Accueil » Actualité nationaliste en Europe » Révolte populaire contre les gitans en Tchéquie

Révolte populaire contre les gitans en Tchéquie

Depuis la violente agression d’un couple de Blancs par des gitans il y a quelques mois, la situation en Tchéquie connaît un regain de tension. Aux nuisances liées à cette communauté, considérée comme indésirable par beaucoup, s’ajoutent le laxisme de la justice devant les criminels étrangers alors que les nationalistes sont soumis à une féroce répression de la part des autorités politiques, policières et judiciaires. Éléments qui s’ajoutent aux problèmes politiques, sociaux, économiques que connaît le pays.

À l’appel de la Dělnická strana sociální spravedlnosti (DSSS, Parti des travailleurs pour la justice sociale), plusieurs milliers de tchèques – ainsi que des Européens venus des pays voisins, notamment de Pologne – ont défilé dans cinq villes du pays. Le mouvement nationaliste appelait les Tchèques à manifester contre l’impunité dont jouissent les criminels étrangers, dénoncer la répression des nationalistes et pour la mise en place d’une véritable politique de justice sociale.
Les manifestations ont dégénéré en plusieurs lieux, notamment à Ostrava. La police a procédé à l’interpellation de 101 personnes à travers le pays, en majorité des nationalistes ; une vingtaine de policiers auraient été blessés ainsi que quatre nationalistes.

Manifestation de la DSSS, Ostrava, Tchèquie, 24/08/2013

À Ostrava, à l’est du pays, la police a attaqué les manifestants alors qu’ils s’approchaient du quartier des étrangers ‘roms’, déclenchant de violents affrontements. Soixante-neuf manifestants ont été arrêtés.

Ci-dessous, un vidéo-montage de la télévision tchèque montre les affrontements à différents moments ; l’homme qui parle pendant que passent les images de la manifestation est un sociologue qui explique les raisons de la colère des Tchèques.

A Jicin – où les antifas et autres s’étaient regroupés près de la synagogue derrière la protection des policiers –, à Brno et à Decin, les manifestations se sont déroulées sans problème notable.

À Pilsen, les antifascistes ont tenté de s’opposer aux nationalistes conduisant également à des affrontements ; 29 personnes ont été arrêtées.

 

Manifestation de la DSSS, Ostrava, Tchèquie, 24/08/2013

Partager cet article Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Facebook
Facebook
0Share on VK
VK
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Commentaires (2)

  1. […] confrontés aux mêmes problèmes (cf. Jeune nation, « Révolte populaire contre les gitans en Tchéquie » et les mouvements issus de la Garde de fer de Codreanu en […]

  2. ingrid. laffont dit :

    Les gitans nous causes des ennuis,on doit pas les accepter chez nous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Login

Lost your password?
0