Accueil » Actualité » Chronique du vivre-ensemble et de la diversité du 29 août 2016

Chronique du vivre-ensemble et de la diversité du 29 août 2016

Farid avait résisté et craché sur les policiers à Blois –  8 mois de prison

 

Dans la voiture qui le ramène au poste, Farid tente de porter des coups de pied et des coups de tête aux policiers en les insultant. La fouille révèle qu’il est porteur d’une dague de 9 cm. Son taux d’alcoolémie s’élève à 0,86 g. Une fois dégrisé, l’homme reconnaître en audition s’être énervé car il voulait voir ses enfants. Il aurait « peut-être » insulté les policiers, mais ses souvenirs restent vagues.

Le président Denis Dabansens a suivi les réquisitions (8 mois de prison dont 5 avec sursis et mise à l’épreuve) et a fixé le montant des dommages et intérêts à respectivement 400, 500 et 600 euros pour les policiers outragés et menacés.

 

 

A Ouistreham un Iranien clandestin se masturbe sur la plage

 

Jeudi 25 août 2016, un Iranien, 18 ans, en situation irrégulière sur le territoire français pour tenter de rejoindre l’Angleterre, a été jugé, entre autres, pour exhibition sexuelle. Plusieurs témoignages, recueillis dans le cadre de l’enquête de gendarmerie, « suffisent à caractériser les faits », indique la procureur de la République.

Le 17 juillet, le prévenu s’est masturbé devant plusieurs femmes, qu’il a également prises en photo avec son téléphone portable. Plusieurs enfants ont assisté à la scène.

L’envahisseur a été condamné à trois mois de prison ferme.

 

 

 Cambriolages à Caen: Un Albanais condamné à 18 mois de prison ferme

 

Entre le 1er et le 7 juillet, cinq cambriolages et tentatives de vols sont commis dans des pavillons et des appartements à Caen. Dans quatre cas sur cinq, les occupants dorment à l’intérieur.

Le 5 juillet, une locataire surprend un jeune homme dans son salon et le met en fuite. Le cambrioleur, un Albanais de 21 ans, s’échappe avec de l’argent liquide et des bijoux fantaisie. Deux jours plus tard, c’est une retraitée de 82 ans qui surprend le voleur. À chaque fois, le jeune homme réussit à disparaître avant l’arrivée de la police sur les lieux.

Incarcéré à Rouen pour des faits semblables, il était jugé, mercredi 24 août 2016, en comparution immédiate, par le tribunal correctionnel de Caen.

La procureure note qu’il « a déjà été condamné à deux reprises et devra encore être jugé pour des vols commis en mars à Caen ». Elle requiert deux ans de prison ferme.

Le tribunal condamne le jeune Albanais à 18 mois de prison avec mandat de dépôt, et à l’interdiction du territoire français pour dix ans.

 

 

5 Marocains interpellés avec 1 000 panneaux photovoltaïques volés

 

Cinq personnes ont été interpellées, dimanche dernier à Sète, pour le vol de 1 000 panneaux photovoltaïques en Italie.

Avec 1 000 panneaux photovoltaïques d’une valeur de 500.000 euros dans 5 camionnettes, 5 hommes ont été arrêtés dimanche dernier à Sète alors qu’ils voulaient rallier le Maroc, a indiqué le procureur de la République à Montpellier.
Les panneaux ont été volés en Italie dans les régions de Calabre et de Naples. Ils devaient être acheminés vers le Maroc d’où sont originaires les 5 hommes. Selon les premiers éléments de l’enquête, ces hommes sont des « mules » qui étaient payés entre 800 et 1.200 euros pour le voyage.
Les 5 marocains ont été mis en examen pour recel de vol en bande organisée et placés sous contrôle judiciaire. Ils encourent 10 ans de prison ferme.

 

 

Plusieurs vols dans une parfumerie: Salahdine, Lakdhar, Adil condamnés

 

Lundi, à l’audience de comparution immédiate, un représentant des parfumeries Nocibé évoque un préjudice de 20 000 euros depuis novembre 2015. Salahdine Y. et Adil R., âgés de 23 ans, ont déjà été condamnés récemment pour des vols dans des parfumeries de l’enseigne, notamment à Armentières. Ils comparaissent cette fois pour des vols à répétition à Leers, commis entre le 16 novembre 2015 et le 25 mars 2016, un vol également à Leers le 29 avril et un autre le 4 mai à Longuenesse.

À la barre, la gérante du magasin de Leers exprime son désarroi : « Ils entrent et repartent en courant. Cela va très vite, on ne peut rien faire. » Une fois, elle a tenté de s’interposer, elle s’est fait bousculer au passage.

L’affaire revient devant la justice car Salahdine Y. s’est fait arrêter samedi dans le cadre d’un autre vol : trois chemises chez John BCD, boutique de vêtements rue Jean-Jaurès à Wasquehal. Il était en compagnie de Lakhdar B., également jugé lundi.

Ses deux comparses doivent répondre d’une razzia de flacons de parfums chez Nocibé, mais également, pour Adil R., d’un recel de lisseurs volés dans un magasin Babou à Roubaix. « On n’est pas dans le domaine du vol à l’étalage. Ces vols chez Nocibé étaient prémédités et organisés », accuse le procureur.

Le tribunal a condamné Salahdine Y à sept mois de prison dont quatre avec sursis avec mandat de dépôt et Adil R. à sept mois de prison avec sursis. Ils ont l’interdiction de paraître dans les parfumeries Nocibé et dans les centres commerciaux de Leers et Longuenesse. Lakhdar B. a été condamné à trois mois de prison avec sursis.

 

 

 Ayoub.A, jihadiste de 19 ans, est de nouveau en route vers la Syrie

 

Le parquet de Paris a ouvert une enquête après la « disparition inquiétante » d’un « Toulousain de papier » de 19 ans, Ayoub A , déjà condamné pour être parti en Syrie à 16 ans et soupçonné de vouloir de nouveau faire le jihad.

La section antiterroriste du parquet a ouvert vendredi une enquête préliminaire pour « association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste criminelle », confiée à la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI).

L’ouverture de cette enquête fait suite « à la déclaration de disparition inquiétante effectuée par sa mère le 16 août », auprès de la police à Toulouse. Le jeune homme ne faisait pas l’objet d’un suivi judiciaire.

Les enquêteurs, qui tentent de retracer son parcours depuis sa disparition, craignent qu’il cherche de nouveau à se rendre en Syrie pour rejoindre les rangs d’une organisation jihadiste. 

Il s’est d’abord rendu en Espagne puis en Bulgarie avant de traverser les frontières turques et syriennes en toute discrétion. Après un nouveau passage par la péninsule ibérique, le jihadiste a de nouveau été signalé par les autorités bulgares sur leur territoire ».

Ayoub A. est déjà connu de la justice: le tribunal pour enfants de Paris l’avait condamné le 29 juin à six mois de prison avec sursis pour « association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste ».

 

 

Parc aquatique privatisé pour les musulmans

 

13887123_1151295471602878_14898817889307281_n

 

Partager cet article Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Facebook
Facebook
0Share on VK
VK
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email
Jeff Davis

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Login

Lost your password?
0