Accueil » Actualité » Journal du jour » Journal du 1er octobre 2013

Journal du 1er octobre 2013

FRANCE

Condamnations de mercenaires islamistes à Paris

Le tribunal correctionnel de Paris a condamné hier plusieurs mercenaires islamistes. Ils avaient été interpellés au Pakistan en 2011.
Le chef du groupe, qui organisait les transferts des mercenaires depuis l’Europe vers l’Afghanistan, Mohamed Niaz Abdul Raseed, a écopé de 8 ans de prison. La peine de cet Indien de 24 ans a été assortie d’une interdiction définitive du territoire français. Ses deux lieutenants, Charaf-Din Aberouz, 27 ans, et Saad Rajraji, 24 ans, tous deux Marocains à papiers français, ont été condamnés à 5 ans. Zohab Ifzal, Pakistanais à papiers français, 24 ans, n’a écopé que de 42 mois de prison, dont 18 mois avec sursis.
Pour association de malfaiteurs en vue de préparer des actes terroristes, les autres membres ont écopé de trois ans dont un avec suris pour Larossi Abballa et Emirhan Deniz Sogut, 22 ans et 18 mois avec sursis pour Rédouane Ghandi, 26 ans. Le dernier membre du groupe, l’inverti Yoan Glet, 31 ans, a été condamné par défaut à 18 mois de prison.
Aucun de ces criminels étrangers n’a été déchu de la nationalité française ; mis à part le chef de groupe, aucun n’a fait l’objet d’une mesure d’interdiction définitive du territoire français avec expulsion immédiate, avec l’ensemble de sa famille, à l’issue de l’exécution de sa peine.

 

 

Les Gitans, chances pour la France

Vingt-sept membres de trois familles gitanes venues des Balkans sont jugés depuis hier à Nancy. Ces étrangers sont notamment poursuivis pour avoir dirigé un réseau dans lequel, profitant de la loi protégeant les mineurs, ils dressaient les enfants mineurs à voler, sachant qu’en cas d’arrestation ils seraient relâchés immédiatement. Les plus jeunes étaient âgés de onze ans.
Les adultes sont jugés pour association de malfaiteurs et complicité pour une centaine de vols, certains pour traite d’êtres humains. Les vols rapportaient tellement que des familles « prêtaient » leur progéniture pour près de 100 000 euros l’unité. Les « meilleurs » enfants pouvaient rapporter jusqu’à 5 000 euros par mois. Le préjudice pour les Français volés est estimé à plusieurs millions d’euros. Entre autres, les gitans criminels à la tête de ce réseau, dirigé par une femme de 66 ans, s’étaient fait construire des villas somptueuses « parfois tout en marbre » note l’accusation.

 

 

La France à l’encan

Le nuage de Tchernobyl s’est arrêté à la frontière, le chômage est en régression, François Hollande est plus populaire que jamais. Et le Qatar n’achète pas la France : c’est écrit dans les journaux.

s'ils le disent

 

 

Baisse des chiffres du chômage en août : Pôle emploi reconnaît l’erreur

Après plusieurs jours de polémique, Pôle emploi a reconnu que les chiffres du chômage publiés pour le mois d’août étaient invalides, faussés par la radiation anormale de plusieurs dizaines de milliers de chômeurs. Au total un peu plus de 40 000 chômeurs auraient été rayés indûment des statistiques ; l’organisme n’a pas été en mesure de présenter des chiffres précis. Pôle emploi, tout en reconnaissant son erreur, en a remis la faute sur l’opérateur de téléphonie SFR, qui a décliné toute responsabilité.

 

 

La grande pitié de l’armée française (II)

Suite à notre article sur la pénurie de casques lourds dans l’armée de terre, rappelons que la France ne serait capable, en cas de guerre, que d’aligner un maximum de 15 000 hommes, une unique division. C’est ce que révélait en mars dernier le spécialiste de la défense Jean-Dominique Merchet dans un article justement intitulé « En cas de guerre, l’armée de terre n’aura bientôt plus qu’une seule division ! ».

