Accueil » Actualité » Journal du jour » Journal du 23 octobre 2015

Journal du 23 octobre 2015

Sommaire

 

jeune_nation_058_revolution-nationale-

 

 

ACTUALITÉ NATIONALISTE

Le directeur de Jeune Nation invité surprise de D8

Profitant de la présence des caméras de D8 à l’hôtel de région, le directeur de Jeune Nation Yvan Benedetti s’est invité dans un reportage réalisé sur le néoFN dans la région. L’occasion de rappeler que le néofrontiste Dominique Martin, qui accepte de recycler tous les responsables du marasme français de l’UMP à la LCR, combat avec la dernière énergie les patriotes et les nationalistes n’hésitant pas, contre eux, à se faire le valet des journalistes antifascistes. Dominique Martin, celui qui, il y a quelques années, apprenait aux jeunes du FNJ comment il fallait mentir aux électeurs pour se faire élire, y rappelle encore combien le néo-FN est un « parti comme les autres ».

 

 

 

 

FRANCE

Doublement des séquestrations en France en deux ans

Selon les chiffres de l’Observatoire national de la délinquance (OND), le nombre de séquestrations en France a doublé en deux ans. En 2014, 3 000 personnes ont été séquestrées, soit huit chaque jour. Les crimes sont commis généralement en réunion, contre des particuliers, ce qui explique l’apathie des services de police et de justice, les attaques ne concernant que les Français d’en bas.

« Aujourd’hui, certains faits qui n’étaient pas qualifiés de séquestrations avant, le sont désormais, ce qui fait augmenter les données policières. Et puis il y a une deuxième hypothèse : les sites des banques, les commerces, se sont durcis, donc on s’attaque beaucoup plus aux particuliers »,

a déclaré le directeur de l’OND sans proposer d’explication franche.

L’évasion du jour à Nantes

Un criminel de 24 ans, un Gitan condamné pour vols avec violence et délit de fuite après un accident de la route, emprisonné à la maison d’arrêt de Nantes, s’est évadé après un transfert à l’hôpital. Hospitalisé dans un service de réanimation (!) du centre hospitalier universitaire (CHU) de la métropole bretonne, il s’est rendu aux toilettes jeudi et a simplement sauté par la fenêtre.

Les criminels gitans ont détruit les voitures de 18 Français à Moirans, 35 au total

Vols, vols en réunion, destruction en réunion, destruction par incendie… les criminels étrangers risquent théoriquement dix ans de prison (s’ils sont retrouvés, s’ils sont jugés, s’ils sont reconnus coupables et s’ils écopent d’une peine exemplaire, alors que tout indique que ce ne sera pas le cas) après le sac de Moirans.

Au total, le raid du gang a conduit à la destruction de 35 véhicules, dont 18 de particuliers. Cent vingt-cinq trains ont été arrêtés. Un premier état des lieux a fait état de 200 000 euros de dégâts, qui seront une fois encore pris en charge par les Français.

Huit autres voitures de Français ont été détruites à Voreppe, un village où habitait l’un des trois criminels décédés dans un accident de la route en fin de semaine dernière.

Attaque d’un gang gitan contre l’A1 : le gouvernement a menti et n’a pas porté plainte

Quand le CFCM dénonce quelques dizaines d’actes « islamophobe » en oubliant les meurtres commis au nom de l’islam

Dans la course à la victimisation, c’est le Conseil français du culte musulman (CFCM) qui a prétendu hier dans un « rapport » que « l’islamophobie » augmentait. Selon l’Observatoire national contre l’islamophobie, il y a eu sur les neuf premiers mois de l’année 330 « faits » – une simple inscription au crayon gris sur un mur peut-être considéré comme un « acte islamophobe » – islamophobes, contre 110 pour la même période en 2014. Cela représente 0,01 fait par département et par jour, quand les Français subissent chaque année environ 3 millions de crimes et délits.

