Accueil » Géopolitique » Union européenne : vers l’interdiction des médiats russes

Union européenne : vers l’interdiction des médiats russes

Union européenne : vers l’interdiction des médiats russes

 

censure-media

Les parlementaires européens ont voté cette semaine en faveur d’une résolution appelant à de plus grandes « capacités institutionnelles pour contrer la propagande inspirée par le Kremlin ». Il s’agit d’un vote émis par la Commission des Affaires Étrangères ouvrant la voix à ce que la résolution soit présentée au Parlement européen le mois prochain. Si elle était adoptée, l’Union européenne devrait donc mettre en place des « mécanismes institutionnels » visant à bloquer la diffusion des médiats russes en Europe ou à empêcher l’accès des citoyens européens à ces médiats.

Dans cette résolution le gouvernement russe est accusé de recourir activement à une « campagne de désinformation », de « ciblage des politiciens et des journalistes de l’UE », et de « perturber les valeurs démocratiques à travers l’Europe ». Sont principalement visés des médiats publics russes (tels que RT ou Sputnik) qualifiés de « pseudo agences de presse » et « d’outils de propagande du Kremlin ». Et lundi 17 octobre on apprenait également par la rédactrice en chef de RT que les comptes bancaires de la chaine avaient été fermés au Royaume-Uni. La banque, NatWest, n’a donné aucune précision ni aucun motif à cette mesure.

censurer-mediats_russes

Tous ces députés européens obéissant aux ordres du lobby atlantiste oublient d’abord que la BBC, France 24, Deutsche Welle, et beaucoup d’autres médiats, vivent sous capitaux publics. Et ils ferment également les yeux sur le fait qu’ils relayent sans vergogne la propagande européo-mondialiste de la façon la plus servile depuis des décennies… Mais ça, ça n’a pas l’air de les gêner.

Il s’agit d’un pas supplémentaire dans la campagne internationale menée par les atlantistes pour diaboliser la Russie après les accusations de crimes de guerre en Syrie, d’avions civils abattus au-dessus de l’Ukraine, de menaces militaires sur les États baltes ou d’Europe de l’Est et de tentative de déstabilisation de la campagne présidentielle américaine.

Tout ce beau monde atlantiste et européiste a enfin hypocritement oublié l’article 11 de la Charte des droits fondamentaux de l’Union, qu’ils ont tenté de faire adopter comme une « constitution européenne », et qui stipule : « Article 11 – Liberté d’expression et d’information. 1) Toute personne a droit ‡ la liberté d’expression. Ce droit comprend la liberté d’opinion et la liberté de recevoir ou de communiquer des informations ou des idées sans qu’il puisse y avoir ingérence d’autorités publiques et sans considération de frontières. 2) La liberté des médias et leur pluralisme sont respectés. »

Partager cet article Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Facebook
Facebook
0Share on VK
VK
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0