Accueil » Actualité » Actualité internationale » Contre le trafic de drogues, l’Indonésie ne faiblit pas

Contre le trafic de drogues, l’Indonésie ne faiblit pas

Les autorités indonésiennes ont annoncé dans la nuit l’exécution de huit trafiquants de drogues dans la prison sise sur l’île de Nusakambangan. Les familles des criminels ont pu leur rendre une dernière visite ; une étrangère philippine qui participait à un trafic d’héroïne a été épargnée pour l’instant, tout comme l’étranger à papiers français Serge Atlaoui.

Parmi les huit criminels figurent sept étrangers ; le gouvernement indonésien n’a pas cédé aux menaces de plusieurs gouvernements étrangers impliqués, français, brésilien, australien, mais aussi de l’organisme mondialiste ONU.

« Ce n’est pas un travail plaisant, mais il doit être fait, afin de sauver la nation des drogues »,

a fait savoir, loin de la sensiblerie criminelle des gouvernements occidentaux qui favorisent les vendeurs de mort, le procureur général indonésien Muhammad Prasetyo.

Les huit criminels sont :

-Myuran Sukumaran et Andrew Chan, deux Asiatiques à papiers australiens ; ils dirigeaient un important gang faisant passer vers l’Australie de l’héroïne ;

-Sylvester Obiekwe Nwolise, Okwudili Oyatanze, Raheem Agbaje et Martin Anderson, quatre Nigérians qui transportaient d’importantes quantités de drogues ;

-Rodrigo Muxfeldt Gularte, un Brésilien qui trafiquait de la cocaïne ;

-Zainal Abidin, un Indonésien.

Tous ont été fusillés dans la nuit.

About Erwin Vétois

Erwin Vétois est rédacteur en chef de Jeune nation depuis la relance du site du journal en août 2013. Ses sujets de prédilections sont l'actualité nationaliste en général, européenne en particulier.
Partager cet article Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Facebook
Facebook
0Share on VK
VK
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Login

Lost your password?
0