Accueil » Actualité » Journal du jour » Journal du 28 septembre 2013

Journal du 28 septembre 2013

FRANCE

Meurtre de Fiona : Berkane Maklouf, racaille post-islamiste

L’Algérien qui a tué une jeune française de 5 ans, Fiona, la fille de sa compagne, était connu des services de police pour des affaires de violences et de drogues. Il était pourtant en liberté, et toujours présent sur le territoire français, alors qu’il battait sa compagne et les enfants de celle-ci. Ce chômeur délinquant, qualifié de « vaurien », « poubelle à drogues » ou de « pire des racailles » par ses anciens voisins tentait par ailleurs de convertir Cécile Bourgeon à l’islam selon une proche de cette dernière.
Le procureur de la République a révélé que « le couple achetait et consommait sa drogue en compagnie des deux enfants, Fiona et sa petite sœur Éva » ; l’Arabe leur interdisait de voir ou de parler à leur père.

 

 

À Amiens, 1 200 000 euros dilapidés pour amuser les racailles

La ville d’Amiens (Picardie) avait été le théâtre durant l’été 2012 d’importantes émeutes ethniques. Les politiciens locaux voulaient éviter une telle situation cette année, quelques mois avant les élections municipales. Pour occuper les racailles, la préfecture et diverses collectivités et organismes publics (conseil général, communauté d’agglomération, commune, mais aussi la Caisse d’allocations familiales) ont offert, avec l’argent du contribuable, des vacances de luxe aux racailles des cités occupées de la ville. Pour chacune d’entre elle, le coût a été de 11 214 €, l’équivalent de 10 mois de salaire au SMIC, soit au total 1,2 millions d’euros.

 

 

La dette française à 93,4 % du PIB au 2e trimestre

Mois après mois, année après année, la dette française ne cesse inexorablement de grossir ? Elle a atteint, au deuxième trimestre de 2013, 1912,2 milliards d’euros (+41,9 milliards), soit 93,4 % du PIB, en nette augmentation ces derniers mois.
La barre symbolique des 2 000 milliards de dette des collectivités publiques françaises devrait être dépassée dans le courant de 2014.

etat-dette-publique-france-2T-2013-2

La grande pitié de l’armée française

Dans une note en date du 18 juillet 2013 adressée à toutes les unités, le lieutenant-colonel qui dirige le groupement de soutien de la base de défense de Strasbourg-Haguenau dénonçait la pénurie de casques lourds dans l’armée de terre. « La distribution en casques lourds modèle F1 devient problématique en raison du non-approvisionnement (défaut de marché) de ce type de matériel.[…] À court terme, les magasins HCCA ne seront plus en mesure d’équiper le personnel nouvellement incorporé ». En cause les « réformes » imposées ces dernières années qui ont conduit à des situations ubuesques : le député Damien Meslot a ainsi évoqué le cas de l’achat et de l’entretien des extincteurs à Cherbourg : « ceux qui sont destinés à être installés au sol relèvent de l’administration générale et des soutiens communs, tandis que ceux qui sont destinés à équiper les navires relèvent du service logistique de la marine ». Changer une fenêtre cassée, s’approvisionner en matériel de base militaire ou non est devenu un véritable… parcours du combattant.

 

 

