux attaques de Paris. Les arrestations se sont produites dans la partie flamande du pays.

-La police turque a affirmé avoir découvert 150 passeports, en majorité appartenant à des Européens, après l’arrestation de deux membres de l’État islamique (ÉI, ed-dawla el-Islāmiyya) en provenance d’Europe.

Éric Zemmour condamné

Il fut un temps en France où la judéité permettait tous les écarts. Ce temps est bien fini. Le journaliste Éric Zemmour a écopé jeudi de 3 000 euros d’amende et 10 003 euros à payer aux associations pour « provocation à la haine » contre les musulmans. Il était poursuivi, en France, pour des propos publiés par un journal en Italie.

« Je pense que nous nous dirigeons vers le chaos. Cette situation de peuple dans le peuple, des musulmans dans le peuple français, nous conduira au chaos et à la guerre civile. Des millions de personnes vivent ici, en France, mais ne veulent pas vivre à la française »,

décrivait le polémiste, rappelant qu’ils avaient pour code civil le Coran.

Éric Zemmour s’était défendu en affirmant qu’il ne visait qu’une partie des musulmans, dans les cités occupées de France. Les juges n’ont pas retenu cette version et, eux qui obéissent aux ordres d’un Manuel Valls qui n’hésite pas à parler de guerre civile et de cracher sa haine contre 30 % du corps électoral, ont osé dénoncé un « postulat éminemment clivant », « stigmatisant », « sans nuance », et à la « sémantique à la fois guerrière et catastrophique ».

« Sous couvert de relater une évolution inéluctable, Éric Zemmour propose en réalité à ses lecteurs la seule option susceptible à ses yeux d’éviter la guerre civile, un départ organisé et forcé de France de la communauté musulmane dans son entier »,

affirment les juges comme s’il était interdit d’être clivant ​ou de proposer des solutions dans le débat public.

Il était poursuivi notamment par Ligue contre le racisme et l’antisémitisme (LICRA) et SOS Racisme.

Un an de prison requis contre l’ancien sénateur-maire de Biarritz

Didier Borotra (Mouvement démocrate (MD)) a été jugé devant le tribunal correctionnel de Bayonne jeudi. Le procureur a requis un an de prison avec sursis, 20 000 euros d’amende, et trois ans de privation des droits civiques. L’ancien sénateur-maire de Biarritz est accusé d’avoir fait annuler plusieurs milliers de contraventions ; il aurait tenté ainsi de ne pas sanctionner certaines infractions comme le port de la ceinture en ville ou le défaut de contrôle technique.

Contre l’ancien directeur de la police municipale, Xavier Blaisot, la justice a requis six mois avec sursis, au moins 8 000 euros et une interdiction de trois ans d’exercer sa profession. Les près de 5 000 PV annulés ont conduit à une perte de 120 000 euros pour la collectivité.

Le jugement sera rendu le 26 janvier.

Islamiste et escroc ? L’imam Mohamed Khattabi arrêté à Montpellier pour fraudes

Le dirigeant d’un lieu de culte islamiste implanté à Montpellier a été arrêté dans le cadre d’une enquête pour des fraudes présumées aux prestations sociales ainsi que pour des activités rémunérées non déclarées. L’individu visé est l’imam Mohamed Khattabi ; il avait été assigné à résidence après les attentats du 13 novembre avant d’être délivré de cette contrainte la semaine dernière.

Il est soupçonné d’avoir profité d’une allocation perçue par son épouse qui se prétendait parent isolé alors qu’ils vivaient ensemble. De plus, Mohamed Khattabi aurait caché au fisc les revenus perçus dans le cadre de ses activités religieuses, notamment des « toilettes mortuaires ». Il pourrait être mis en examen pour escroquerie, recel d’escroquerie et travail illégal.

Attaque massive d’envahisseurs à Calais contre le tunnel sous la Manche

Selon les autorités, il s’agit de l’attaque la plus massive jamais organisée par les groupes de colons étrangers contre le tunnel sous la Manche. Entre 800 et un millier d’étrangers ont réussi à se rassembler aux abords du tunnel avant de se lancer à l’assaut, toujours soutenu par les groupuscules d’extrême gauche favorisés par le gouvernement.

