Accueil » Actualité » Actualité française » L’Anti-France

L’Anti-France

La France est gouvernée depuis des décennies par une pensée unique, qu’on appelle aussi le politiquement correct. La propagande étatique abonde en ce sens par tous les canaux mis à sa disposition, la presse, la TV, notamment les chaînes infos en continu, qui aujourd’hui servent d’outils de propagande dignes du docteur Goebbels ! Les messages diffusés, les « soi-disants » experts invités, n’ont à la bouche que le mot République, Droits de l’Homme, et toutes les incongrues vertus héritées de la Révolution Française, à croire que notre pays n’a existé que depuis 1789 !

Charles Maurras définissait les ennemis de la France par les quatre Etats confédérés, à savoir : les juifs, les protestants, les francs-maçons, et les étrangers qu’il appelait les métèques. Le Maréchal Pétain pendant le gouvernement de Révolution Nationale de Vichy n’y incluait plus les Protestants, à tort cependant.

Aujourd’hui, en plus de ces quatre Etats confédérés qui non seulement existent toujours mais ont accrue leurs pouvoirs, on pourrait ajouter les lobbys divers, émanations de ces mêmes esprits pervers, qui n’ont comme objectifs que la haine de la France, de notre civilisation, de nos mœurs et de notre foi chrétienne, qui fit de la France, la fille ainée de l’Eglise. Ces lobbys aujourd’hui s’appellent LGBT, LICRA, CRIF, SOS RACISME, VEGAN et j’en passe.

Les idées défendues pendant la Révolution Française qu’on appela le siècle des Lumières, commencèrent à faire entrer notre pays dans l’âge des Ténèbres ! Le Protestantisme initié par Luther, prolongé par Calvin, moralisé par Rousseau, donna naissance à la franc-maçonnerie, outil de désintégration de l’âme française et occidentale, qui prévalait depuis des siècles. Le pays fut vidé de son corpus national pour se voir transformé en un maelstrom d’humanisme, d’égalitarisme et de fraternité pour bien-pensants. La Religion vacilla jusqu’à la loi de 1905, loi de séparation de l’Eglise et l’Etat, marquant la victoire de la laïcité, si chère à Jules Ferry. La laïcité, cette nouvelle religion de l’athéisme, à laquelle, aujourd’hui, nous devons rendre des honneurs, courber l’échine devant elle, dans les nouvelles églises que sont devenues l’Assemblée Nationale, le Sénat et les différents conclaves de l’intelligentsia parisienne, de cette nouvelle monarchie de banquiers, d’usufruitiers, de mondialistes, qui veulent faire de notre pays, une région d’Europe, voire, un Lander d’Allemagne, au nom du libre-échange.

Comme si cela ne suffisait pas, leur désir le plus cher est de nous remplacer ; puisque le peuple n’est pas bon, changeons le peuple ! Le grand remplacement est en marche, l’immigration légale et illégale, les vagues migratoires venant de l’Afrique sub-saharienne à la fécondité abondante seront leurs nouveaux esclaves, mais d’abord leurs électorats, faisant disparaître toute velléité nationaliste, et faisant de la chrétienté, une religion du passé, et de notre Histoire, un livre interdit, un nouveau révisionnisme des temps modernes.

La violence du gouvernement, des médias contre les Gilets Jaunes, accusés de tous les maux, en dit long sur le pouvoir pernicieux que ces ennemis de la France et de son peuple ont contre les  représentants de la France des périphéries, de la ruralité, de la France d’en-bàs opposée aux élites. Ces gilets représentent une telle menace pour eux et leur système, leur prérogatives, qu’ils n’hésitent pas à montrer leurs vrais visages, à coups d’interdictions, de censures, contre tous ceux qui ne pensent pas « politiquement correct » !

L’Anti-France est à l’œuvre, elle montre son vrai visage, mais les Nationalistes sont là, courageux et téméraires, suintant la Nation Française dans toutes leurs entrailles, prêts au combat pour le redressement de la France, pour la Révolution Nationale, et pour retrouver un pays que nos enfants chériront à nouveau un jour.

Fabrice DONGIER

Partager cet article Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Facebook
Facebook
0Share on VK
VK
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email
Redaction

Commentaires (3)

  1. Nicolas dit :

    Si M. Fabrice Dongier prétend défendre la France, qu’il commence par parler et par écrire français…
    Je cite : « les gilets … représentes (euh, le pluriel d’un verbe, en français, c’est « -ent »). Et ainsi de suite. C’est truffé de fautes ! Si ma fille de 11 ans écrivait comme ça, je l’engueulerais. Mais bon… un détail, sans doute…

    « Ses ennemis de la France », c’était plutôt « ces »… enfin, un festival…

    Bien triste…

  2. Nicolas dit :

    Tiens, le modérateur ne laisse pas passer ce genre de message, seulement ceux qui vont dans son sens. C’est dur d’avoir les idées de Céline, et pas une once de son talent littéraire. Condoléances

  3. Eric des Monteils dit :

    Révolution Nationale ! Seule, une parole décomplexée, sure d’elle, dégagée de toute repentance, pourra vaincre cette lourde inertie des esprits englués dans la doxa dominante.
    Depuis si longtemps l’inversion des valeurs anciennes, d’un pseudo politiquement correct qui prétend être porteur de progrès, utilise un endoctrinement permanent distillé par les médiats, afin d’assouvir sa domination. Brisons nos chaines et retrouvons la fierté d’être Français, même si pour cela il faudra nous battre encore et encore.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Login

Lost your password?
0