Accueil » Actualité » Actualité internationale » Le criminel de guerre Benyamin Netanyahu ne sera pas jugé dans sa colonie britannique

Le criminel de guerre Benyamin Netanyahu ne sera pas jugé dans sa colonie britannique

Une pétition exigeant l’application de la justice, en l’occurrence, l’arrestation et le jugement du criminel de guerre et criminel contre l’humanité Benyamin Netanyahu, a recueilli plus de 80 000 signatures. Il s’agit d’une demande officielle hébergée sur le site du parlement britannique (ici, réservée aux citoyens britanniques). Si les 100 000 signataires sont atteints, cela obligera le parlement à organiser un débat à ce sujet.

Parmi les nombreux crimes commis par l’extrémiste juif, seuls ceux perpétrés contre les environ 2 000 civils assassinés en août 2014 ont été retenus.

Le gouvernement d’occupation britannique, qui n’a jamais caché et depuis de nombreuses décennies, son inféodation à l’empire d’Israël, a déjà annoncé qu’il ne ferait rien :

« Selon la loi britannique et internationale, les dirigeants de gouvernements étrangers en visite, comme le premier ministre Netanyahu, disposent de l’immunité contre toute procédure judiciaire et ne peuvent être arrêtés ni détenus »,

ont fait savoir les députés britanniques, les mêmes qui avaient durant les années 1940 déclaré la guerre à l’Allemagne, envahi l’Europe et fait massacrer plusieurs centaines de milliers de civils et de nombreux dirigeants politiques. La Grande-Bretagne avait fait arrêter le héros chilien Augusto Pinochet, malade, en octobre 1998.

Le gouvernement britannique – dirigé par le juif David Cameron – a également communiqué sur le sujet :

« Le premier ministre a été clair sur le fait que le Royaume-Uni reconnaît le droit d’Israël à apporter une réponse proportionnée pour se défendre, dans le cadre des lois humanitaires internationales »,

a-t-il osé alors que les témoignages, y compris d’humanitaires et de soldats de l’entité sioniste, ont décrit longuement les crimes de guerre commis en Palestine durant l’été dernier.

About Erwin Vétois

Erwin Vétois est rédacteur en chef de Jeune nation depuis la relance du site du journal en août 2013. Ses sujets de prédilections sont l'actualité nationaliste en général, européenne en particulier.
Partager cet article Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Facebook
Facebook
0Share on VK
VK
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Login

Lost your password?
0