Censure : la LICRA veut interdire des livres juifistement incorrects

L’officine juive de combat contre l’Europe LICRA (Ligue internationale contre le racisme et l’antisémitisme) a réclamé l’interdiction de la vente de cinq ouvrages diffusés par la maison d’édition Kontre Kulture. Parmi ces cinq livres, trois sont des rééditions d’ouvrages anciens tombés dans le domaine public et ayant connu de multiples éditions : La France juive, d’Édouard Drumont, Le salut par les Juifs de Léon Bloy et Le Juif international d’Henry Ford. Le bras armé du lobby veut également interdire La controverse de Sion de Douglas Reed et l’Anthologie des propos contre les juifs, le judaïsme et le sionisme de Paul-Eric Blanrue.
Les avocats de la LICRA avaient étrangement choisi une procédure en référé pour cette affaire, ce que n’a pas manqué de relever le procureur qui a logiquement rappelé que c’est sur le fond que de tels faits devaient être jugés. Il a précisé que « de nombreux passages incriminés n’apparaissaient pas comme étant constitutifs de propos injurieux, diffamant ou provoquant à la haine raciale », provoquant la fureur d’Israël. Dans le doute, la Licra a quand même demandé 100 000 euros de dommages et intérêts. Le jugement en référé doit être rendu le 13 novembre.
« Ce sont des livres condamnables du point de vue de la morale [sic], mais pas du point de vue du droit » a tenu à préciser l’avocat de l’éditeur.

 

 

Thibault & Co : ces syndicalistes qui pillent la France et les entreprises sur le dos des ouvriers

Roger Lenglet et Jean-Luc Touly ont présenté leur livre Syndicats, corruption, dérives, trahisons sur un plateau de télévision. Ils y évoquent la pourriture qui gangrène le milieu syndical français : corruption, intimidation, vols, détournements, collusion avec le patronat et les partis politiques du système. La liste est longue et les coupables innombrables selon les deux enquêteurs.
La volonté de maintenir ces actions crapuleuses pourrait expliquer pourquoi la CGT, la FSU et les Solidaires (les trotzkystes de l’ex-SUD) et sans doute quelques autres associations mafieuses ont annoncé il y a quelques jours une offensive contre « l’extrême droite ». Les patrons de syndicats s’indignant du discours de certains syndicalistes de terrain séduits par les thèmes du Front national, mais aussi des mouvements nationalistes radicaux. Ils ont annoncé une grande réunion publique en janvier
Quand nous arriverons, ils partiront… en prison.

 

 

France 2 maintient la désastreuse émission de la marocaine antifasciste Aram

Depuis le 16 septembre, le créneau 18h15-19h15 est occupé sur France 2 par l’émission – dont le titre ne se justifiait que jusqu’au soir de la première – « Jusqu’ici tout va bien » de Sophie Aram, militante antifasciste convaincue et artiste ratée. Avant son arrivée sur France 2, son parcours « professionnel » a été facilité par divers étrangers : Jamel Debouzze, Stéphane Bern et Jacques ’Arthur’ Essebag surtout.
La nullité de la présentatrice et de l’émission ont fait connaître à France 2 ses pires taux d’audience historiques. Le 1er jour, l’émission attirait 950 000 téléspectateurs (6,9 %) ; après dix jours de baisse, ils n’étaient plus que 345 000 (2,9 %) le 26 septembre.
France 2 persévère pourtant, malgré les importantes répercussions en termes de finances comme d’image sur la chaîne. La directrice de l’unité des programmes de société de France 2 Nathalie Darrigrand va même jusqu’à déclarer :

« L’émission sera à l’antenne lundi. Mais nous continuons à travailler à l’évolution du concept vers une émission d’accueil, divertissante, avec du contenu, autour de la personnalité de Sophia Aram, atout majeur de l’émission »

L’émission ne sera plus diffusée en direct pour éviter les bides et les ratages trop voyants.

 

 

« Reding, dégage ! »

Les propos de Viviane Reding contre la France à l’occasion de la polémique sur l’insupportable présence des Gitans sur le territoire français ont permis de franchir un nouveau degré de radicalisation sur la scène politique. Le député UMP a publié un communiqué intitulé « Reding, dégage » et contenant l’unique phrase « les Français ne se sont pas libérés [sic] en 1945 pour obéir aujourd’hui aux injonctions et au “diktat” de ce commissaire européen ». Du côté PS, le président de l’Assemblée nationale Claude Bartolone a dénoncé les propos du commissaire européen.
Patrick Menucci, qui brigue la mairie de Marseille a lui au contraire annoncé :