Le rapport de l’observatoire n’a pas rappelé le nombre de crimes – et non de simples ‘faits’ – commis au nom de l’islam en France, alors que de plus de 20 personnes ont été tuées cette année lors d’actions revendiquées au nom de l’islam.

 

Faits divers & occupation

-Dix-sept représentants de la diversité qui occupaient des postes de bagagistes à l’aéroport de Roissy sont actuellement jugés pour le pillage généralisé des bagages des utilisateurs d’Air France entre 2008 et 2011. Tous reconnaissent les faits et assurent que la pratique était institutionnalisée au sein de leur société (Europe Handling Roissy, EHR) depuis de très nombreuses années. Certains ont affirmé qu’ils étaient contraints de faire le guetteur pour les anciens sous la promesse de CDI. Anciens qu’ils s’empressaient de remplacer.

-À Dammartin-en-Goële, il n’y a pas que des prises d’otage réalisées par des islamistes. Un individu a été jugé pour avoir prostitué, en partie contre sa volonté, sa femme à 2 742 reprises en quatre ans. Elle avait accepté dans un premier temps de vendre son corps après la naissance de leur enfant pour éponger des dettes. Il a empoché environ 160 000 euros en quatre ans. Faute d’avocat à cause de la grève, le procès a été reporté à décembre.

-À Gap, une équipe de criminels est jugée pour diverses affaires et dirigée par un certain Charlie Chevalier. Il leur est reproché 144 délits.

-Un criminel à papiers roumains, Daniel Dimitri, a écopé de 30 ans de prison pour agression, agression sexuelle et tentative de viol à Toulouse. Le procureur avait réclamé une interdiction définitive du territoire français ; les médiats n’ont pas précisé si elle a été suivie par les jurés.

-Le tueur en série étranger Patrick Salameh a été condamné une nouvelle fois par la cour d’assises d’Aix-en-Provence. Déjà condamné dans le passé pour vols à main armée, il a été reconnu coupable en 2014 du meurtre de trois prostituées, dont les corps n’ont jamais été retrouvés, et le viol d’une quatrième. Il a cette fois été condamné pour l’enlèvement et l’assassinat d’une jeune maghrébine, Fatima Saiah. « Chef d’entreprise », marié et père de deux enfants, l’étranger possédait en France plusieurs propriétés.

À lire

 Elles accouchent en Belgique puis retournent en Syrie ». Les autorités belges ont financé l’accouchement de deux veuves de tueurs islamistes reparties depuis en Syrie. (7/7)

 L’ex-chef de la sécurité du président algérien empêché de quitter le territoire ». (LOLJ)

 L’Ossétie du Sud veut rejoindre la Russie ». (Le Figaro)

 Nice : les agents d’un service des impôts incités à compliquer la vie des usagers ». (L’Obs)

 Germans ‘working in specialist torture squad for Islamic State’ » [Des Allemands [sic] travaillent dans une unité spécialisée dans la torture pour l’État islamique]. Selon les comptes rendus d’interrogatoires de tueurs de retour de Syrie. [en] (The Telegraph)

Vaste offensive mondiale pour la diffusion des drogues :

 PMA, légalisation du cannabis : à quoi joue Christiane Taubira ? » (Le Point)

 L’élection de Trudeau dope le cannabis médical à la Bourse ». (La Presse)

 L’Onu pressée de publier un rapport préconisant la dépénalisation des drogues ». (LOLJ)

-« Et si Macron était aussi libéral avec le cannabis ? ». (Libération)

 

 

 

 

BASSE POLITIQUE

Liane

Une adjointe au maire de Talant (Bourgogne) a été lynchée médiatiquement et abandonnée par son parti, Les Républicains (LR, ex-UMP), pour avoir diffusé une une du journal Valeurs actuelles accompagnée de cette note d’humour : « Qu’elle reparte dans sa brousse, les lianes l’attendent ! ». Mais si le parti sárközyste se satisfait que Christiane Taubira détruise la famille et la justice en France, cette simple phrase a conduit à la répression contre Marie-Ange Meyer. Elle a été contrainte à la démission de son poste de conseillère municipale et déchue de sa fonction d’adjointe.