Des violences ont rapidement éclaté avec les forces de l’ordre ; le trafic a été fortement perturbé durant plusieurs heures, les assaillants s’éloignant puis revenant à la charge ; deux échangeurs ont été fermés durant plusieurs dizaines de minutes.

« On a relevé la présence de 800 à 1000 migrants vers 15 heures aux abords du Tunnel sous la Manche. À l’approche du tunnel, de nombreux migrants ont tenté par tous les moyens de ralentir le trafic pour monter dans les camions, en bloquant les voies de circulation et en démontant des grilles métalliques. Des forces de sécurité ont été déployées aux abords du tunnel sous la Manche, ont reçu des jets de projectiles et ont dû faire usage de gaz lacrymogène à plusieurs reprises pour repousser les migrants »,

a précisé la préfecture, sans déclencher immédiatement une vaste déportation des clandestins qui multiplient les crimes et délits dans la région depuis de très longs mois. Ces faits se sont produits en plein état d’urgence sans la moindre réaction des autorités qui tolèrent cette situation depuis désormais plusieurs années, alors que le phénomène ne cesse de s’aggraver.

La veille, comme désormais quasi quotidiennement, des affrontements s’étaient déjà produits près de la rocade menant au port de Calais. Au moins un CRS avait été blessé.

Occupation & faits divers

-Le multirécidiviste et fiché S Mohamed Chebourou, 27 ans, avait obtenu d’un juge rouge une permission de sortie en septembre dernier. Il n’avait évidemment pas regagné sa cellule. Malgré la mobilisation des services de leur République toujours plus impuissante, l’islamiste a réussi à quitter le pays pour rejoindre l’Algérie où il vient d’être arrêté. Il ne sera pas extradé.

-Une entreprise de Bretagne a été escroquée de 730 000 euros à cause d’une fraude dite « au faux patron », spécialité de la mafia juive et chinoise.

-Trois criminels des gangs de trafiquants étrangers de Marseille ont écopé de 25 ans de réclusion criminelle pour un triple règlement de comptes mortel. Ils avaient assassiné trois de leurs rivaux avec la méthode dite « du barbecue » pour des individus tués et placés dans une voiture incendiée. Il s’agit de Mehdi et Lamine Laribi, deux frères, et Sami Ati. L’un de leur complice, Ilès Redmania, a lui-même été éliminé entre temps.

-Trois voitures ont été brûlées à Cozes, près de Royan et Saintes, dans la nuit du lundi à mardi.

-Une violente émeute a secoué la maison d’arrêt de Beauvais dans la nuit du 12 au 13 décembre.

« Ils ont arraché les tuyaux, cassé les cuvettes de WC et la vaisselle, lacéré les matelas. Les coursives étaient inondées. Tout ce qui pouvait être détruit l’a été, c’était triste à voir »,

a constaté un syndicaliste pour le dernier jour de fonctionnement de la prison.

-La société d’un étranger travaillant dans le domaine du textile, Dan Cohen, a écopé de 20 000 euros d’amendes pour « discrimination ». Le Juif avait en effet refusé d’embaucher un… Juif, notamment pour ne pas voir le travail être interrompu le samedi lors de ‘Shabbat’.

-Issa Khassiev, un islamiste tchétchène considéré comme particulièrement dangereux, a été arrêté à Tours mardi. Formé en Syrie en 2013, il a prêté allégeance à l’État islamique.

-Un militaire de carrière de l’armée de l’air âgé d’une vingtaine d’années, actuellement en poste à Draguignan, a été écroué après avoir avoué plusieurs viols et agressions sexuelles commis contre des jeunes femmes qu’il traquait à la sortie de boîtes de nuit.

