Accueil » Culture » Histoire » Du naufrage du Gribshunden à la récupération de sa proue : découverte d’un navire viking

Du naufrage du Gribshunden à la récupération de sa proue : découverte d’un navire viking

Un ‘drakkar’ reposant par dix mètres de fonds dans les eaux de l’archipel de Ronneby, entre la Suède et le Danemark, est actuellement étudié par l’équipe archéologique de l’universjité de Sodertorn (Suède) dirigée par Johan Rönnby, aidé de plusieurs groupes indépendants. Il s’agit selon ses découvreurs d’un grand navire de guerre ayant sombré en 1495 après à un incendie à bord. Le Gribshunden (« Chien griffon »), navire royal, faisait partie d’une expédition menée par le roi Jean Ier de Danemark. Il naviguait alors vers Kalmar pour négocier avec le régent de Suède, Sten Sture, quand il a sombré, alors qu’il mouillait dans un havre naturel. Le roi voulait parvenir à se faire couronner roi de Suède, conformément à l’Union de Kalmar, scellée entre les royaumes de Suède, du Danemark et de Norvège en 1397.

L’incendie et le naufrage du navire, qui fit de nombreux morts, empêchèrent le roi, qui n’était pas à bord, de mener sa mission diplomatique à bien. Cela eut de lourdes conséquences pour l’avenir politique de la région. Durant deux années, l’union fut brisée ; Jean Ier de Danemark imposa à nouveau ses droits deux ans plus tard, mais il dut le faire par la force, à la tête d’une armée d’environ 15 000 hommes – en ayant convaincu toutefois une partie de la noblesse suédoise de le soutenir. Il obligea Sten Sture à le couronner roi de Suède, mais quatre ans plus tard, profitant d’une lourde défaite militaire du roi en Allemagne, la Suède qui fit sécession. Contestée par le roi Jean qui mena à nouveau une guerre victorieuse contre son « allié », la séparation fut entérinée quelques années plus tard par Gustave Vasa qui redonna toute son indépendance à la Suède.

Fouilles du Gribshunden

Fouilles du Gribshunden

Fouilles Gribshunden : découverte de la proue

Fouilles Gribshunden : découverte de la proue

Le Gribshunden avait été découvert dans les années 1970 par des plongeurs amateurs, qui, n’ayant pas eu conscience de l’importance de la découverte, n’avaient pas signalé alors le lieu du naufrage. Cela ne fut fait qu’en 2001. L’épave, gisant à environ 10 mètres de profondeur, au nord de l’île Stora Ekon, fut alors étudiée, identifiée en 2013, et objet de fouilles depuis.

Fouilles Gribshunden : trois boulets

Fouilles Gribshunden : trois boulets

Les chercheurs ont retrouvé divers objets (en verre, des boulets, des carreaux d’arbalètes, un cabestan, des barils, des cottes de mailles, etc.).

L’épave est devenue une attraction mondiale ces derniers jours après la découverte et la remontée d’une pièce maîtresse : la figure de proue du navire. Elle représente une sorte de dragon notablement bien conservé – comme la plupart des pièces du bateau, ce qui en fait l’une des épaves en meilleur état de ce tout début de l’époque moderne – tenant dans sa bouche une proie. Les autres pièces sont remontées peu à peu à la surface à l’occasion de périodes de fouilles.

« Nous pouvons apprendre beaucoup de choses sur la façon dont ces bateaux ont été faits et construits. Aujourd’hui, il n’y a pas de navire de cette époque »,

a précisé Marcus Sandekjer, responsable du musée Blekinge, rappelant qu’il existe peu d’épaves de navires vikings.

gribshunden-l-2B4E96C500000578-3194100-image-a-3_1439412042529

Construit à franc-bord et non à clin comme la plupart des bateaux de la région à cette époque – il s’agit du plus ancien vaisseau construit à franc-bord retrouvé dans les eaux nordiques –, le Gribshunden faisait au moins 35 mètres de long et 7,5 mètres de large. Il était armé de onze canons et pouvait accueillir 150 personnes à bord. Sa redécouverte est d’autant plus importante qu’il s’agit d’un navire royal, utilisé comme navire de prestige par le roi et qu’il bénéficia de toutes les innovations techniques de l’époque lors de sa construction et de son aménagement.

gribshunden-n-2B4C90B900000578-3194100-image-a-4_1439412111711

About Jérôme Deseille

Spécialiste des questions culturelles à Jeune nation, Jérôme Deseille, né au début des années 1970, habite dans le Nord de la France.
Partager cet article Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Facebook
Facebook
0Share on VK
VK
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email
Jérôme Deseille

Commentaires (2)

  1. Grobriac dit :

    La période viking s’étendant du VIIIe au XIe siècle et ce bateau ayant coulé en 1495, il ne s’agit en aucun cas d’un navire Viking. Jerome Deseille, Spécialiste des questions culturelles, révisez vos classiques

    • Rédaction dit :

      Bravo, vous savez lire Wikipédia. Ne prenez pas trop de culture d’un coup, tout de même, cela risquerait de vous heurter ! Le fait que les Gaulois ont inventé la roue implique sans doute que nous n’avons plus de roue aujourd’hui 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Login

Lost your password?
0