Elle s’est justifiée en évoquant un « coup de colère face aux injustices que vivent les Français » tout en précisant que « les mots ont dépassé [sa] pensée car ça ne correspond pas du tout à [son] état d’esprit ».

Des paroles… et des actes

En démocratie, avant la guerre et le chaos, tout s’achève dans le pathos et le ridicule. Pendant que la France se meurt de l’invasion, du chômage, du pillage généralisé, après une semaine de fausse polémique, Marine Le Pen a finalement refusé de participer à l’émission Des Paroles et des actes de France 2 – dont le rédacteur en chef est Gilles Bornstein. Elle l’a annoncé trois heures avant le début de l’émission, qui a été annulée.

La veille, à minuit, sous la pression du corrompu Jean-Christophe Cambadélis et de son homologue libéral Nicolas Sárközy, qui sont intervenus directement auprès de la chaîne publique, France 2 a tenté d’imposer des changements à Marine Le Pen. La polémique avait été créée par Xavier Bertrand qui exigeait d’être invité, alors que la campagne électorale n’est pas encore commencée et que rien n’y obligeait France 2. Le petit monde politico-médiatique traite de ce sujet en boucle depuis hier. Par ses représentants, Marine Le Pen a affirmé qu’elle avait accepté l’idée d’un débat avec Xavier Bertrand et Pierre Saintignon – les candidats LR et du Parti socialiste (PS) dans la région Nord-Pas-de-Calais-Picardie – s’il remplaçait un autre débat, prévu avec Stéphane Le Foll (PS) et Jean-Christophe Lagarde (président de l’Union des démocrates et indépendants (UDI)), ce que David Pujadas avait refusé.

République exemplaire : le sénateur PS Kaltenbach condamné pour corruption

Le tribunal correctionnel de Nanterre a condamné Philippe Kaltenbach, sénateur PS et ancien maire de Clamart, à deux ans de prison dont un an ferme pour corruption passive (sic). Il écope également de cinq ans d’inéligibilité et de 20 000 euros d’amende. Il risquait dix ans d’emprisonnement et 150 000 euros d’amende.

Les juges ont reconnu sa culpabilité dans l’affaire des pots-de-vin versés en l’échange d’attribution de logements sociaux, des faits qui étaient notamment démontrés par une vidéo tournée par son ancien adjoint à la sécurité, Mohamed Abelouahed.

Le corrompu est ce vendredi matin toujours sénateur de leur République aux côtés de divers corrompus tel que Serge Bloch, dit Dassault.

Le Sénat, ses corrompus et… l’électrification de l’Afrique

Si la France compte de nombreuses institutions parasites, le Sénat est sans contestation la plus importante d’entre elles. Si elle abrite de nombreux politiciens corrompus – sans évoquer les pratiques légales de corruption comme la « réserve parlementaire » – et si elle n’a aucun véritable pouvoir, la chambre haute détient une forte capacité de nuisance. Ce haut lieu de la franc-maçonnerie veut ainsi engager le gouvernement à financer… l’électrification de l’Afrique.

Les parlementaires, incapables de gérer au niveau de la France le chômage, l’insécurité, la dette publique, se préoccupent d’un projet immense au niveau d’un continent… étranger.

« Les auteurs de cette proposition de résolution souhaitent que la France appuie la démarche engagée par la fondation “Énergies pour l’Afrique” visant notamment à électrifier l’ensemble du continent africain, et forment “le souhait que le Gouvernement puisse y prendre sa juste part par toutes mesures utiles, diplomatiques ou financières, afin de rappeler que l’avenir de la France et de l’ensemble de l’Europe se joue autant [sic] au sud qu’au nord de la mer Méditerranée” »,

affirme le texte adopté par les sénateurs.

360 millions pour le Mali

Alors que le gouvernement avait évoqué au milieu du mois le déblocage de 300 millions d’euros pour le Mali, François Hollande a annoncé que ce seront 360 millions qui seront dilapidés dans ce pays pour la période 2015-2017, sans compter les autres aides et « prêts » en cours.

