Accueil » Actualité nationaliste en Europe » L’Italie manifeste contre l’invasion

L’Italie manifeste contre l’invasion

À l’appel de Forza Nuova, plusieurs milliers d’Italiens ont défilé samedi contre l’immigration dans plusieurs villes d’Italie, à Ancône, Bergame, Bologne, Naples ou Palerme samedi.

forza-nuova-milano-18102014-

Les rassemblements ont été un succès et connu peu d’opposition, à l’exception notable de Bologne. Dans cette ville, les extrémistes ont provoqué de violents incidents contre la police. Ils ont également commis d’importants dégâts dans la ville. Au-delà des groupes marxistes violents très organisés connus, des représentants de différentes communautés étrangères étaient présents. Quelques Africains, plutôt en curieux, ont été aperçus dans la foule ; des Kurdes ont au contraire participé activement aux actions racistes anti-italiennes.

Les violences de Bologne

https://www.youtube.com/watch?v=U8nKTH3cyv8

À Milan avait lieu un autre rassemblement, organisé par le parti indépendantiste libéral Ligue du Nord, qui avait reçu le soutien d’autres groupes de droite ou d’extrême droite comme Casapound. Cela a pu donner lieu à des chocs idéologiques surprenant, comme l’illustre l’image ci-dessous. Alors qu’une bannière des membres du parti indépendantiste proclame « Italie de merde – Sécession », un groupe de Casapound affiche une banderole affirmant « Les Italiens d’abord ».

ligue-du-nord-racisme-anti-italien-soutien-casapound

Plusieurs milliers de personnes ont manifesté contre l’immigration à Milan, où Matteo Salvini, le chef de la Lega Nord, après avoir réclamé la liberté de la prostitution aux côtés d’un monstre dit « transsexuel » turc, portait une affiche souhaitant « Bienvenue à Poutine ». Il a effectué ces derniers mois plusieurs voyages en Crimée et à Moscou, et a obtenu encore un entretien ce vendredi avec le président russe.

Si plusieurs mouvements et partis ont manifesté, ce n’était pas pour les mêmes buts a rappelé Roberto Fiore, le secrétaire général de Forza Nuova (FN). Il a notamment insisté sur les divergences de FN avec le projet de la Lega Nord, un parti libéral-sioniste qui a, entre autres, fait élire le premier maire noir africain d’Italie et participé dans le gouvernement Berlusconi à la régularisation de 1,2 million de colons. La volonté de la ligue d’apparaître comme « une sorte de droite lepeniste italienne », est « un projet qui ne nous intéresse pas pour de nombreuses raisons » a-t-il précisé.

forzanuova-18102014-- (2)

À la question : « Quelles sont vos impressions après une journée bien remplie d’activités pour Forza Nuova, avec des marches à Ancône, Bergame, Bologne, Naples et Palerme ? », Roberto Fiore a répondu :

« Nous sommes heureux que des milliers de citoyens italiens ordinaires aient manifesté hier pour affirmer ce qu’ils pensent de l’immigration, au-delà du bombardement médiatique politiquement correct. »

« Cette journée montre qu’il y a eu un changement révolutionnaire radical dans la perception que les Italiens ont du phénomène de l’immigration, qui, auparavant vu comme une possible ressource, est maintenant considéré comme une catastrophe, une tragédie qui se déroule à la fois pour ceux qui souffrent dans les pays qui sont envahis et pour tous ceux qui sont réduits à l’état de marchandise entre les mains des nouveaux négriers. »

Il a rappelé le profond fossé qui sépare les libéraux qui dénoncent l’immigration pour de vils motifs économiques et les nationalistes.

« Nos positions sur l’immigration ne sont pas liées à la situation économique, la crise actuelle ne fait que l’aggraver, mais ce phénomène est négatif en lui-même. Bossi [Umberto Bossi, l’ancien président de la Ligue du Nord qui a abandonné la direction suite à plusieurs scandales politico-financiers], au contraire, hier, a déclaré que les immigrés pourraient avoir une place en Italie seulement si l’économie repartait. La notion de « l’immigration est bonne car ils payent des impôts » qui se manifeste par la présence de musulmans et d’Africains parmi les manifestants (avec des maillots “Arrêtez l’invasion”) et, dans ce dernier cas, parmi les représentants de la Ligue du Nord même, c’est une position qui ne peut pas être la nôtre, et qui ne pourra jamais être la nôtre.. […]La Ligue du Nord a choisi de ne pas défendre l’identité européenne et chrétienne et elle l’a montré hier.