À lire

 La France consacre (en partie) le principe de l’open data gratuit ». « Si la gratuité de l’accès aux données publiques est la règle par défaut, il existe toutefois quelques exceptions à ce principe ». (Challenges) (Les données sont disponibles ici : www.data.gouv.fr)

 Le premier ministre néerlandais échappe à une motion de censure ». Trois ministres, dont le premier, ont échappé au renversement, bien que convaincu d’avoir menti en prétendant ne pas savoir que l’un des pires criminels du pays, Cees Helman avait obtenu une indemnisation de près de 3 millions d’euros. (Le Monde)

 Bosnie: demande d’adhésion à l’UE en janvier ». Avant la Turquie, un premier pays à majorité musulmane dans l’UE : la Bosnie (env. 45 % de musulmans, 36 % d’orthodoxes, 15 % de catholiques et 4 % de personnes d’autres religions). (Le Figaro)

 Ukraine: Le Parti communiste interdit dans le pays ». (20 Minutes)

 Attentats-suicides : l’Afrique de l’Ouest veut interdire le voile intégral ». (Le Parisien)

Économie & social

​-Au 31 décembre 2014, environ 5,64 millions de personnes travaillaient dans la fonction publique en France (+40 000 postes, +0,7 %, sur un an).

-Selon l’Institut national de la statistique et des études économiques (INSÉÉ), la croissance ne devrait être au quatrième trimestre 2015 que de 0,2 %, contre 0,4 % dans les précédentes projections. Sur l’ensemble de l’année, elle ne serait que de 1,1 %, nettement plus faible que la moyenne de l’Union européenne (UE) (1,5 %).

Après une première décision contraire, le Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA) a validé le passage en gratuit de LCI, chaîne d’information continue dépendant de TF1, à la grande fureur d’Alain Weill. Le CSA a recalé les autres deux autres demandeurs, Paris Première et Planète +. Près de 250 emplois seraient sauvés chez LCI, contre quarante menacés à paris Première.

 

 

 

 

BASSE POLITIQUE

Les indépendantistes à la tête de l’exécutif corse

Le corso-espagnol Jean-Guy Talamoni a été nommé président de l’Assemblée de Corse jeudi sans obtenir la majorité absolue, totalisant les 24 voix de la liste Siméoni sur 51. Le candidat de gauche a obtenu 12 suffrages, contre 11 pour son concurrent libéral. Les quatre conseillers FN se sont abstenus. Il avait fait préfacer son premier livre par le « judéo-tunisien » Albert Memmi, activiste antiraciste.

Gilles Siméoni a été élu ensuite, au troisième tour de scrutin, président du Conseil exécutif de Corse, en remplacement de Paul Giacobbi, derrière lequel il était arrivé au premier tour. Les voix se sont réparties de la même façon.

Proportionnelle : une autre promesse que François Hollande ne tiendra pas

Alors que son premier ministre attisait les feux de la guerre civile, François Hollande est resté éloigné des débats ayant accompagné les élections régionales.

C’était pour mieux, discrètement, enterrer l’une de ses plus importantes promesses de campagne, en lien direct avec ces élections : l’instauration de la représentation promotionnelle dans les assemblées. Non seulement il n’apportera pas la proportionnelle intégrale, mais il n’intégrera pas même une petite dose d’égalité lors des futures élections législatives. Il s’était engagé auprès de son ami François Bayrou à le faire, après quoi l’âne du Béarn avait appelé à voter pour lui.

En cas de proportionnelle, les Français auraient élu au moins une centaine de députés FN, un choc insupportable pour la gauche.

Après le violeur, la voleuse : les exemplaires choix de la République au FMI

Si Nicolas Sárközy n’est toujours pas officiellement poursuivi dans l’affaire de l’escroquerie Tapie-Sárközy, Christine Lagarde sera bien jugée. Celle qui est aujourd’hui et pour quelques mois encore présidente du Fonds monétaire international (FMI), et qui était à l’époque ministre de l’Économie, comparaîtra devant la Cour de justice de la République (CJR) pour l’arbitrage qui a permis à Bernard Tapie d’obtenir plusieurs centaines de millions d’euros de l’argent du contribuable en 2008.

