Accueil » Vidéo » Entretien avec Élie Hatem après à son agression de l’UEJF

Entretien avec Élie Hatem après à son agression de l’UEJF

Élie Hatem, membre du Comité Directeur de l’Action Française, revient sur son agression par des militants de l’Union des Étudiants Juifs de France le 31 janvier 2019 à l’Université de Bobigny. Ce groupuscule communautaire, grassement financé par l’État, avait interrompu un cours de droit professé par Élie Hatem, provoquant l’incompréhension et la colère légitime des étudiants.

Partager cet article Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Facebook
Facebook
0Share on VK
VK
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Commentaires (2)

  1. Zohra MAHI dit :

    Je voudrais exprimer mon soutien le plus ferme et le plus total à mon confrère Maitre Elie Hatem . C’est maintenant devenu une habitude de ces nervis qui dans l’impunité la plus totale agissent de cette façon violente . Il a le droit le plus absolu de penser ce qu’il veut et d’avoir une admiration pour qui il veut ! C’est un scandale de chercher à le faire taire.

  2. Nicolas ZAHAR dit :

    Les Professeurs n’ont pas a subir une « police politique »; avec cette république, nos libertés les plus naturelles et fondamentales sont de plus en plus hypothéquées, parfois même au nom d’une supposée « LIBERTÉ ».
    L' »antisémitisme » ou l' »antisionisme » est une opinion comme tant d’autres (souvent désordonnée et injuste), fut-ce t’elle revendiqué par un « sémite ».
    Il semblerait que dans ce merveilleux pays catholique, il n’est finalement autorisé que de se moquer des français, de leur foi, de leur histoire, de leurs rois, de leurs saints et martyrs…Et de tenter (vainement) de terroriser la résistance (anti-républicaine)
    Je constate avec fierté aussi que de très nombreux franco-libanais (catholiques) sont à la pointe du combat national, avec tous les courages, ceux la-mêmes qui nous ont permis de résister aux jougs des mahomettants depuis 13 siècles, grâce à l’aide du Royaume France, notre mère patrie bien sûr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0