Sandy Cane, maire élue sous l'étiquette de la Ligue du nord. 0 % racisme, 0 % identité.

Sandy Cane, maire élue sous l’étiquette de la Ligue du nord. 0 % racisme, 0 % identité.

La Ligue n’est pas un parti d’opposition et n’est pas crédible dans la lutte contre l’immigration parce qu’elle a été au pouvoir pendant 20 ans. Si nous évoquons Milan, qui est la première ville en Italie en nombre de violences sexuelles avec les immigrés en tant qu’auteurs. L’administration padane régit les deux régions les plus importantes du Nord : la Vénétie avec l’ancien ministre de l’Agriculture Zaia, celui-là même qui a fait venir 80 000 Africains pour être employés en tant qu’ouvriers, et la Lombardie, avec également un ex-ministre, Maroni, qui a permis l’invasion de Lampedusa, où il y avait aussi une sénatrice de son parti, avec 7 000 Tunisiens contre 5 000 habitants de Lampedusa.

La Ligue n’est même pas une force crédible d’envergure nationale, il y a eu hier des messages sécessionnistes et anti-italiens, les interdictions d’utilisation les trois couleurs [du drapeau italien] dans une ville, jusqu’à preuve du contraire, italienne, des sifflets et des attaques contre ceux qui les ont exposées sur les balcons ou les avaient amenées avec eux, ignorants, peut-être, que la soi-disant nouvelle ligne de la Ligue est en parfaite continuité avec l’ancienne.

Nous notons, enfin, que le choix de Casa Pound Italie est d’adopter dans sa totalité la cause de la Ligue du Nord simplifiant de fait le cadre de la politique de cette mouvance, dont l’espace reste, à ce stade, occupé seulement par Forza Nuova.

About Erwin Vétois

Erwin Vétois est rédacteur en chef de Jeune nation depuis la relance du site du journal en août 2013. Ses sujets de prédilections sont l'actualité nationaliste en général, européenne en particulier.
Partager cet article Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Facebook
Facebook
0Share on VK
VK
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Commentaires (3)

  1. NR dit :

    Espérons une alliance entre Casapound et Forza !

    L’union fait la force !

    Les divisions nos défaites !

    A méditer en France aussi….

  2. Alberto Da Giussano dit :

    Mille mercis aux courageux militants de l’Œuvre française et des Jeunesses Nationalistes.

    C’est un vrai plaisir que de vous retrouver, toujours aussi combatifs et pertinents !

    Vous êtes l’honneur et l’espoir tout à la fois pour la France ; et à part vous (et quelques autres mouvements) je ne vois plus grand-chose de votre qualité.

    Je ne suis plus moi-même disposé à m’engager plus avant dans le noble combat des nationalistes français, car mon avenir prochain et mes origines paternelles me portent vers l’Italie du nord (la Lombardie), et bien sûr j’étais à Milan le samedi 18 octobre aux côté de mes frères de sang et ce fût … GEANT !!!!
    Cela ne m’empêche pas d’approuver et d’apprécier votre ligne politique et votre idéal ; avec quelques légères divergences cependant, car je suis avant tout un italien du nord (de Lombardie) : ce qui n’a rien à voir avec un italien du sud !
    Et d’ailleurs c’est bien dans le but de détruire notre identité et notre r…e que fût organisé par la République maçonnique ‘’italienne’’ dans les années d’après-guerre un transfert massif de population de l’Italie du sud vers celle du nord (pendant qu’était organisé un racket d’Etat des italiens du nord).
    Mais malheureusement pour nous ce n’était qu’un début des plans de cette engeance démoniaque, car avec ‘’l’Europe’’ c’est crescendo et en pire et en plus allogène …
    Toutefois sachez que je partage votre amitié pour les courageux militants de Forza Nuova (il faut être italien pour assumer ce genre de contradictions) : du temps de mes grands-parents des membres de ma famille se sont battus avec la VIIIème armée italienne en Russie près de Stalingrad … la plupart ne sont pas revenus ; puis quelques autres furent lâchement (et souvent dans des conditions atroces) assassinés lors de la terrible ‘’épuration’’ qui suivit la défaite de la R.S.I.
    Paix à eux dans l’au-delà car leur âme était droite et noble ici-bas ; et gloire à mes frères (pas si ennemis que ça) de Forza Nuova en ce bas monde d’aujourd’hui.

    Tous mes encouragements et toute à Jeune Nation mon estime en attendant.

    • Rédaction dit :

      Merci à vous camarade d’outres-Alpes ! Espérons que nous trouvions le terrain d’une entente dans nos pays comme entre frères blancs !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Login

Lost your password?
0