Accueil » Divers » Billet d'humeur » Pas de restrictions concernant l’amalgame avec le fascisme (et les nazis)

Pas de restrictions concernant l’amalgame avec le fascisme (et les nazis)

Des groupes islamistes dénonçant « l’Occident » aux Républicains dénonçant les terroristes, du PS critiquant le manque d’unionite de son extrême gauche aux antifascistes qualifiant la politique gouvernementale, le qualificatif, se voulant infamant, de « fasciste » est partout. Les « nazis », sous leur forme « ennemi mortel de l’humanité » dans sa version Marvel ou dans sa version propagande juive « d’islamo-nazisme » (sic) ne sont jamais bien loin. Contrairement à d’autres, proscrits et très mal vus du régime, cet amalgame-là est fortement conseillé.

 

 

Fascistes généraux

« Avec les communiqués qu’ils ont produits dans ces dernières 48 heures, ils sont tombés dans le fascisme ».

Malek Boutih dénonçant le comportement antirépublicain du NPA et de LO.

« Ils ont un comportement qui ressemble à ce qu’ont été les nazis ».

Malek Boutih dénonçant les islamistes dans les quartiers envahis.

« À bas tous les fascistes »

Le site Bellaciao, en titre, dénonçant… tous les fascistes – c’est-à-dire tous ceux qui ne pensent pas comme Bellaciao (et n’allez pas qualifier cette attitude de « fasciste »).

Islamo-fascistes

« Avatars du stalinisme et islamo-fascistes: même combat ! »

L’Huffington Post (en titre), site strauss-kahno-sinclairien.

« Il va falloir mener un combat sans merci contre la propagande diffusée sur internet, dans les mosquées, dans les quartiers, par les islamo-fascistes […] ».

Les Échos, bolchevico-libéralistes.

« Les islamo-fascistes de Daesh ont revendiqué les attentats. »

Causeur, site judaïco-sioniste.

« […] les organisations islamo-fascistes […] ».

Un groupe de hauts (sic) fonctionnaires, sur Le Figaro.

Fascistes frappeurs

« Des fascistes ont frappé… ».

Quelque part sur Mediapart.

Fascistes et alii

« Notre pays a su, dans le passé, comme il le fera aujourd’hui, faire face à la barbarie, la lâcheté et le fanatisme de ceux, dont le seul objectif est de convertir notre nation et ses principes à des doctrines fascistes […] »

Handicap.fr (!)

« Comme en janvier dernier, réaffirmons à ces misérables fascistes que la France ne leur fera le cadeau ni de céder à la peur ni de renier ses principes. »

Parti de gauche (PG).

« […] misérables fascistes […] ».

Francis Daspe, Parti de gauche, copieur.

« […] fascistes religieux […] »

Front de gauche 44.

« Ces barbares fascistes s’en sont pris lâchement à des travailleurs de tout âge, de tout horizon, de toute culture. »

CGT Nord.

« Ces lâches, ces personnes qui ne connaissent rien à l’islam, ces fascistes. »

in Libération.

Guerre à la guerre… et au reste fascistes

« Un crime de guerre, une guerre contre le fascisme »

Le PCF (titre).

« Ce sont des fascistes ! Et face au fascisme, il faut organiser le rassemblement le plus large, […] Oui, nous devons être unis. […] La guerre contre le fascisme terroriste ne peut être gagnée que dans une logique internationale mobilisant l’ONU pour gagner cette guerre contre ces fascistes. […] le fascisme de Daech […] ces attentats fascistes […] il faut appeler à l’union la plus large contre le fascisme ».

le PCF (suite).

Poémo-fascisme

« Le capital
Est foncièrement du terrorisme
Il est une fabrique du tout fascisme
Ainsi, maintenant
Des fascistes s’opposent à d’autres fascistes
Comme en Syrie
Où se commettent tant de vilenies
Avec aussi les fascistes religieux ».

Sur Indymédia… quand un mauvais poète rencontre dans le même cerveau un mauvais politique.

« Donc, revenons au TOUT fascisme
Il faut préciser que le fascisme ne produit que du fascisme
Il peut prendre aussi le nom de libéralisme
Il se nourrit de lui-même
De lui-même, il se sème
Comme le fascisme de Dieu
Le fascisme du religieux »

Ibid., plus loin.

Viariante nazisto-fascistes

« Les dhihadistes [?] sont l’équivalent des nazis ».

Radio G.

« Daech porte la mort partout. Il faut leur répondre. Ne pas leur répondre, c’est faire comme à Munich face aux nazis ».

Érik Orsenna, chiraquien (Ouest France).

« Ca me fait penser à des nazis. »

Benjamin, citoyen, Direct Matin.

« Ils ont le même projet que celui qu’avaient les nazis »

Un journaliste (?), formé sur TF1 échoué dans l’Atlantico (océan où se déverse le Jourdain).

About Erwin Vétois

Erwin Vétois est rédacteur en chef de Jeune nation depuis la relance du site du journal en août 2013. Ses sujets de prédilections sont l'actualité nationaliste en général, européenne en particulier.
Partager cet article Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Facebook
Facebook
0Share on VK
VK
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Commentaires (2)

  1. aqwxsz dit :

    Bien vu, avec les différentes variantes en plus. Non seulement le terme « islamo-fascisme » est un oxymore, puisque l’islam et le fascisme sont de nature différente, mais aussi, comme l’a expliqué V. Reynouard, le terrorisme islamique actuel est la continuation du terrorisme « démocratique »: https://www.youtube.com/watch?v=fdztT3-8xhE.

    Leur tactique est de présenter la solution comme le problème (en assimilant l’islamisme au « fascisme ») par le biais de leurs médias de masse afin de neutraliser la solution dans ce « truc » que l’on appelle l’opinion public.

  2. Alfredo dit :

    Le vrai souci n’est pas le djihadisme, mais le djudahisme polhitikh.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Login

Lost your password?
0