« Marseille doit en accueillir, tout simplement parce qu’on a le choix entre les laisser se promener d’un bout à l’autre de la ville pendant des années ou s’organiser pour les intégrer. Dans ce cas, la Commission européenne dispose de fonds considérables, jusqu’à 50 000 € par famille qu’on stabilise et dont on scolarise les enfants. J’ai un objectif : 1 000 Roms installés et intégrés à Marseille en six ans. »

Si François Hollande paraît avoir pris le parti de Manuel Valls, son premier ministre Jean-Marc Ayrault a lui pris le parti de Cécile Duflot : « S’agissant des Roms, j’ai rappelé hier qu’il y a une ligne politique définie précisément dans une circulaire […]. Ce qui est écrit dans cette circulaire est très clair. […] Cécile Duflot que j’ai vue hier à Angers a considéré que mon rappel à la circulaire était clair […]. En France, lorsqu’il y a des problèmes qui se posent, ça ne sert à rien de créer un climat de tension » a-t-il lancé à l’intention du ministre de l’Intérieur qui n’avait pas réagi hier.

 

 

C’est (aussi) la rentrée pour les racailles

Les incidents se multiplient dans les établissements scolaires de France quelques jours après la rentrée, rappelant l’état de violence endémique qui y règne.
Hier, une enseignante d’histoire-géographie a été frappée par un élève de 13 ans dans un collège de Saint-Herblain (Bretagne). Elle tentait de séparer deux élèves qui se battaient. Leurs origines ethniques n’ont pas été précisées.
A l’intérieur du lycée Van Gogh d’Ermont (Île-de-France occupée), des affrontements ont fait cinq blessés, quatre élèves et un employé. « Des jeunes d’un quartier de Deuil-la-Barre sont venus en découdre avec des jeunes du quartier des Chênes à Ermont dans ce qui s’apparente à un règlement de comptes » a précisé le rectorat. Plusieurs racailles ont forcé l’entrée de l’établissement, frappé plusieurs personnes, avant de repartir sans être inquiétées. Plusieurs autres personnes ont été incommodées par l’utilisation de gaz lacrymogène.

 

 

Occupation

-« Jimmy », 23 ans, avait ouvert un site internet du nom de vendeurdedrogue.com où il proposait d’écouler de la drogue soit qu’il produisait soit qu’il achetait en gros puis écoulait. Pour toute sanction, il a écopé de 210 heures d’intérêt général.

-La gendarmerie a mis fin à un important réseau international de trafic de drogues après deux années d’enquête. Quatre personnes ont été incarcérées, une cinquième se trouve déjà en prison. Le chef présumé du réseau est un Tunisien, recherché en Tunisie pour enlèvement. Le réseau servait principalement à alimenter la région sud-est de la France. Les gendarmes ont saisi des armes, d’importantes sommes d’argent, de nombreux véhicules – l’un des convoyeurs est un Turc naturalisé tunisien – etc. ; une propriété achetée avec l’argent de la drogue devrait être saisie.

-À Sin-le-Noble, deux adolescents de 14 ans ont été mis en examen pour vol avec violence ayant entraîné la mort sans intention de la donner. Lors de l’agression d’un homme de 53 pour lui voler son cyclomoteur, l’un d’eux a poussé la victime dans un étang où il s’est noyé. Il était marié et père de trois enfants.

 

 

 

 

ÉTRANGER

Les lâches assassins islamistes de Lee Rigby plaident non-coupables

Lors d’une audience réalisée en visio-conférence, les deux Africains islamistes Michael Adebolajo et Michael Adebowale ont refusé de reconnaître le meurtre de Lee Rigby et de plaider coupable. Les deux étrangers avaient attaqué le soldat britannique en pleine rue à Woolwich et l’avaient littéralement massacré à coups de couteau et de hachoir. Sur place les deux racailles avaient revendiqué l’assassinat au nom de l’islam. Leur procès commencera le 18 novembre.
Lee Rigby était marié et père d’un enfant.