Alors qu’un non-lieu avait été requis par le représentant de l’État, Christine Lagarde sera jugée pour négligence d’une personne dépositaire de l’autorité publique en relation avec le détournement de fonds publics, mais ne risquera qu’un an de prison et 15 000 euros d’amende.

« Mme Lagarde rappelle qu’elle a toujours agi dans cette affaire dans l’intérêt de l’État et dans le respect de la loi »,

ont fait savoir ses services. Le FMI et sa direction, quelques minutes seulement après l’annonce de la décision, ont de nouveau apporté leur soutien à Christine Lagarde, comme ils avaient apporté leur soutien à Dominique Strauss-Kahn, impliqué dans une affaire de viol et de trafic d’influence comme président du même FMI.

Entre autres républicains exemplaires, le directeur de cabinet de Christine Lagarde, le très antifrontiste Stéphane Richard est également poursuivi.

L’invasion ? Les maires PS sont pour : mais pas chez eux

Un maire du parti de l’invasion a dénoncé l’arrivée massive d’étrangers dans la commune qu’il dirige.

« Être averti la veille, ainsi, alors que je suis correspondant migrants pour le département. Il n’en était pas question. En plus, c’est une ineptie totale. Le centre est situé à 4 kilomètres de tout, il n’y a pas de commerce, pas de transport, pas d’association locale pour les intégrer. […] Là, il s’agissait essentiellement d’hommes. Avec le regroupement familial, cela pouvait être multiplié par 2 ou 3 […] Ce n’est pas comme ça qu’on fait de l’intégration correctement »,

a dénoncé le maire PS de Florensac, sans préciser comment se faisait une « intégration correcte » avec des étrangers inassimilables, lui et son parti ayant été incapable de le faire depuis 40 ans.

En bref

* Front républicain

« Tu vas mourir »

« On emmerde le Front national »

« Non au facho »

inscriptions républicaines écrites sur les murs des bâtiments publics de Mantes-la-Ville, dont le maire vient d’être élu conseiller régional – le FN était le parti le plus anticumul. Avant d’avoir des élus.s

* Union nationale

Le projet de loi Santé de Marisol Touraine a été adopté définitivement jeudi par les députés malgré l’opposition de la plus grande partie des Français concernés, notamment les médecins.

* Pacifique

Malgré l’interdiction de la préfecture, les groupuscules d’extrême gauche, qui savent qu’ils ne risquent rien, ont maintenu leur appel à manifester samedi à Pontivy (Bretagne). Il s’agit, comme l’affirme l’affiche, d’un rassemblement « pacifique ».

C’est sans doute pour cela que les extrémistes ont officiellement recommandé, via leurs partenaires institutionnels, dont Le Télégramme, à la population de ne pas sortir de chez eux le temps des événements « festifs »1.

2015-12-19-affiche_pontivy

 

 

 

 

EUROPE

 

Crise de l’invasion

-Les envahisseurs ont manifesté à Lampedusa, refusant de simplement donner leurs empreintes digitales.

-La Suède a établi un contrôle d’identité obligatoire pour tous les passagers des trains en provenance du Danemark.

-Violences, agressions, destructions : invasion as usual, ici à Constance en Allemagne où les envahisseurs ont détruit un gymnase.

-La population de Geldermalsen s’est fortement mobilisée en milieu de semaine contre le projet du conseil municipal de favoriser l’invasion. Les traîtres ont fui le bâtiment où se déroulait des « débats » pour valider le projet criminel.

 

 

__________________________________

1 Le 14 novembre dernier, au lendemain des attentats meurtriers de Paris, l’extrême droite la plus radicale a manifesté à Pontivy contre l’accueil des réfugié.e.s.

Les slogans haineux ont vite dérivé de « Dehors les immigré.e.s » à « À mort les immigré.e.s ». Des personnes ont été passées à tabac, menacées et poursuivies jusque dans les commerces, pour avoir réagi par des slogans de solidarité ou simplement à cause de leur couleur de peau… Le cortège s’est déplacé jusqu’au Centre d’accueil des demandeurs d’asile. Que serait-il arrivé si celui-ci n’avait pas été vide ?