Après une conférence internationale en 2013, le gouvernement avait déjà volé plus de 300 millions aux Français pour des « aides » similaires pour le Mali, soit en trois ans plus de 660 millions d’euros.

Les deux tiers des maternités de France ont été fermés depuis 1972, faute d’argent. Les différents gouvernements ont eu d’autres priorités que favoriser la natalité des Blancs.

 

 

 

 

CRISE DE L’INVASION

53 % des sondés opposés à l’invasion

Selon une enquête de l’IFOP, 53 % des Français interrogés se déclarent contre l’accueil des ‘migrants’ dans les pays de l’Union européenne (UE), soit un point de plus que le mois dernier, mais 11 de moins que durant l’été, avant la vaste sidération médiatique de « l’opération Aylan ». Malgré cette opération et la propagande quotidienne, une majorité des sondés, quelle que soit l’enquête, est opposée à l’invasion.

Parmi les partisans de gauche, qui se divisent essentiellement aujourd’hui entre bobos, Français de papiers et extrémistes, 79 % se déclarent favorables à l’invasion. À l’opposé, 93 % des sympathisants du Front national (FN) sont contre.

96 % des clandestins déboutés du droit d’asile ne sont pas expulsés

Un rapport de la Cour des comptes met gravement en cause la politique migratoire des différents gouvernements en France, correspondant de fait à une ouverture totale des frontières. Appelant à raccourcir les délais d’examen des prétendues demandes d’asile, pour la plupart fausse, la Cour qualifie la politique de l’asile de « mal maîtrisée».

« In fine plus de 96 % des personnes déboutées resteraient en France »,

constate la Cour des comptes, ce qui ne correspond même pas aux très nombreux délinquants ayant non seulement violé nos frontières mais ayant commis sur notre sol des crimes ou des délits.

12 600 envahisseurs en Slovénie en 24 heures

Un nouveau record a été battu en Slovénie, petit pays de deux millions d’habitants, avec l’attaque de 12 600 envahisseurs en seulement 24 heures. Depuis samedi, 34 131 étrangers ont violé la frontière slovène. En cinq jours, l’équivalent de 1,7 % de la population a pénétré dans le pays.

Il s’agit en chiffre absolu et en pourcentage d’un record non seulement pour la Slovénie, mais encore d’un record à l’échelle européenne, tous pays confondus.

Un nouvel (inutile) sommet sur l’invasion

Jean-Claude Juncker présidera un sommet consacré à l’invasion à Bruxelles dimanche. Il réunira deux pays des Balkans hors-Union européenne (UE), la Macédoine et la Serbie, et les pays de l’UE les plus touchés par l’invasion directe : Grèce, Bulgarie, Slovénie, Hongrie, Roumanie, Croatie, Autriche et Allemagne.

« J’ai décidé de concert avec d’autres de réunir à Bruxelles dimanche prochain un certain nombre de chefs d’État et de gouvernements qui longent le chemin des Balkans, devenu un chemin dramatique. Il faudra bien que nous apportions une réponse à un des États membres les plus exigus de l’UE, la Slovénie, qui se trouve face à des problèmes énormes […] presque existentiels »,

a-t-il prétendu, alors même qu’il refuse, avec l’accord de la quasi-totalité des dirigeants européens, de prendre les mesures qui s’imposent : la fermeture des frontières de l’Europe, la destruction des réseaux criminels qui s’enrichissent et déstabilisent l’Europe avec le commerce d’êtres humains, et l’expulsion des étrangers.

Déjà une hausse de 8 % des prétendues « demandes d’asile » en France

Selon l’Office français de protection des réfugiés et des apatrides (OFPRA), l’invasion, si elle touche moins la France que certains de ses voisins, tout particulièrement l’Allemagne, a conduit à une nette hausse des demandes d’asile. Il y en a eu 52 000 pour les trois premiers trimestres, soit 4 000 de plus que la même période en 2014, une hausse de 8 %.

