Accueil » Actualité » Journal du jour » Journal du 27 août 2014

Journal du 27 août 2014

Sommaire

FRANCE

Escroquerie Tapie-Sárközy : quatrième audition pour la directrice du FMI Christine Lagarde

«Hollande ment tout le temps, c’est pour ça qu’il est à 20%»

Malgré l’austérité, le déficit public ne diminuera pas en 2014

Valls I-Valls II : les mêmes chiffres désastreux du chômage

Éducation nationale – sida mental

Submergée par l’immigration-invasion, la situation sanitaire hors contrôle en Seine-Saint-Denis

Occupation & faits divers

VALLS II : VALLS 1 en pire

Peu de changements pour Valls II

La provocation Belkacem

Symbole : un agent de Rothschild prend l’Économie

2 ministres sur 3 ont un patrimoine de plus de 500 000 euros

Le grand patronat salue le nouveau gouvernement

ÉTRANGER

Lampedusa : 4 000 colons afro-maghrébins en 48 heures

Cessez-le-feu « illimité » en Palestine

Le monde en guerre

 

 

 

FRANCE

Escroquerie Tapie-Sárközy : quatrième audition pour la directrice du FMI Christine Lagarde

Après l’affaire Strauss-Kahn-Diallo, le gouvernement français avait obtenu que le successeur de « DSK » soit issu de l’oligarchie « française », en l’occurrence Christine Lagarde, alors ministre dans le gouvernement Sárközy. Si au premier la justice, américaine et française, a reproché les viols, elle soupçonne la seconde depuis plusieurs mois d’être impliquée dans l’affaire Tapie-Sárközy, après le paiement par le contribuable de plusieurs centaines de millions d’euros à l’affairiste.

Christine Lagarde a été entendue pour la quatrième fois dans le cadre de cette affaire sous le statut de témoin assisté par la Cour de justice de la République. Cinq personnes sont déjà mises en examen pour cette escroquerie présumée : Bernard Tapie, son avocat Maurice Lantourme, Stéphane Richard, le directeur de cabinet de Christine Lagarde au ministère de l’Économie, comme le magistrat Pierre Estoup et Jean-François Rocchi.

a-bas_la_republique-2

 

«Hollande ment tout le temps, c’est pour ça qu’il est à 20%»

«Hollande ment tout le temps. C’est pour ça qu’il est à 20% dans les sondages. Il ment. Il ment tout le temps depuis le début»

Arnaud Montebourg n’avait visiblement pas que la politique économique à reprocher à François Hollande et Manuel Valls. Dans un livre à paraître en septembre, dans lequel il est interrogé par le journaliste Valentin Spitz, il précise :

«Avec François Hollande, on ne peut pas discuter donc on ne discute plus. Ça ne sert à rien, les discussions avec lui sont inutiles. Sympathiques, mais inutiles. […] Depuis que je suis ministre de l’Économie, je ne vais plus discuter avec [François Hollande] à l’Élysée. Je passe mon temps à Matignon. D’ailleurs j’ai donné instruction à mes équipes de ne plus aller à l’Élysée. […] J’ai des rapports minimalistes avec le président de la République. Je me considère en cohabitation. Le président de la République préside, mais nous on fait.»

À la fin du gouvernement Jean-Marc Ayrault, il précisait :

« C’est une catastrophe. Ça ne va pas durer longtemps comme ça […] C’est plus possible, vraiment, c’est du n’importe quoi… On laisse la porte ouverte au FN. On n’en peut plus, on est au bout. Cet amateurisme, ce n’est pas croyable. »

 

 

Malgré l’austérité, le déficit public ne diminuera pas en 2014

Selon le vice-président PS de la commission des Finances de l’Assemblée antinationale Dominique Lefebvre, la politique menée par le gouvernement depuis 2012 est un échec aussi sur le plan de la réduction des déficits. Très loin des estimations de ces derniers mois, il a précisé que le déficit public devrait être à la fin de l’année à 4,2 % ou 4,3 % du produit intérieur brut (PIB), au même niveau qu’en 2013 (4,3 %).

