Accueil » Actualité » Actualité internationale » La reconnaissance de Bachar el-Assad envers les chrétiens syriens

La reconnaissance de Bachar el-Assad envers les chrétiens syriens

Le président syrien a rendu hommage au rôle majeur qu’ont joué les chrétiens pour bâtir la civilisation de la Syrie, ajoutant que par leurs positions nationalistes, ils avaient, à maintes reprises, contribué à l’échec des plans visant à instaurer le chaos au Proche-Orient.

Le président syrien Bachar al-Assad a affirmé, jeudi 4 juillet, que les chrétiens de Syrie avaient construit la civilisation du pays aux côtés de leurs frères musulmans.

Lors de sa participation avec les jeunes Syriens syriaques catholiques à une séance de dialogue ouvert dans leur camp, lancé mercredi, sous le thème « À vous, j’émets mon espoir » dans le monastère de Saint Thomas à Seidnaya, le président al-Assad a indiqué que l’enracinement chrétien en Syrie était nécessaire afin de consolider l’unité nationale. Il a souligné que les chrétiens, de par leurs positions et patriotisme tout au long de l’histoire, avaient contribué à la mise en échec des plans de démembrement dans la région et avaient adressé et adressent toujours un message aux ennemis de la Syrie et aux commanditaires du terrorisme que leurs projets colonialistes sont voués à l’échec.

Le président al-Assad a assuré que la logique patriotique ne reconnait point des minorités ou des majorités comme l’Occident en connait, mais une richesse et une harmonie d’un peuple qui était et restera unifié sur ce territoire. Il a fait savoir que la préservation de cette unité pour bloquer la voie devant les ennemis de la Syrie est de la responsabilité de tous les Syriens via la communication et le dialogue permanents.

« L’identité arabe est un état de civilisation, non pas un concept ethnique. La civilisation arabe accepte l’intégration de tous, mais elle refuse la disparition de leurs identités historiques et contribue à leur préservation », a-t-il dit, indiquant que l’attaque contre le christianisme en Syrie est une atteinte à l’harmonie culturelle, religieuse et à la civilisation, en vue de transformer la région en des États confessionnels et de légitimer l’« État juif » en Palestine occupée.

De leur côté, les jeunes Syriens syriaques catholiques participant au camp ont affirmé que leur appartenance et leur enracinement dans leur patrie ne faibliraient jamais quels que soient les défis et les circonstances. Ils ont souligné qu’ils étaient des citoyens authentiques avec un devoir envers la défense, la construction et le développement de leur patrie.

Source : PressTV

Partager cet article Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Facebook
Facebook
0Share on VK
VK
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email
Redaction

Commentaires (1)

  1. Monsieur X dit :

    Il n’y a qu’avec certains qu’il n’est jamais possible de s’entendre: le plus simple est de les ignorer, mais ils ne se laissent pas si facilement ignorer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Login

Lost your password?
0