« Sous les batailles de chiffonniers autour des chiffres des futurs budgets de la défense, se cache une réalité : en cas de guerre sérieuse, l’armée de terre n’aura bientôt plus que l’équivalent d’une seule division à aligner ! Soit 15.000 hommes. Eh oui… on en est là. […] Ce chiffre de 15 000 a été explicitement présenté par le général Ract Madoux, chef d’état-major de l’armée de terre, au cours des travaux de la commission du Livre blanc : il est une conséquence directe de l’application du scénario Y – défendu par le ministère de la défense, contre les coupes encore plus sévères voulues par Bercy.
Au sein des armées, les réalistes font observer que le contrat opérationnel de 2008 (« 
capacité de projeter en six mois et pour une durée d’un an une force terrestre pouvant atteindre 30.000 hommes« ) relevait déjà de la pure et simple fiction… »

 

 

Réaction de Boris Le Lay après sa condamnation par la LICRA

 

 

Infanticides (suite)

Abdelkader Zenguel, quelques jours après sa condamnation à 30 ans de réclusion criminelle, s’est suicidé dans sa cellule de la prison de Châlons-en-Champagne. Il avait été reconnu coupable de la mort de son enfant de 4 ans, battu à mort.

En Normandie, dix ans après les faits, c’est une femme de 39 ans qui a été mise en examen pour le meurtre de son enfant. Le corps du bébé avait été retrouvé en 2006 emballé dans un sac plastique et dissimulé dans un conduit de cheminée à Elbeuf. La police avait identifié la mère dès 2011 mais n’a tenté de procéder à une interpellation que la semaine dernière. La femme s’est enfuie dans un bois et ne s’est rendue qu’après quatre jours de « négociations ».

 

 

 

 

EUROPE

Enquête sur l’alcoolisme précoce en Angleterre

Selon une enquête réalisée auprès des deux tiers des établissements hospitaliers publics, 6 580 mineurs ont été admis aux urgences en un an pour des problèmes liés à l’alcool en Angleterre. Pour les tranches des 12 à 14 ans et de 15 à 17 ans, les filles sont plus nombreuses que les garçons dans ce cas. Près de 5 % de ces enfants avaient 11 ans ou moins.
Selon l’association UK Alcohol Health Alliance, un enfant sur dix âgé de 11 ans a consommé de l’alcool au cours de la dernière semaine.

Par ailleurs, 1 897 mineurs dont 145 de 11 ans ou moins, ont été admis aux urgences pour des problèmes de drogues durant la même période.

 

 

Poursuite de l’invasion des terres européennes par la Méditerranée

Entre 150 et 200 clandestins ont été secourus en mer Méditerranée et conduits sur le sol européen où ils pourront désormais rester aux frais du contribuable. Attirés par les promesses des mondialistes et favorisés par les réseaux mafieux, treize d’entre eux sont morts peu avant l’arrivée des secours, en tentant de rallier la côte à la nage plutôt que d’attendre d’y être amenés.

 

 

 

 

DOSSIER AUBE DORÉE

L’acte d’accusation contre l’Aube dorée repose sur les « témoignages » de deux traîtres

Après trois jours de persécutions contre des dizaines de patriotes Grecs, la justice a fini par révéler les raisons de son action répressive. Il s’agit du témoignage de deux seules et uniques personnes, des traîtres qui ont quitté le mouvement et qui ont toutes les raisons de le salir.
Ces témoignages ont été démentis dans les faits à plusieurs reprises, notamment sur la présence de « nombreuses » (sic) armes dans les locaux de l’Aube dorée.
Le reste du dossier est constitué d’un « rapport judiciaire » sur lequel peu a été révélé et attribuant pour l’essentiel des crimes sans auteur à l’Aube dorée.

Pour mieux faire passer ses accusations grotesques, le vice-procureur de la cour suprême Charalambos Vourliotis a utilisé à de multiples reprises un vocabulaire censé rendre toute pensée rationnelle impossible. Ainsi, le parti n’est pas dirigé selon des normes logiques d’autorité et de hiérarchie, mais « selon le système mis en place par Hitler, le Führerprinzip ». Le parti ne possédait pas un service d’ordre mais « des milices d’assaut » qui n’étaient pas formées à assurer la sécurité des manifestations mais qui « bénéficiaient d’un entraînement de type militaire ». Le mouvement n’est pas accusé d’avoir défendu le peuple grec face aux innombrables crimes et délits commis par les immigrés – encouragés par le gouvernement et l’extrême gauche – , mais d’avoir réalisé des « actions criminelles » contre des criminels étrangers devenus d’innocents « migrants pakistanais ».
Dans un passage qui semble tout droit sorti d’un roman d’Elie Wiesel, le procureur ajoute :

« Pour les membres du parti, ceux qui n’appartiennent à la “tribu” sont des sous-hommes. Dans cette catégorie figurent les migrants, les Roms, ainsi que les handicapés ».