Les critères de Maastricht, imposés aux différents États au début de l’Union “européenne”, posaient alors comme limite maximale 3 %.

 

 

Valls I-Valls II : les mêmes chiffres désastreux du chômage

Pour son premier jour d’existence, le gouvernement Valls II subira les conséquences de la politique de Valls I et de 70 ans de République. Les chiffres du chômage en France pour juillet seront dévoilés ce mercredi et s’annoncent particulièrement mauvais.

« Avec zéro pour cent de croissance depuis le début de l’année, faut pas s’attendre à ce que – malgré les politiques de l’emploi [?] – que le chômage diminue »

avait déclaré lundi François Rebsamen.

« Ils [les chiffres du chômage] ne peuvent pas être bons, ils seront négatifs [?] avec le niveau de croissance que nous avons »

a répété hier Manuel Valls.

La France compte aujourd’hui, officiellement, plus de 5 millions de chômeurs.

 

 

Éducation nationale – sida mental

Après deux ans de gouvernement de gauche, « l’éducasion nationalle » prépare sa « rentré ». Ci-dessous la première page d’un diaporama consacré à la formation des professeurs des écoles stagiaires présenté ce jour à Toulouse.

educasion-nasionalle

education-nationale-stop-au-poison-marxiste

 

 

Submergée par l’immigration-invasion, la situation sanitaire hors contrôle en Seine-Saint-Denis

Le président du conseil général de Seine-Saint-Denis Stéphane Troussel a reconnu hier que la situation sanitaire n’était plus sous contrôle dans le département le plus colonisé de France.

« Tous les indicateurs de santé sont au rouge »

a-t-il déclaré lors d’une visite dans un centre de Médecins du monde. La Seine-Saint-Denis est le seul département où la tuberculose n’a pas régressé en dix ans et où elle connaît le plus fort taux (31 cas pour 100 000). Plutôt que de réaffirmer le nécessaire rapatriement des 15 millions d’étrangers, il a prétexté des « économies » et la suppression de « financements » – dont 1,5 million versé jusqu’ici par l’Assurance-maladie du département – qui pourraient conduire à « un problème de santé publique avec un développement des formes multirésistantes ».

 

 

Occupation & faits divers

-Un homme, déjà condamné dans le passé, a écopé de six mois de prison ferme avec mandat de dépôt et trois ans d’interdiction de stade pour avoir sa participation aux violences survenues le 9 août en marge d’un match de football opposant Bastia à Marseille.

-Une fusillade a éclaté hier dans un fourgon de gendarmerie transportant un criminel étranger présumé sur l’autoroute A35. Hocine Bouras, risquant une lourde peine pour avoir réalisé deux attaques à main armée, a attaqué l’un des deux gendarmes présents dans la voiture, tentant de lui prendre son arme. Le conducteur a alors stoppé le véhicule et ouvert le feu pour venir en aide à sa collègue.

-Un Belge de 14 ans a été arrêté à Wissant (Picardie) pour avoir tué à coups de seau à charbon sa mère, avec laquelle il se trouvait dans une résidence secondaire.

-Un homme a été retrouvé aux côtés du corps en décomposition de sa compagne à Ganges (Languedoc). Il s’agirait d’un couple d’asociaux selon la gendarmerie.

 

 

 

 

VALLS II : VALLS 1 en pire

Peu de changements pour Valls II

À part le départ-surprise de Frédéric Cuvillier, transparent sous-ministre aux Transports, le nouveau gouvernement est la copie conforme du précédent, épuré des trois « frondeurs », Arnaud Montebourg, Benoît Hamon et Aurélie Filipetti.