Le principal instigateur de ces exactions est le parti « Adsav », qui s’affirme nationaliste breton. Mais cet aspect « breton » n’est qu’une coloration de leur idéologie, dont le fondement est avant tout xénophobe.

Cette peur de l’étranger s’insinue bien au-delà de petits groupes radicaux, avec le développement du FN et une grande part du spectre politique qui en reprend les idées. Et les violences qui en découlent sont bien réelles, comme le montre par exemple l’incendie volontaire d’une salle de prière musulmane à Loudéac dans la nuit du 28 au 29 novembre.

Le samedi suivant les violences à Pontivy, 120 personnes se sont réunies au Palais des Congrès pour réfléchir à une réponse à de tels actes, afin qu’ils ne se reproduisent plus. Un soutien aux victimes s’est organisé et des questions ont été posées concernant l’attitude des autorités. Il a de plus été décidé qu’un événement festif et pacifique était la réponse la plus adaptée face au déferlement de la haine, pour rappeler que :

– Les extrémistes religieux qui ont perpétré les attentats de Paris auront gagné s’ils sont la cause d’un repli sur soi identitaire. Ils perdront si nous montrons notre solidarité avec tous/toutes celles et ceux qui souffrent de cette violence aveugle, d’où qu’ils/elles viennent.

– Si la peur nous plonge dans une spirale sécuritaire, il n’y aura plus de libertés à défendre contre les fascismes religieux ou identitaires.

– La culture bretonne n’a rien à voir avec les fascistes. Les breton.ne.s ont été pour beaucoup des réfugié.e.s économiques en France, en Amérique ou ailleurs. Les artistes qui font vivre la culture bretonne l’enrichissent en la métissant.

Manifestation pour une Bretagne ouverte et solidaire

Pontivy – 19 décembre 14h – Square Lenglier (derrière la mairie).

Signataires : UD-CGT-56, FSU Bretagne, CNT interpro-Brest, Solidaires 56, SLB 35, Alternative Libertaire 35 et 56, Collectif Antifasciste Rennais, Choisir nos régions, Ensemble 56, PCF56, NPA35, PG56, République et Socialisme 56, gauche indépendantiste (Bretagne en lutte), UDB, ATTAC56, Muzillac, DAL56, DAL35, AI’TA, ATTAC 22, Gast, Citoyens contre le FN, La Ligue des Droits de l’Homme, Jerald Ar Gov.

 

 

© Jeune nation – 2015

 

Hyacinthe Rigaud, Jacques Benigne Bossuet (1702)

Hyacinthe Rigaud, Jacques Benigne Bossuet (1702)

 

 

 

Partager cet article Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Facebook
Facebook
0Share on VK
VK
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Commentaires (1)

  1. desetoil dit :

    L’arnaque au President, c’est justement le sujet de « Je compte sur vous » (avec Julie Gayet), un film de Pascal « Elbé » sur l’affaire Chikli-Neyret. « Je suis un vrai nomade, même si j’adore me retrouver chez moi dans une atmosphère cosy » confie Elbez, qui a donné le coup d’envoi des Illuminations avec Benjamin Cymerman et Amanda Sthers.
    Cette fille d’une lobbyiste et d’un psychiatre a commencé comme reporter sur TFJ, avant de triompher avec le « Vieux juif blonde » (le monologue schizophrénique d’un rescapé d’Auschwitz). Elle sera ensuite la compagne de Patrick « Bruel » Benguigui, Thierry Weinberg, etc.
    http://www.cotemaison.fr/chaine-d/deco-design/ou-vit-l-acteur-pascal-elbe_26230.html
    http://www.letudiant.fr/lifestyle/loisirsvie-pratique-people/les-20-ans-d-amanda-sthers-mon-pere-disait-qu-il-fallait-que-je-trouve-un-vrai-metier.html

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Login

Lost your password?
0