La Hongrie prépare le rapatriement des colons

« Si besoin, nous sommes prêts à laisser passer sur notre territoire des trains transportant les immigrés clandestins depuis l’ouest vers la Grèce ou la Turquie. Nous pourrons même mettre à disposition des trains de la MAV à cette fin »,

a proposé le ministre hongrois de l’Intérieur Sandor Pintér, pour ramener et laisser passer les ‘migrants’ depuis l’ouest vers leurs pays ou les pays de leur région d’origine. Il s’agit pour la Hongrie non plus seulement d’arrêter l’invasion, mais de mettre en place les premières politiques pour délivrer l’Europe de ce fléau.

L’Italie se réjouit d’un pont aérien pour diffuser les envahisseurs à travers l’Europe

À l’opposé de la volonté hongroise, la propagation se poursuit, les gouvernements prenant la relève des réseaux criminels : 68 prétendus ‘réfugiés’, essentiellement des Érythréens, ont été emmenés d’Italie vers la Finlande et la Suède, pays pourtant où les envahisseurs érythréens ont notamment été les auteurs de crimes particulièrement sanglants ces derniers mois.

« C’est un vol sous drapeau européen, c’est une victoire pour l’Europe et l’Italie »,

a osé le ministre italien de l’Intérieur. Angelino Alfano a évoqué des dizaines de vols similaires pour disséminer 40 000 envahisseurs à travers l’Europe.

Manœuvre de la dictature allemande pour terroriser les patriotes avant une manifestation à Bamberg

La dictature allemande a affirmé avoir démantelé un réseau de résistants à Bamberg (Bavière, sud). Treize patriotes, onze hommes et deux femmes, âgés de 21 à 36 ans, ont été arrêtés. Ils sont accusés par la police d’avoir préparé le « saccage » d’un local d’extrémistes dans la ville et d’avoir envisagé d’incendier des centres pour envahisseurs.

Il s’agit pour la dictature, dirigée par l’ancienne responsable du parti communiste est-allemand Angela Merkel, de terroriser les Allemands et de les empêcher de protester contre la destruction de leur pays : une manifestation est justement prévue le 31 octobre dans la ville de Bamberg. Depuis des mois, les autorités allemandes ont laissé les extrémistes attaquer les rassemblements patriotes. En début de semaine, un Allemand a été grièvement blessé par des extrémistes à Dresde, alors qu’il se rendait à une marche des Européens patriotes contre l’islamisation de l’Occident (PEGIDA, Patriotische Europäer Gegen die Islamisierung des Abendlandes). Aucun de ses agresseurs n’a été arrêté.

Hier, la police de la dictature avait émis une nouvelle note dénonçant par avance de prétendus actes « racistes » de résistants, évoquant 285 « incidents » contre les centres pour envahisseurs au 3e trimestre, 576 depuis le 1er janvier.

A minima 150 000 000 d’euros pour les 30 000 envahisseurs importés par le gouvernement

Selon l’Association des maires des grandes villes de France (AMGVF), une place d’hébergement par envahisseur coûte 5 000 euros au minimum. Pour la seule dernière vague, et pour les seuls envahisseurs « légalement » accueillis – environ 30 000 –, cela représentera donc 150 000 000 d’euros volés aux Français pour financer leur propre invasion. L’AMGVF ne protestait évidemment pas contre l’invasion et la destruction de la France, mais contre le fait que le gouvernement – c’est-à-dire toujours le contribuable – ne prenait en charge que 1 000 euros.

L’invasion en bref

-L’Allemagne a évoqué la possibilité d’utiliser son aviation militaire pour expulser les envahisseurs n’ayant pas obtenu le statut de réfugié, si l’aviation civile était dépassée.

-Les autorités suédoises ont évoqué de 140 000 à 190 000 attaques d’envahisseurs pour 2015, contre 81 000 en 2014, qui avait déjà été une année record. La Suède est en quelques années devenue l’un des pays les plus envahis d’Europe avec actuellement 16 % des habitants nés à l’étranger. Cette situation a conduit à une très forte hausse de la criminalité et un développement rapide du racisme antiblanc.

