Accueil » Actualité » Communiqué de Paris Nationaliste du 23/02/2020

Communiqué de Paris Nationaliste du 23/02/2020

COMMUNIQUÉ DE PARIS NATIONALISTE
en réponse aux réactions hystériques des bobos de Montrouge

Paris – le 23 février 2020

Paris Nationaliste a entrepris une campagne d’affichage ciblant la pédophilie de réseau, Matzneff n’étant que la partie émergée de l’iceberg. Le cas de René Scherer que nous citons sur l’affiche est emblématique de la complicité dont a bénéficié ce réseau aux plus hautes sphères de l’Etat. Scherer a pu propager ses théories néfastes avec toute l’autorité que lui procure sa chaire de professeur émérite à l’université de Paris 8.

C’est dans ce cadre que nous avons collé cette semaine à Montrouge l’affiche ci-dessus, aux emplacements réservés à l’expression politique. Mais l’affichage a manifestement déplu aux marxistes-révolutionnaires de la très bourgeoise ville de Montrouge, qui dénoncent, une fois n’est pas coutume, le fascisme international. Il y a un problème de pédophilie ? Dans la cervelle binaire d’un gauchiste névrosé, tout ce qui suscite frustration et angoisse est rapidement enfermé dans le tupperware du nazisme. Est-ce parce que Cohn-Bendit a été un des membres fondateurs d’Europe Ecologie Les Verts, mouvement qui soutient la liste d’Aurélien Saintoul, candidat aux municipales de Montrouge ? Bien que ces gens citent à tout bout de champ la phrase apocryphe de Voltaire (« je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’au bout pour que vous puissiez le dire »), ils implorent le représentant local du capitalisme assassin, le maire UDI de Montrouge, de faire intervenir les forces de l’ordre fascistes pour faire censurer les affiches visant la pédomanie qui touche leurs rangs. Et pas de manière marginale, puisque chez les Verts allemands, parti où Cohn-Bendit a longtemps milité, la pratique a été élevée à l’état de système généralisé. Ce sycophante de Saintoul va jusqu’à demander au Parisien, où il a manifestement des amis prêts à relayer la moindre de ses hautes pensées politiques, de faire un article à la hauteur de la gravité des événements (comme en janvier dernier). Le Parisien est le propriété de Bernard Arnault: on voit que les gauchistes n’hésitent pas à recourir à la presse des milliardaires quand les besoins de la cause l’exigent. Et il y va aussi de sa supplique au Procureur de la République, auprès duquel il a porté plainte (« à bas l’Etat, les flics et les fachos »).

Nos affiches ont également reçu l’attention d’une certaine Mme Ababou, ex-secrétaire d’Etat de François Hollande, qui se présente sur Twitter comme ministre, ce qu’elle n’a jamais été. Elle se porte aussi candidate aux élections municipales à Montrouge, curieusement sous son nom de jeune fille, Juliette Méadel. Mais elle n’a pas reçu l’investiture de LREM qu’elle convoitait, et a été radiée du PS après avoir appelé à voter Macron en 2017. Elle risque donc d’être un peu seule pour mener sa campagne, aussi essaie t-elle de faire parler d’elle en dénonçant courageusement les triades de fascistes hitléro-nippons qui terrorisent la bonne ville de Montrouge. Cette femme dit se préoccuper particulièrement de l’enfance.  N’a t-elle rien à dire sur le sujet de la pédomanie ? Est-ce parce qu’elle a signé une tribune commune dans Le Monde en faveur des migrants avec Daniel Cohn-Bendit et Romain Goupil, qui déclarait il y a quelques années, pas seulement par provocation, « oui, je suis pédophile » ? Sur son compte Facebook, elle montre son intérêt pour les questions internationales, qui apparaît quelque peu restreint: elle « like » la page de l’ambassade de France en Israël (pays bien connu pour son amour des migrants), mais d’aucune autre, pas même celle du Maroc, pays auquel elle a pourtant donné une progéniture nombreuse. Nous prédisons à cette femme, qui a compris où il fallait faire des courbettes, une carrière politique aussi brillante et brève que celle de son mentor, Manuel Valls, toujours à cheval entre quatre ou cinq pays, mais plus français que vous et moi.

Passons rapidement sur le tweet de Force Ouvrière, qui ne doit pas être tenu par un enfant de plus de cinq ans, vu le nombre de fautes qu’il contient: « des raciste », pas de majuscules aux noms propres, « force ouvrières »…Ils ne savent même pas écrire le nom de leur propre syndicat.

