Accueil » Actualité nationaliste en France » Grand succès de la 3e Fête des Patriotes à Lyon

Grand succès de la 3e Fête des Patriotes à Lyon

Plusieurs centaines de personnes ont répondu présent à l’appel de Jeune nation pour la 3e Fête des Patriotes samedi 28 mars à Lyon. L’affluence grandissante au rassemblement nationaliste annuel montre l’intérêt croissant des Français pour l’opposition nationale et radicale.

salle-fete des patriotes-

Plusieurs tables rondes étaient organisées jusqu’au soir. Le matin, après la présentation du thème de la journée, des orateurs et des stands par le maître de cérémonie, tour d’horizon international fut réalisé par André Le Bloch. Florian Rouanet prit ensuite la parole pour rappeler que « la France sera sauvée par la Croix celtique ». François Ferrier lui succéda à la tribune pour un discours sur le thème : « Les Français victimes des imposteurs qui nous gouvernent ».

3e Fete des patriotes-04-Florian-Rouanet-

Florian Rouanet lors du Forum de la Nation 2015

 

 

 

Les nationalistes devant la répression

L’avocat Pierre-Marie Bonneau, qui est notamment le conseil du Comité de liaison et d’aide nationaliste (CLAN), a dénoncé les nouvelles lois répressives mises en place par le gouvernement d’occupation. En ouvrant son propos, il s’interrogeait : « Lois anti-terroristes ou lois anti-nationalistes ? ». Les auditeurs ont été convaincus à la fin de son discours, que sous couvert de lutter contre les terroristes islamistes et les sites pédocriminels – alors que chacun peut voir qu’en réalité aucune action mesure concrète n’est prise pour contrer ces fléaux, bien au contraire –, il s’agit pour le gouvernement d’imposer peu à peu un pouvoir totalitaire, d’empêcher les gens de s’interroger et de s’informer, de critiquer et de dénoncer, de faire taire les dissidents, au premier rang desquels se trouvent les nationalistes.

Pierre-Marie Bonneau lors du Forum de la Nation 2015

Pierre-Marie Bonneau lors du Forum de la Nation 2015

 

 

Nationalistes envers et contre tout

Plusieurs orateurs ont alors évoqué la raison d’être du combat nationaliste aujourd’hui, insistant plutôt sur les spécificités de groupes militants pour les uns, sur les fondements de leur engagement pour d’autres. Le secrétaire général du Parti de la France (PDF) Thomas Joly a emprunté le titre de son intervention à la devise du 3e RPIMa : « Être et durer ». Le publiciste Johan Livernette a discouru autour du thème : « Pour Dieu et la France, l’union des patriotes face au mondialisme ».

Johan Livernette lors du Forum de la Nation 2015

Johan Livernette lors du Forum de la Nation 2015

Thomas Joly lors du Forum de la Nation 2015

Thomas Joly lors du Forum de la Nation 2015

Dans une perspective organisationnelle, le Normand Sébastien Derouen est intervenu pour présenter son mouvement, la Fraternité nationaliste normande (FNN), et son « expérience militante ». Outre la qualité de l’intervention, cette dernière a été particulièrement remarquée puisqu’elle fut, comme l’a annoncé son auteur, la dernière intervention politique publique sous cette forme. Le cofondateur de la FNN, assuré de la pérennité de son groupe, ayant choisi une voie conforme à ses aspirations spirituelles.

Représentant le groupe France action jeunesse (FAJ), François Ducroc a évoqué la « volonté militante » de ce mouvement très actif implanté en Île-de-France. Un représentant de Résistance helvétique (RH), dont plusieurs membres avaient fait le voyage depuis la Suisse, a présenté les conditions du combat nationaliste au pays à la croix blanche.

Avec son style particulier, Daniel Conversano a enflammé la salle en décrivant ce qu’est, pour lui, « être nationaliste en 2015 ».

 

 

#JeSuisNationaliste

Durant les pauses puis le soir avant le banquet, les participants ont pu découvrir les stands de différents groupes, associations ou artisans : du côté culturel étaient présents l’éditeur indépendant Jean Plantin (Akribéia), le chœur de la Joyeuse garde, le groupe national-catholique Northmen Impakt, le Cercle des amis de Léon Degrelle (CALD) (site) ainsi que Terre & peuple (TP) (site) et le Cercle franco-hispanique (CFH).

Vues du stand des Caryatides

Vues du stand des Caryatides

Côté politique, le groupe France action jeunesse (FAJ), venu en délégation, proposait un stand très sympathique (cf. le compte-rendu de La Reconquête française). Outre son représentant Thomas Joly, plusieurs membres et cadres du Parti de la France (PDF) (site) étaient également présents et proposaient adhésion et matériel militant. Le groupe militant Nice nationaliste (site) proposait des livres (notamment des éditions de L’Homme libre), des drapeaux, des affiches et différents produits, tandis que le fabriquant de vêtement Ultima nation proposait sa nouvelle collection, reversant 10 % des bénéfices au CLAN. Un viticulteur provençal proposait sa production de vin blanc et de liqueurs.

Stand de la Phalange espagnole

Stand de la Phalange espagnole

Stand de la Joyeuse garde

Stand de la Joyeuse garde

Parmi les associations, citons Les Caryatides (site), les Amis de Pierre Sidos (APS) (site), l’Association pour défendre la mémoire du maréchal Pétain (ADMP) et l’Association pour la défense des intérêts moraux et matériels des anciens détenus de l’Algérie française (ADIMAD) (site). Le collectif Piss Christ Fora (PCF) proposait la brochure de François Veyret-Passini.

Jeune nation était également présent proposant du matériel militant. La boutique de Jeune nation, Patria Nostra (dont le site internet sera définitivement opérationnel prochainement), proposait de nombreux objets liés au nationalisme.

Sur le stand de Jeune nation.

Sur le stand de Jeune nation.

En fin de journée, Alexandre Gabriac, fondateur des Jeunesses nationalistes (JN), a prononcé un discours intitulé « Vers l’avenir, fidèle au passé », tandis que Manuel Andrino, le chef de La Falange (FE) espagnole le rappelait : « En Europe, l’espérance est nationaliste ».

Le directeur de Jeune nation Yvan Benedetti a conclu cette journée par un discours percutant : « Je pense français, donc je suis nationaliste ». Après les discours du nationalisme français en guerre contre le système, les participants qui le souhaitaient ont pu participer au banquet. La soirée s’est terminée avec un concert de Northmen Impakt.

Durant le banquet, les chants nationalistes.

Durant le banquet, les chants nationalistes.

Jeune nation tient à remercier toutes les personnes qui ont contribué à la réussite de l’événement, les Français venus écouter les discours des différents orateurs ainsi que les intervenants, éditeurs, musiciens, artisans, groupes politiques et associations qui ont tenu les stands.

Nous adressons un merci particulier aux Caryatides qui ont assuré l’excellente tenue du banquet, ainsi que tous les militants qui ont assuré le bon ordre de l’ensemble du Forum et la sécurité des lieux.

 

Affluence aux stands durant une pause.

Affluence aux stands durant une pause.

About Pierre Driancourt

Au sein de la rédaction, Pierre Driancourt s'occupe particulièrement des comptes-rendus de manifestations, conférence, etc.
Partager cet article Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Facebook
Facebook
0Share on VK
VK
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Login

Lost your password?
0