Accueil » Actualité nationaliste en Europe » Chronique de la délégation nationaliste française dans les Balkans – Jour 6 (photos)

Chronique de la délégation nationaliste française dans les Balkans – Jour 6 (photos)

JOUR 6

Déjà, notre départ des Balkans se profile. Pas de temps à perdre, les nationalistes ne se laissent pas aller à la léthargie !

Son somment enneigé surplombant chaque année nos voyages sofiotes, nous décidons de partir voir le mont Vitosha d’un peu plus près, profitant de sa proximité avec le centre-ville.

Après une petite heure de métro et d’un bus qui avait manifestement connu l’époque communiste, nous parvenons au pied des pentes enneigées entourés des bulgares allant profiter de la station de ski locale. Le temps de nous sustenter dans un restaurant d’altitude et nous partons à l’assaut des sentiers enneigés. Ces instants nous semblent proprement surréalistes ! Nous voici sur les pentes enneigées du mont Vitosha, à presque 2000 km de Paris, enfoncés jusqu’à mi-cuisses et retrouvant des souvenirs d’enfance dans cette neige poudreuse !

Seulement il faut nous dépêcher, car le temps passe très vite et déjà l’heure de rentrer approche : nous avons rendez-vous à 17h30 dans le centre ville de Sofia pour la Lukovmarch.

Nous rentrons donc à l’hôtel nous changer et repartons aussi tôt place NDK, nom tiré du Palais national de la culture qui trône là.

Nous y retrouvons près de 3 000 amis d’Europe et après quelques consignes et discours, le cortège se met en place sur l’avenue. Plus que quelques minutes à attendre et la grande marche en l’honneur de Hristo Lukov se déroulera cette année encore, malgré les pressions du congrès juif mondial sur le gouvernement bulgare et la municipalité sofiote pour tenter de l’interdire. Peine perdue. En effet le tribunal de Sofia a annulé l’arrêté d’interdiction et de rassemblement et finalement donné raison à nos amis de l’Union Nationale Bulgare, organisateurs de la Lukovmarch. Nous pourrons défiler cette année encore !

Le cortège démarre et nous traversons à présent Sofia en direction de la maison du général en criant les slogans : « Pour la BULGARIE, la Liberté ou la mort ! » ou encore « Tous les communistes au poteau, au poteau, au poteau ! La BULGARIE suit le chemin national ! », « BULGARIE libre, sociale et nationale ! », « BULGARIE : réveille-toi ! ».

Au niveau du monument aux morts jouxtant l’église antique Sainte Sophie, les torches sont allumées et le cortège prend une autre allure. L’hommage solennel commence ici. Nous nous recueillons silencieusement un instant et le cortège s’enfonce de nouveau dans la ville, éclairé à présent de tout son long par les lumières des torches.

Nous arrivons finalement devant la modeste maison du général, sur le pas de laquelle il fut assassiné le 13 février 1943 par les communistes, devant sa fille.

La foule s’est faite silencieuse, et après quelques discours d’hommages les gerbes sont déposées. Les drapeaux s’inclinent alors et les hommes mettent genoux à terre.

Après un nouvel instant très solennel, tous se relèvent : cette année encore, le général Hristo Lukov aura eu les honneurs qu’il mérite !

Un dernier repas et une soirée en compagnie de nos camarades conclura ce périple, et déjà notre retour en France avec son lot de contrôles et d’attentes interminables se fait sentir.

Mais pour l’heure, nous sommes heureux et fiers d’avoir participé cette année encore à cette marche pour ce grand héros bulgare !

Vive le Général Hristo LUKOV !

Qui Vive ? FRANCE !

Partager cet article Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Facebook
Facebook
0Share on VK
VK
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email
Redaction

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Login

Lost your password?
0