Accueil » Divers » Billet d'humeur » Anne Frank : la “Shoah” par le mensonge de date

Anne Frank : la “Shoah” par le mensonge de date

Jusqu’ici, les menteurs patentés affirmaient que, comme étaient morts exterminés et gazés 6 000 000,00 de Juifs durant la Seconde Guerre mondiale, Anne Frank était décédée en mars 1945 – morte, notons-le, du typhus au camp de Bergen-Belsen où cette adolescente malade, incapable et improductive avait été envoyée plutôt qu’à la « magique chambre à gaz » comme l’enseignent pourtant les mêmes, après avoir déjà réchappé du camp des camps de la mort de la mort : Auschwitz.

Or selon une étude fondamentale, la Croix Rouge se serait trompée : l’épidémie provoquée par le blocus, les massacres de centaines de milliers de civils, dont les agriculteurs, les pharmaciens, les brancardiers et les médecins, la pénurie de médicaments engendrée par les bombardements meurtriers et aveugles des Anglo-Américains et les massacres de l’armée russe, n’aurait pas tué Anne Frank en mars 1945, mais en février 1945. L’information méritée d’être reprise par les médiats.

Selon l’Entreprise Anne Frank, qui vit des droits d’auteurs et des histoires peu ou prou inventées chaque mois autour de la petite juive – jusqu’à la vente de branches de « son » (sic) marronnier, puis les aventures des rejetons dudit arbre, l’épopée pour la préservation d’un arbre qu’aurait vu une jeune fille il y a 70 ans… On se dit parfois que si un seul des 150 000 000 de morts du communisme avait seulement vu et dépeint un arbre, peut-être que ces massacre abominables et véritables n’auraient pas été oubliés –, cette « découverte » se fonde sur des « témoignages » – dont ceux parlant d’une prétendue sélection à l’arrivée dans les camps sont pourtant justement démentis par l’histoire d’Anne Frank – qui éclaireraient « d’un jour nouveau les derniers jours d’Anne Frank et de sa sœur Margot ».

Cette inutile et inintéressante découverte est le fruit d’un long travail de plusieurs « historiens » – l’imagination d’un seul aurait sans doute été insuffisante et les notes de frais trop peu élevées –, payés avec l’argent volé aux peuples blancs.

Pourtant, il ne s’agit que d’une simple – non prouvée et totalement incertaine – affirmation.

« Le jour de leur mort a plus probablement [sic] eu lieu en février »,

« concluent » (sic) les « historiens ». Les deux sœurs auraient été touchées par le typhus dès janvier ; si la date de la Croix-Rouge est la bonne, cela signifierait que les Allemands ont réussi à les maintenir en vie durant plusieurs semaines, alors que le typhus est généralement mortel en douze jours.

-chard-anne-franck-revisionnisme-

Partager cet article Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Facebook
Facebook
0Share on VK
VK
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email
Jean Dupont

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Login

Lost your password?
0