-Le gouvernement grec réclame à l’Union européenne (UE) une nouvelle enveloppe de 330 millions d’euros pour financer l’accueil des envahisseurs. Le pays va lancer le programme de « relocalisation » (sic) des envahisseurs à travers l’Europe ; le Luxembourg et la Suède seront les premiers pays touchés.

-114 envahisseurs ont attaqué l’île de Chypre mercredi, étant « secourus » par les soldats britanniques occupant une base près de Limassol (sud), un terrain considéré comme possession britannique.

-La Norvège a accusé la Russie de révoquer les permis de séjour qu’elle accorde aux réfugiés syriens pour empêcher le renvoi par la Norvège de ces derniers en Russie. « Nous observons qu’il y a maintenant des personnes qui viennent ici avec un arrêté d’expulsion […]. Elles sont indésirables sur le territoire russe. […] Leur nombre est important et va croissant », a précisé une responsable de la police.

 

 

 

 

ÉTRANGER

Opération commando américano-kurde en Irak pour libérer 70 otages

Les autorités kurdes et américaines ont annoncé la réussite d’une opération menée contre l’État islamique (ÉI).

Les commandos américains, appuyés par des combattants kurdes, ont pris d’assaut le poste et éliminé une vingtaine de terroristes. Cinq d’entre eux ont été faits prisonniers. L’opération a permis la libération de 70 otages, parmi lesquels ne figuraient pas de Kurdes. Un soldat américain a perdu la vie durant l’assaut et trois Kurdes ont été blessés.

Selon les États-Unis, l’opération a été menée à la demande des autorités kurdes d’Irak, possédant des informations annonçant un massacre prévu des otages.

Le monde en guerre

* Islamisme mondialisé

-Les autorités russes ont affirmé être en possession d’écoutes réalisées en Syrie d’une conversation entre chefs de l’État islamique et du Front el-Nosra.

« L’information concernant l’entame de discussions entre les chefs militaires de plusieurs unités importantes du groupe terroriste al-Nosra et les commandants de l’État islamique sur une alliance pour repousser l’offensive de l’armée syrienne a été obtenue par des écoutes radio »,

a déclaré le général Igor Konachenkov.

-24 individus – dont 16 en fuite – ont été mis en examen à Bahreïn sous l’accusation d’avoir formé une cellule de l’État islamique (ÉI). Selon l’accusation, plusieurs individus auraient été formés en Syrie pour mener à Bahreïn des attaques suicides contre les chiites notamment.

-Selon les autorités, le nombre d’individus partant des États-Unis pour rejoindre les groupes terroristes a baissé ces derniers mois.

« Ces derniers mois, nous avons vu moins de gens essayer de rejoindre le groupe Etat islamique en Syrie. Nous en avons localisé six en trois mois et demi, alors qu’on en voyait neuf par mois dans les mois qui précédaient. Je ne sais pas quelle conclusion en tirer. Une possibilité est qu’ils échappent à notre radar, contrairement à auparavant, et qu’ils continuent de partir. Une autre possibilité est que tous nos efforts pour les coffrer et les punir portent leurs fruits. Une autre explication réside peut-être dans l’aide apportée par nos partenaires dans le monde, en particulier les Turcs »,

a précisé le directeur du Bureau d’enquête fédéral (FBI, Federal Bureau of Investigation) James Comey.

* Amériques

-Colombie. Lors de deux opérations, l’armée a revendiqué avoir tué six combattants de l’Armée de libération nationale (ELN, Ejército de Liberación Nacional) et trois autres d’un autre gang de trafiquants.

* Afrique

-Nigéria. Selon des sources locales, des combattants du Groupe sunnite pour la prédication et la lutte (Jama’atu Ahlis Sunna Lidda’Awati Wal-Jihad, dit Boko Haram), fuyant une attaque contre l’un de leur camp près du village de Jingalta (Bordin, nord-est), ont ouvert le feu sur un convoi de civils faisant 20 morts.

