Accueil » Actualité nationaliste en Europe » Commémoration des martyrs de la République Sociale Italienne

Commémoration des martyrs de la République Sociale Italienne

Communiqué du Parti Nationaliste Français Nice :

Commémoration des martyrs de la République Sociale Italienne : le PNF Nice toujours en première ligne !

C’est par une magnifique journée ensoleillée que les militants niçois accompagnés de l’avocat nationaliste Pierre-Marie Bonneau, membre du présidium du PNF et d’une délégation de la Falange espagnole se sont rendus à Crémone pour rendre hommage à ceux qui sont tombés pour la grandeur de l’Europe. Nous tenons à exprimer une pensée toute particulière pour Roberto Farinacci, secrétaire du Parti National Fasciste, lâchement assassiné par la vermine communiste le 28 avril 1945. Cette commémoration aura fait couler beaucoup d’encre ! En effet, alors que les symboles traditionnels étaient interdits en raison de possibles troubles à l’ordre public, nous avons décidé de braver l’illégitime tentative de nous faire taire et agi comme notre conscience fasciste nous inspirait. En récompense de cet acte de bravoure non dissimulé, nous avons eu droit à un contrôle de police (au faciès celui-là) à peine plus courtois que si nous étions de vulgaires terroristes, et à un article outrancier de la presse locale, dénonçant une nouvelle fois l’opposition nationaliste radicale que nous représentons et appelant à des procès politiques contre nous. Ils pourront nous menacer, nous bâillonner ou nous intimider, nous ne baisserons jamais la tête devant les laquais de la finance internationale apatride ! Nous renions toute légitimité à leur pouvoir abject et nous l’affirmons avec force, n’en déplaise à ces infects parasites sociaux habilement dissimulés sous l’étendard sanglant de l’antifascisme !

Ensuite est venu le moment d’honorer la mémoire de Sergio Ramelli, Carlo Borsani et Enrico Pedenovi, trois militants du MSI tombés sous les coups de la racaille néo-communiste. Valeureux combattants de la patrie contre ses ennemis historiques, leur sacrifice n’aura pas été vain. Près de 2000 manifestants étaient présents à Milan pour commémorer leur mort, sous les drapeaux de nos amis de Forza Nuova. La journée s’est conclue par une rencontre militante avec nos camarades italiens et nous permet de tirer une leçon essentielle à tout combattant nationaliste qui se respecte : ne jamais baisser les bras devant l’ennemi car la lutte que nous menons est supérieure à toute autre considération matérielle ou spirituelle. Si nous nous donnons les moyens de vaincre, nous terrasserons ceux qui voudraient nous voir plier genoux à terre.

Ce dimanche après-midi a été l’occasion de se recueillir à Predappio sur la tombe de Benito Mussolini, dernier grand chef d’État italien, héros de l’idéal que nous nous efforçons de perpétuer et de transmettre chaque jour avec une volonté de plus en plus forte. Par ce témoignage de respect à l’égard de ceux qui nous ont précédés, nous tenons à montrer à ceux qui s’imaginent que notre combat s’est achevé en 1945 que nous sommes une minorité résolument révolutionnaire, dont les rangs s’épaississent malgré la répression toujours plus féroce, plus que jamais déterminée à mettre à bas ce Système proprement destructeur de tout ce qui fait la grandeur de la civilisation européenne. Nous invitons par le présent communiqué tous les patriotes et nationalistes français non reniés à rejoindre nos rangs pour participer à cette œuvre historique de redressement national. Le combat ne fait que commencer mais nous porterons jusqu’au bout la flamme de l’espérance qui nous guidera jusqu’au triomphe de notre volonté !

En avant la victoire ! Hauts les cœurs !

Partager cet article Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Facebook
Facebook
0Share on VK
VK
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email
Redaction

Commentaires (1)

  1. Alberto Da Giussano dit :

    A nos amis Français, Espagnols, Allemands, Grecs, Hongrois, Belges, Portugais, …

    MILLE GRAZZIE !

    Signé : un Italien (du nord de l’Italie : là où était le territoire de la Repubblica Sociale Italiana!) et dont des ancêtres se sont battus jusqu’au bout pour l’honneur des nôtres.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Login

Lost your password?
0