Accueil » Divers » Action des nationalistes grecs de l’Aube dorée et répression de la dictature

Action des nationalistes grecs de l’Aube dorée et répression de la dictature

Des militants de l’Aube Dorée ont été hier pour avoir distribué des tracts à des touristes anglais et français dans les rues d’Athènes. La police les a embarqués de force pour les conduire en garde à vue, méprisant une fois de plus la liberté d’expression. Les représentants de l’Aube Dorée (Ilias Panagiotaros, le général Epitideios, et le général Synadinos) ont pris la parole pour défendre les militants arrêtés.

aube_doree-082014-

Voici le tract qui a été distribué aux touristes en anglais et en français :

aube-dorée« Chers amis,

Bienvenue au pays de la lumière, de l’harmonie et de Zeus. Nous vous accueillons dans la patrie d’Homère, Platon et Socrate. Vous savez déjà que la démocratie et l’esprit de la liberté sont nés dans notre pays.

Depuis les quarante dernières années, notre pays a été saisi par des politiciens corrompus qui, en coopération avec les médiats, ont détourné des fonds publics et pillé notre pays, et ils l’ont remis aux usuriers internationaux et les systèmes bancaires. Le résultat de toutes ces actions est non seulement économique, mais aussi une tragédie humanitaire pour notre pays.

Des exemples typiques de cette tragédie sont les suicides, qui ont dépassé les 7 000 au cours des cinq dernières années. Le peuple grec, après avoir respecté la procédure démocratique lors des élections générales de 2012 et les élections européennes de 2014, a choisi de l’Aube dorée comme le troisième parti politique au parlement grec. La junte de Samaras-Venizelos et le gouvernement des groupes d’intérêts n’ont pas respecté le verdict du peuple grec et des accusations fabriquées ont conduit à l’emprisonnement du chef de l’Aube dorée, Nikolaos Michaloliakos, ainsi que d’un nombre important de ses membres siégeant au parlement et d’autres militants. Ils ont également imposé des assignations à résidence sur d’autres hommes politiques du parti et par une décision d’origine internationale, ils ont interdit à deux députés de s’exprimer publiquement.

Le 1er novembre 2013, dans une tentative pour intimider et terroriser le peuple grec, le gouvernement a assassiné deux jeunes camarades militants de l’Aube Dorée, Giorgios Fountoulis et Manolis Kapelonis. Après neuf mois, aucune enquête n’a été menée…

aube-dorée-in-memoriam23
Le seul crime commis par le chef et les militants de l’Aube Dorée est d’aimer leur pays et de vouloir aider leur peuple qui est dans la souffrance.

Leur seule faute est leur foi inébranlable dans les anciennes idées et les vertus grecques.

Il est donc évident que notre pays vit des moments sombres.
Nous, en tant que nationalistes grecs, luttons pour libérer notre pays des banques de Bruxelles, des multinationales étrangères, des politiciens corrompus, des médiats marxistes et de l’invasion migratoire.

Liberté pour les prisonniers politiques de l’Aube Dorée ! »

réveil-europe-aube-doree-athenes-grece-nsr-

About Erwin Vétois

Erwin Vétois est rédacteur en chef de Jeune nation depuis la relance du site du journal en août 2013. Ses sujets de prédilections sont l'actualité nationaliste en général, européenne en particulier.
Partager cet article Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Facebook
Facebook
0Share on VK
VK
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Login

Lost your password?
0