Des combats à Diffa ont fait 2 morts et 3 blessés parmi les soldats nigérians.

-Cameroun. Dans des conditions similaires, des tueurs de Boko Haram fuyant les forces sécuritaires camerounaises ont tué huit civils et blessé neuf autres à Doulo (Extrême-Nord).

-Congo. Une attaque attribuée aux rebelles ougandais a fait six morts dans l’est du pays.

* Proche-Orient

-Égypte. Les autorités ont fait arrêter mercredi l’un des rares dirigeants des l’Association des Frères musulmans (Jamiat el-Ikhwan el-muslimin).

-Palestine. Les violences depuis le début du mois d’octobre ont fait 48 morts parmi les Palestiniens, dont un Arabe de nationalité israélienne. Un migrant africain a été tué et lynché par la populace juive et hier, un Juif a été abattu « par erreur ».

-Liban. Des combattants du Parti d’Allah (Hezbollah) ont tué plusieurs terroristes du Front pour la victoire du peuple du Levant (Jabhat an-Nuṣrah li-Ahl ash-Shām dit Front el-Nosra) à Wadi el-Kheil mercredi lors de la destruction d’une cache d’armes.

-Syrie. La Russie a annoncé avoir visé 83 cibles au cours de 46 sorties.

Selon l’Observatoire syrien des droits de l’homme (OSDH), proches des rebelles, l’un de ces raids a touché un hôpital de campagne à Sarmine, faisant treize morts, ce que la Russie a démenti.

« À la suite des frappes aériennes russes, les principales unités des groupes terroristes, composées des combattants les mieux entraînés, ont été mises hors de combat, l’organisation et le système d’approvisionnement de ces groupes ont été perturbés. Les terroristes connaissent une grave pénurie en munitions, armes et carburant »,

a affirmé le général russe Andreï Kartapolov.

Jeudi, 17 frappes ont frappé Racca, la capitale de l’État islamique.

La coalition américaine a annoncé avoir détruit le champ pétrolier d’el-Omar, dans le secteur de Deir ez-Zor. L’attaque a fait un mort parmi les civils selon l’OSDH et plusieurs blessés parmi les islamistes. Le site rapportait mensuellement entre 1,5 et 4,6 millions d’euros selon les autorités américaines.

Un soldat iranien est décédé au Kurdistan syrien pour la première fois en combattant l’ÉI.

-Turquie/Syrie/Irak. L’armée américaine a reconnu la perte de deux drones armés sur le territoire irakien et sur le sol turc lors de deux « incidents » survenus ces derniers jours. Les deux engins ont été récupérés selon l’armée.

-Turquie. Dans un plus qu’improbable scénario, le président islamiste de Turquie Recep Tayyip Erdoğan a affirmé que le double attentat-suicide d’Ankara était l’œuvre simultanée de l’ÉI, des services syriens et des activistes kurdes.

* Arabie

-Yémen. Des combats à Taëz ont fait 22 morts parmi les civils selon des sources proches des rebelles pro-séoudiens. De violents combats ont par ailleurs fait au moins trente morts parmi les rebelles pro-séoudiens.

* Asie

-Pakistan. Un attentat suicide commis à Chalgari (Balouchistan, sud-ouest) contre la communauté chiite, lors d’une importante fête religieuse, a fait au moins dix morts et douze blessés jeudi. Le tueur serait un islamiste de 18 ans qui s’était déguisé en femme, portant une ‘burqa’.

-Philippine/Chine. Deux diplomates chinois ont été tués par balles et un troisième a été blessé dans une attaque menée à Cebu mercredi. Deux ressortissants chinois, une femme travaillant pour le consulat et l’époux d’une diplomate, ont été arrêtés, porteurs d’armes selon les autorités.

© Jeune nation – 2015

Partager cet article Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Facebook
Facebook
0Share on VK
VK
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Login

Lost your password?
0