 

 

Grâce à la mobilisation populaire, pas de marche provocatrice des asociaux en Serbie

Pour la troisième année consécutive, le gouvernement serbe a interdit une marche de pédérastes et autres asociaux dans les rues de Belgrade. En 2010, des milliers de Serbes, dont de nombreux nationalistes, avaient mis fin à la marche décadente en affrontant durant plusieurs heures la police. Malgré les menaces et les pressions de l’Union “européenne”, la manifestation a été à nouveau interdite cette année en raison des « graves menaces pour la sécurité publique ». Plusieurs milliers de policiers sont néanmoins déjà mobilisés, alors que les nationalistes ont annoncé des manifestations pour ce samedi.

 

 

ACTUALITÉ NATIONALISTE

Civitas appelle au boycott de l’anti-France Pierre Bergé

Il faut riposter aux propos antichrétiens de Pierre Bergé !
« Je suis pour la suppression intégrale de toutes les fêtes chrétiennes en France », déclarait hier soir Pierre Bergé sur les antennes de RTL France, dans l’émission « On refait le monde ». Des propos inadmissibles qui surviennent quelques jours après la provocation de Dounia Bouzar qui, à peine nommée à l’Observatoire de la laïcité par le Premier ministre, revendiquait la suppression de deux fêtes chrétiennes parmi les jours fériés reconnus par l’Etat et leur remplacement par Yom Kippour et l’Aïd. Ajoutez à cela les propos récurrents du ministre Vincent Peillon voulant « éradiquer » le christianisme en France et vous avez quelques indices d’une volonté manifeste de mener une nouvelle offensive antichrétienne avec le concours des plus hautes autorités de l’Etat et des puissances d’argent.
La réaction des catholiques de France – ainsi que de toutes celles et ceux qui, ayant perdu la pratique de la Foi, n’en reconnaissent pas moins les bienfaits de la civilisation chrétienne – doit être sans appel et immédiate. Il faut stopper net cette surenchère destinée à accentuer la déchristianisation de la France.
Que le changement de saison soit l’occasion de faire souffler un vent d’automne catholique ! Assez de mollesse, assez de tiédeur, assez de « politiquement correct », assez d’enfouissement de notre Foi au nom de stratégies consensuelles qui n’ont jamais apporté aucune victoire !
Pierre Bergé a mis sa fortune, depuis des décennies, au service du vice, de l’anti-France et de l’antichristianisme. Ripostons en ciblant ses intérêts financiers.
Cet appel s’adresse à toutes les forces de résistance qui ont émergé au cours des douze derniers mois et à cette génération qui a su faire preuve d’inventivité et de courage pour faire face aux destructeurs de la Famille. Que nos veilles et nos rondes de sentinelles se placent prochainement devant ces lieux chers à Pierre Bergé :
– la société de vente aux enchères Pierre Bergé & Associés ;
– la brasserie parisienne de luxe Prunier spécialisée dans le caviar et dont Pierre Bergé est PDG ;
– la Fondation Pierre Bergé – Yves Saint Laurent.
Que nos voix se fassent entendre également devant ces médias dans lesquels Pierre Bergé a des capitaux – le journal Le Monde, le journal Libération, le magazine La Vie – ainsi que devant le siège de la radio RTL France qui se plaît à laisser ce personnage viscéralement antichrétien déverser sa bile sur ses ondes.
Qu’à ces occasions, notre attachement à la Foi catholique soit fièrement affirmé. Christus vincit. Christus regnat. Christus imperat.
Que ceux qui ne peuvent se déplacer devant ces lieux n’en prennent pas moins la peine de saisir leur téléphone, leur stylo ou leur clavier d’ordinateur pour adresser par toutes les voies envisageables des messages polis mais déterminés signifiant notre colère et notre mobilisation farouche.
Il ne s’agit en aucune façon d’un appel à la violence. Mais il convient de rappeler cette vertu de force dont les catholiques doivent faire preuve lorsque les situations l’exigent.
En avant ! L’automne catholique est de retour !