Certains ont obtenu une promotion, comme Najat Belkacem, qui devient à une semaine de la rentrée ministre de l’Éducation nationale et Fleur Pellerin, désormais ministre de la Culture et de la Communication. Le gouvernement compte deux nouveaux ministres, le banquier de Rothschild Emmanuel Macron, propulsé ministre de l’Économie, de l’Industrie et du Numérique, et Patrick Kanner à la Jeunesse et aux Sports. Ce dernier était jusqu’ici président du conseil général du Nord et adjoint au maire de Lille. Parmi les secrétaires d’État apparaissent Thomas Thévenoud (Commerce extérieur, de la promotion du Tourisme et des Français de l’étranger), député de Saône-et-Loire et conseiller général de Montcenis, Alain Vidalies (aux Transports, à la Mer et à la Pêche), ministre dans le gouvernement Ayrault chargé des relations avec le Parlement, Pascale Boistard (Droits des Femmes), députée de la Somme, et Myriam El-Khomri (Politique de la ville), une autre Marocaine, assistance parlementaire et adjointe au maire de Paris.

 

 

La provocation Belkacem

La Marocaine Najat Belkacem est devenue la première femme ministre de l’Éducation nationale. Elle remplace le « frondeur » Benoît Hamon, un ministre qui n’aura pas connu la moindre rentrée. Il a abandonné son poste en pleine crise scolaire, au moment où la réforme des rythmes scolaires va entrer en application.

Le choix de Najat Belkacem est une provocation, tant l’étrangère s’était impliquée dans la diffusion de l’idéologie du genre dans les écoles, mais aussi la destruction du mariage par son ouverture aux déviants sexuels. Cette nouvelle attaque contre la famille, dans un milieu déjà très contaminé, a été abondamment critiquée hier.

la_theorie_du_genre_n_existe_pas-

 

Symbole : un agent de Rothschild prend l’Économie

Si la nomination de Najat Belkacem a fait surtout réagir les conservateurs, celle d’Emmanuel Macron à l’Économie a fait contre elle l’unanimité.

Secrétaire général adjoint de l’Élysée, il avait quitté ces fonctions en juin dernier. Il est considéré comme l’un des principaux inspirateurs du « pacte de responsabilité ». Cet énarque avait rapidement quitté le service de l’État pour devenir banquier d’affaires, travaillant, de 2008 à 2012, pour le groupe Rothschild & Cie, l’un des pires symboles de l’affairisme et de finance apatride.

Critiquée à l’extrême droite – c’est une « officialisation de la domination de la grande finance » déclare un cadre du Front national – et à l’UMP, cette nomination a été le plus violemment attaquée par la gauche.

Le secrétaire national du Parti communiste Pierre Laurent a dénoncé la nomination d’un « homme-clé des banques et de la finance » pour « une politique annoncée plus droitière que jamais ».

« Mettre un financier à l’Industrie alors que notre pays a souffert de la mainmise de la finance ce n’est pas un bon signe »

a critiqué pour les « frondeurs » du Parti socialiste Jean-Marc Germain.

 

 

2 ministres sur 3 ont un patrimoine de plus de 500 000 euros

Sur les trente-trois ministres, le patrimoine n’est connu que pour vingt-sept d’entre eux. Pour seize de ces vingt-sept possèdent un patrimoine supérieur à 500 000 euros.

 

 

Le grand patronat salue le nouveau gouvernement

« Qu’il continue la politique en faveur de la compétitivité des entreprises qui découle du Pacte de responsabilité et qu’il engage une vraie stratégie de redressement du pays. […] La France doit faire sa révolution culturelle, accepter que l’entreprise est le cœur de l’économie, que celle-ci est mondialisée, et que nous sommes dans une économie de marché. […] Les “frondeurs” sont l’expression d’une gauche qui n’a pas accepté cette réalité »

a déclaré le président du Mouvement des entreprises de France (MEF, dit MEDEF) Pierre Gattaz, saluant Manuel Valls et critiquant Arnaud Montebourg.

 

 

 

 

ÉTRANGER

Lampedusa : 4 000 colons afro-maghrébins en 48 heures

De vendredi à dimanche, les marins italiens ont « sauvé » 4 000 colons entre les côtes libyennes et italiennes. Parmi elles figuraient 364 individus qui avaient pris place à bord d’un chalutier qui a chaviré. Vingt-quatre personnes sont mortes pour avoir cru aux mensonges des immondialistes.

