Accueil » Politique » Dédiabolisation du FN : l’échec de la Le Pen

Dédiabolisation du FN : l’échec de la Le Pen

Dédiabolisation du FN : l’échec de la Le Pen

le-pen

Une large majorité de français estime que Marine Le Pen est raciste, intolérante, démagogue

Elle a beau être en tête au premier tour de l’élection présidentielle dans de nombreux sondages, Marine Le Pen reste l’une des personnalités politiques les plus clivantes. Réalisée à l’occasion de sa participation à l’émission de TF1 Vie Politique, une étude menée par Kantar Sofres-One Point confirme l’avis souvent très tranché des Français à son égard.

Seulement 35% d’entre eux ont une opinion favorable de la présidente du FN ; 54% en ont une mauvaise et 11% se déclarent sans opinion.

Parmi les défauts les plus régulièrement cités, sa « tendance à critiquer tout le monde » est le reproche qui lui est le plus souvent fait (64%). 6 Français sur 10 la jugent par ailleurs « intolérante ». Enfin, 55% des Français la jugent « raciste » et estiment qu’elle « n’apporte aucune solution ». A noter que ces traits d’image s’appliquent à Marine Le Pen pour plus de la moitié des sympathisants de droite.

Ce qui confirme la stupidité de la stratégie de « dédiabolisation » entamée par la Le Pen dès 2006.    Jusqu’où va-t-elle devoir s’abaisser ?

mlp-2

Partager cet article Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Facebook
Facebook
0Share on VK
VK
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email
Redaction

Commentaires (1)

  1. Herbert dit :

    Si on juge un peuple à ses représentants, Marine Le Pen n’incarne-t-elle pas les défauts de notre famille politique ? négative, sans doctrine unifiée, réactive plutôt qu’active…
    « Elle critique tout le monde » : et nous donc ! Nous n’avons rien à envier à la critique juive, en termes de négativité. Ainsi l’expression fielleuse employée ici-même : « Leur République », n’est pas fausse mais frustre.
    Une analogie agricole : il nous faut certes extirper les mauvaises herbes parasitiques, mais aussi arroser les bonnes plantes !
    Le problème, c’est qu’il y a peu de bonnes plantes ; on peut se gargariser d’une petite banderole par-ci, d’un autocollant par-là, mais c’est une méthode surannée, qui sent la Quatrième république. La bonne plante, c’est la réinformation, c’est le capitalisme national, c’est l’organisation politique (il faut de fins juristes, de bons historiens, des cellules thématiques, etc.). Si on ne loue pas ces efforts utiles, que nous avance de maudir la propagande satanique, la haute-finance et les politicards corrompus ?
    C’est l’éloge qui guide les âmes vers leur salut. Montrons que nous avons la foi dans l’avenir de notre nation !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Login

Lost your password?
0