Chacun, en tournant sa tête vers Athènes, pourra même apercevoir dans le lointain les geysers de sang jaillissant sous les pneus de camions à gaz…
Les témoins ont raconté la multitude de « stylets, des matraques et des couteaux [présents] dans des locaux du parti ». Alors que l’accusation porte sur des faits de terrorisme, il n’est pas reproché la possession d’armes à feu ou d’explosifs, mais de matraques et de couteaux.
Malgré les agressions quotidiennes contre ses membres et les multiples attentats perpétrés par l’extrême gauche, aucune de ces armes  n’a été retrouvée lors des nombreuses perquisitions.

En réalité, c’est le rapport du ministre de l’Ordre (sic) public Nikos Dendias qui dit vrai : l’Aube dorée « mine l’État de droit et porte atteinte aux droits de l’Homme, à la sécurité nationale et à la tradition démocratique ». Ou, en mode 1984 : l’Aube dorée « mine l’État mafieux et porte atteinte aux privilèges de la nomenklatura, à l’ordre financier illégal et à la dictature ».

 

 

Le gouvernement grec rejette l’idée de nouvelles élections et veut supprimer le financement légal de l’Aube dorée

Après son coup d’État mené avec l’appui de l’ensemble des médiats et des partis politiques du système à travers l’Europe, le gouvernement grec a annoncé qu’aucune élection anticipée ne serait organisée, alors que cinq députés sont actuellement en détention et que treize députés menacent de démissionner.
Le vice-président du gouvernement grec et ministre des Affaires étrangères Evangélos Vénizélos a annoncé que le financement légal auquel a droit l’Aube dorée était suspendu, en l’absence de tout jugement devant la justice.
Comme dans toutes les dictatures, il a prétendu que des élections – réclamées non par les nationalistes mais par l’extrême gauche – conduiraient à « l’instabilité ».

« Les scénarios sur des élections anticipées sont inexistants, ce serait dangereux pour l’économie et la stabilité politique et sociale du pays».

 

 

Interdire la solidarité entre Grecs : le but de la « loi antiraciste »

La répression menée contre l’Aube dorée n’est que l’un des aspects de la vague liberticide imposée par les financiers à la Grèce. Une loi antiraciste est actuellement en discussion au parlement, qui prévoit de lourdes peines contre les « racistes ». La loi veut s’attaquer aux défenses immunitaires surgies au sein du peuple grec confronté à la terrible crise économique doublée de l’invasion de son territoire. Les parlementaires mondialistes veulent notamment interdire les soupes populaires pour les Grecs. Le simple fait de participer à un « événement haineux » – comme ces soupes populaires sont qualifiées par les politiciens comme par la presse aux ordres –, serait criminalisé.
Le précédent projet de loi a été invalidé par le Comité central permanent du Secrétariat général du gouvernement. Ce nouveau projet cible spécifiquement et uniquement les “fascistes” et les “nazis”, mais aucune mesure n’est annoncée contre les communistes, les anarchistes, dont des groupes terroristes réellement actifs et meurtriers sont à l’œuvre en Grèce aujourd’hui.

 

 

Manifestation de soutien des nationalistes suédois à l’Aube dorée

Le Svenkarnas party manifestait hier devant l’ambassade grecque à Stockholm.

SvP-soutien-AubeDorée2

 

 

Manifestation annoncée par le mouvement colombien Tercera Fuerza

Le mouvement nationaliste colombien Tercera Fuerza a annoncé une manifestation de soutien à nos camarades grecs de l’Aube dorée le 5 octobre 2013 devant l’ambassade de Grèce.

flayernatalicio3

 

 

Communiqué et soutien de Forza nuova à l’Aube dorée

Le Secrétaire national de Forza nuova communique au sujet de l’arrestation du chef de l’Aube dorée et de députés nationalistes grecs :

Forza nuova condamne sans réserve l’arrestation de Nikos Michaloliakos, le chef de l’Aube dorée et de plusieurs députés nationalistes grecs. Lorsquun représentant d’une force politique alternative au système, représentée au parlement avec des nombreux députés et en ascension continue dans les sondages, est arrêté, non pour avoir commis un crime ou n’importe quel autre délit mais parce qu’on veut réprimer ses idées triomphantes, c’est une défaite pour tous les peuples européens. L’unique faute de l’Aube dorée est de représenter une « force nouvelle », pure et incorruptible, un mouvement qui chaque semaine nourrit des milliers de Grecs, un mouvement qui s’oppose à ceux qui voudraient que la Grèce deviennent une colonie de la finance internationale. Forza nuova exprime sa totale solidarité envers nos frères de l’Aube dorée ; nous sommes prêts à aller manifester devant l’ambassade grecque en Italie et devant les consulats pour demander la libération des patriotes nationalistes grecs.