Alain Escada, président de Civitas.

À noter que l’inverti milliardaire rouge intente un procès au site catholique Le Salon Beige.

About Erwin Vétois

Erwin Vétois est rédacteur en chef de Jeune nation depuis la relance du site du journal en août 2013. Ses sujets de prédilections sont l'actualité nationaliste en général, européenne en particulier.
Partager cet article Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Facebook
Facebook
0Share on VK
VK
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Commentaires (7)

  1. PhB dit :

    Bergé veut la suppression des fêtes chrétiennes ! A quand la suppression médiatique de Pierre Bergé ?

  2. « France 2 maintient la désastreuse émission de la marocaine antifasciste Aram »

    Me dites pôs que “Jeune Nation” s’est farci cette émission pour rédiger cette brève ?!… La bonne volonté a des limites, quand même ; moi, je me suis contenté d’un montage de 2 minutes 30 de la première sur un site de médiats…

    « antifasciste » par ci, « antifasciste » par là… moi aussi, je cherche une petite activité, rémunératrice… vous me la conseillez ? (En sus de ma boutique antisioniste à Téhéran.)

    • Rédaction dit :

      L’un des rédacteurs méritait une punition suite à de trop nombreuses fautes dans un article. Nous lui avons infligé de regarder 10 minutes de l’émission !
      Anti-frontiste aurait été plus juste sans doute, Sophie Aram ne connaît probablement en effet ni le fascisme, ni l’antifascisme.

      • « un articles », certes : il réçidive et perçiste. Ce serait celui qui parlait de « “côte” de popularité », non ? la punition est certes méritée, mais je la trouve quand même excessive ; moi, au bout de 2 minutes 30, j’avais dégueulé tout mon vomi. La prochaine fois, ce sera un reportage en immersion dans la “Guêpes-ride”. Même si vous courez le risque d’une inculpation pour mise en danger des truies.

  3. « Aube dorée »

    Arrêter des députés protégés par leur immunité parlementaire, c’est à ça qu’on reconnaît une démocratie bruxellaïque. En France, il faut remonter à 1947 – je crois –, pour voir des députés de Madagascar arrêtés, condamnés à mort. Ça devrait donner des idées à notre bon Manuel Gaz – un peu minable avec ses cinq dissolutions – dans le concours de soumission à l’Entité sioniste : Yvan Benedetti, Alexandre Gabriac, préparez vos miches.

  4. « Civitas appelle au boycott de l’anti-France Pierre Bergé »

    Pierre Bergé est une vilaine, en plus d’être très laide : tout ce que dit “le Salon beige” est vrai, en-deçà de la vérité, même ; il eût pu ajouter que la tante avait appelé au meurtre des manifestants anti-pédés en reprenant à son compte un tweet en ce sens. Ce qu’elle ne comprend pas, c’est que tout le monde ne soit pas à ses pieds, ses ballerines de danseuse, comme elle en a l’habitude dans les médiats, lècheculisée par les Fogiel, Barthèz… – toutes de la jaquette, sûrement un hasard –  ; alors, elle voit rouge, et trépigne, se casse un ongle et file un bas.

    Note : Je demande à Jeune Nation d’ôter le terme “boycott”, illégal, du titre de la brève ; “Civitas” appelle à contrer les intérêts de la Dame, pas au boycott de ses produits.

    • Rédaction dit :

      Illégal ? Je ne suis pas royaliste, mais quand même !

      Vivent les camelots du Roy ma mère,
      Vivent les camelots du Roy :
      Ce sont des gens qui se foutent des lois
      Vivent les camelots du Roy

      Et l’on s’en fout, à bas la République !
      Et l’on s’en fout, de la gueuse et de ses voyous !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Login

Lost your password?
0