Plus de 100 000 étrangers ont envahi l’Europe par les seules côtes italiennes depuis le début de l’année.

 

 

Cessez-le-feu « illimité » en Palestine

Les négociateurs palestiniens et israéliens sont parvenus à un accord de cessez-le-feu permanent dans la bande de Gaza, cinquante jours après le déclenchement de l’agression israélienne. Il est entré en vigueur à 18 heures, heure française, hier. Les Palestiniens ont notamment obtenu la levée du blocus de la bande de Gaza décrété en 2006 par l’entité sioniste, ainsi que la reconstruction du port et de l’aéroport de la ville.

Ces derniers jours, plusieurs Palestiniens sont morts dans les bombardements, portant le bilan à 2 143 Palestiniens tués et plus de 11 000 autres blessés. Hier, deux Israéliens seraient morts après des tirs de mortiers tirés depuis la bande de Gaza portant à six le nombre de civils morts côté juif. Ces derniers jours, l’armée israélienne a affirmé avoir constaté des tirs de roquettes effectués depuis le Liban et la Syrie.

 

 

Le monde en guerre

-Ukraine. L’armée a annoncé la mort de quatre de ses soldats dans une attaque menée par des hélicoptères russes contre un poste-frontière près de Louhansk lundi.

 

-Centrafrique. La ville de Bambari (centre) a été le théâtre de nouveaux violents affrontements lundi ; au moins dix-sept combattants de groupes armés rivaux issus de la Sélèka ont perdu la vie.

-Nigeria. Le groupe islamiste Boko Haram a attaqué plusieurs communes dans le nord-est du pays depuis Gwoza, considéré par les terroristes comme la capitale d’un califat islamiste. Plusieurs meurtres ont été signalés ainsi que l’incendie d’au moins une église.
À Ashigashiya, ville à cheval entre le Nigeria et le Cameroun – où ont fui les soldats nigérians – trois personnes ont été égorgées devant l’église de la ville, dans la partie camerounaise. Les forces de sécurité camerounaises auraient également fui.

 

-Soudan du Sud. Trois personnes sont mortes dans le crash d’un hélicoptère de l’ONU près de Bentiu (nord) hier.

 

-Turquie. Trois ingénieurs chinois ont été enlevés au Kurdistan turc, près de la frontière avec la Syrie et l’Irak, alors qu’ils travaillent à la construction d’une centrale électrique. Il s’agirait d’une action du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK) opposé à ce projet.

-Irak. Un attentat à la voiture piégée à Bagdad a fait au moins 15 morts hier matin.

-Iran-États-Unis. Un incident s’est produit dans le Golfe persique mardi : un navire de garde-côtes (sic) américain a ouvert le feu alors qu’un bateau de pêche iranien approchait, prétendument avec une arme légère. Les militaires étasuniens, patrouillant à des milliers de kilomètres de leur territoire, menaient une « opération de sécurité maritime de routine » selon le Pentagone.

 

© Jeune nation – 2014

Partager cet article Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Facebook
Facebook
0Share on VK
VK
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Commentaires (1)

  1. cgtfo dit :

    Macron au GVT
    Quelques mois avant la présidentielle de 2012, Emmanuel Macron travaillait toujours pour la banque Rothschild. A ce titre, il a piloté le rachat par Nestlé d’une filiale de Pfizer, une transaction de plus de 9 milliards d’euros, qui a fait de lui un millionnaire
    Emmanuel Macron était un proche de Jérôme Cahuzac depuis 2008…
    Virage affairiste et libérale du GVT de plus en plus visible…
    La résistance sociale, syndicale et associative doit être une priorité pour les patriotes !
    Et puis vu que nos mouvements nationalistes ont été dissous pourquoi ne pas envisager l’entrisme (dans les syndicats, les associations de parents d’élèves ou de consommateurs…), ne laissons plus la place aux autres !!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Login

Lost your password?
0