Nous profitons de cette occasion pour faire des mises au point sur les positions des Nationalistes:

1- sur l’écologie: les bolchevistes sauveurs de phoques à la Saintoul, qui affirment régulièrement que l’extrême droite joue sur les « peurs », n’hésitent pas à épouvanter la population française en leur faisant croire que Paris sera bientôt au milieu du Sahara, tandis que les plus récentes prédictions scientifiques parlent plutôt d’un refroidissement consécutif à la baisse de l’activité solaire. Qu’à cela ne tienne, avec le bombardement médiatique adéquat, ils feront bientôt accroire aux gogos que la Seine va charrier des icebergs. Le vrai combat écologique ne se soucie pas des variations du climat, auxquelles l’homme s’est par le passé toujours adapté, et porte plutôt sur les points suivants: la pollution de l’air, de l’eau et du sol, et la biodiversité (dont la pluralité des lignées humaines). Le CO2, auquel on attribue un rôle dans l’effet de serre, et dont on a fait un ennemi de l’humanité, n’est pas un gaz toxique pour l’homme, dans les teneurs où il évolue dans l’atmosphère. En revanche, les centrales à charbon ou à fuel, conséquences inévitables de l’abandon du nucléaire, dégagent des quantités énormes de gaz très nocifs pour la santé, comme le dioxyde de soufre (SO2) et les oxydes d’azote (NOx). En effet, les énergies alternatives comme l’éolien ou le solaire sont intermittentes, et des capacités de production complémentaires leur sont toujours adossées, à base d’énergies fossiles. Gageons que Saintoul, avec son réseau bien étoffé, obtiendra que les centrales thermiques ne démarrent que quand le vent n’est pas en direction de son domicile. L’énergie formidable qui est consacrée à la lutte contre les émissions de CO2 serait mieux employée dans la recherche d’une source d’énergie efficace et sûre, ou dans la dépollution des océans, défigurés par les flots de plastique déversés continûment par les fleuves du tiers-monde. Cela ne nous dispense pas, certes, d’être irréprochables de notre côté. Il est par exemple inacceptable que des pays riches comme les Etats-Unis paient des pays pauvres comme le Sénégal pour récupérer leurs déchets.

En outre, la baisse de la pollution passe par des circuits économiques courts, et donc une sortie de la mondialisation et la restauration de vraies frontières pour les marchandises et pour les hommes. Les porte-conteneurs qui transportent depuis la Chine des produits que l’Europe serait parfaitement capable de produire (et pour cause ! c’est l’Europe qui les a mis au point) font partie des plus gros pollueurs, d’autant le carburant utilisé est le fuel lourd, déchet non raffiné. Et les immigrés qui s’installent par millions dans notre pays, quitte à en transformer la face, n’en oublient pas moins leur pays d’origine, et y retournent régulièrement pour retrouver leur famille, ce qui est bien naturel mais par là-même est encore la cause d’une pollution massive par les transports aériens.

2- puisque plusieurs médias pointent le rôle de l’extrême-droite dans l’attentat récent en Allemagne, nous déclarons, en anticipation de futures accusations de M. Saintoul, que si nous exigeons le départ d’immigrés devenus trop nombreux du sol français, nous estimons que cela ne peut que passer par une politique étatique d’incitation au retour volontaire, et en passant avec les pays d’origine des accords pour une réémigration ordonnée et juste. Il n’y a pas de raison pour que les richesses humaines dont on nous rebat les oreilles ne soient pas rendues aux pays africains, leurs propriétaires légitimes. Le fait d’aller tirer sur des quidams dans un commerce, en plus d’être un crime, ne résout aucun problème et rend inaudible les voix mesurées qui réclament le renversement d’une politique d’immigration devenue irresponsable. Il y a eu le Bataclan, Charlie Hebdo, Saint-Etienne du Rouvray, la promenade des Anglais, Bruxelles, Berlin, les viols de masse de Telford et de Cologne…La liste doit-elle encore longtemps s’allonger ?

Par ailleurs, les coupables de la catastrophe de l’immigration sont d’abord les responsables politiques et médiatiques français qui entreprennent sciemment, sous couvert d’humanisme, de casser l’assise ethnique de la France pour la repeupler de consommateurs anonymes, sans lien communautaire et historique, venus des quatre coins du globe, au plus grand bénéfice des vendeurs de sous-culture à la Hanouna. Bien des Français, notamment parmi plus modestes, voient leur cadre de vie se dégrader et sombrent dans le désespoir, dans l’indifférence générale des décideurs politiques de premier plan, en général des millionnaires comme Mme Ababou, qui ont les moyens de vivre dans les zones encore épargnées par l’immigration de masse. Leur seule réponse est la criminalisation des discours lucides sur l’immigration et la dissolution des structures militantes, ce qui ne peut qu’encourager des individus fragiles et isolés à passer à l’acte. « La postérité maudira » ces dirigeants, pour reprendre les mots de Jean-Marie Le Pen; nous comptons bien, pour notre part, les traduire de leur vivant en justice pour qu’ils répondent de leur crime devant la Nation française.

Paris Nationaliste

 

Partager cet article Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Facebook
Facebook
0Share on VK
VK
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email
Adrien

Commentaires (1)

  1. Stéphane dit :

    Trop bien, vous avez assuré les gars. J’ai personnellement mis des affiches avec Cohn Bendith et la gamine sur ses genoux marqué « tu soutiens la gauche tu soutiens la pédophilie » pendant la campagne présidentielle 2017 sur toute l’agglomération dunkerquoise pour essayer de faire changer certains votes; affiches faites par mes propres moyens. DarkNef.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Login

Lost your password?
0