Aube-Dorée-Forza nuova2

 

 

 

ÉTRANGER

L’État terroriste juif ose encore évoquer le nucléaire iranien

L’entité sioniste, qui possède hors de tout contrôle et en opposition à tous les traités internationaux, le plus important arsenal militaire nucléaire de la région, a attaqué à nouveau l’Iran sur cette question. Le président israélien Shimon Peres a affirmé : « Au final, on ne peut juger que par les faits et les actes […]. J’espère [sic] que les faits viendront justifier les espoirs que beaucoup de gens ont de voir un avenir différent pour l’Iran ».
Ce criminel déclarait en 2003 : « La guerre en Irak serait une très bonne chose pour la reprise de l’économie mondiale ». Les dirigeants de l’État criminel tentent d’enrayer le déclin de leur influence au niveau mondial, marqué par l’échec à déclencher la guerre contre la Syrie et par la reprise des relations entre l’Iran et les États-Unis, concrétisée par un appel téléphonique vendredi entre les présidents de ces deux pays.

 

 

Justin Bieber, star factice milliardaire, s’affronte à la diversité

Justin Bieber avait deux amis africains Lil Twist et Lil Za, dont il était « inséparable ». Il les avait accueillis chez lui, organisait des soirées avec eux et leur avait même laissé sa maison alors qu’il partait en tournée mondiale.
Il vient pourtant d’expulser ses ‘amis’ de chez lui avec pertes et fracas. Il s’est aperçu que ses deux ‘amis’ profitaient de lui et il les accuse d’avoir volé des bijoux de très grande valeur. Ils ont démenti, reconnaissant seulement avoir organisé de grandes fêtes en son absence. Depuis cette affaire le comportement de Justin Bieber semble s’être amélioré : lors d’un concert en Asie, il a offert plusieurs dizaines de places à un orphelinat local.

bieber-volé-par-amis-africains

 

Le monde en guerre

-Al-Qaida au Maghreb islamique (AQMI) a revendiqué une attaque suicide qui aurait été commise à Tombouctou (Mali) où 16 soldats seraient morts.

-Une vague d’attentats meurtriers a été déclenchée hier en Irak. Près de 50 personnes sont mortes selon un dernier bilan à Bagdad. Au total, neuf voitures piégées ont explosé. Pour le seul mois de septembre, plus de 800 Irakiens sont morts dans les violences, dix ans après la « libération » de l’Irak par l’armée américaines et ses valets.

-Un civil palestinien a été tué hier soir par les tirs d’obus de soldats israéliens dans le nord de la bande de Gaza.

 

 

 

 

HISTOIRE & CULTURE

Parution du livre de Carlo Mattogno, Jürgen Graf et Thomas Kues

En 2010 et 2011, les révisionnistes Carlo Mattogno (Italie), Jürgen Graf (Suisse) et Thomas Kues (Suède) avaient, soit séparément, soit ensemble, publié des études très poussées sur les camps de Sobibor, de Treblinka et de Belzec. Les ouvrages en question avaient recueilli le silence le plus complet jusqu’au jour où un blog exterminationniste, Holocaust Controversies, a prétendu apporter, dans un ouvrage de 570 pages, une réfutation des trois ouvrages révisionnistes.
Les trois auteurs ont tenu à répondre une bonne fois pour toutes à cette “réfutation” et viennent de sortir un énorme ouvrage commun en anglais, de plus de 1 500 pages, daté octobre 2013. Il porte le titre : The “Extermination Camps” of « Aktion Reinhardt ». An Analysis and Refutation of Factitious “Evidence”, Deceptions and Flawed Argumentation of the « Holocaust Controversies » Bloggers.

Cet ouvrage est gracieusement mis à disposition, au format pdf, par le courageux Bradley Smith sur son site : http://codoh.com/library/document/3052.

(Source : Bocage)

 

 

 

 

AGENDA

5 octobre 2013, Saint-Étienne : rencontre militante avec Yvan Benedetti et Alexandre Gabriac

A l’appel du CLAN, le samedi 5 octobre 2013 à 20h00 à Saint-Étienne est organisée une rencontre militante en présence d’Yvan Benedetti et Alexandre Gabriac.

réunion CLAN loire

About Erwin Vétois

Erwin Vétois est rédacteur en chef de Jeune nation depuis la relance du site du journal en août 2013. Ses sujets de prédilections sont l'actualité nationaliste en général, européenne en particulier.
Partager cet article Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Facebook
Facebook
0Share on VK
VK
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Commentaires (3)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Login

Lost your password?
0