Accueil » Actualité » Actualité internationale » Afrique du Sud : un comité d’experts soutient le vol des terres appartenant aux fermiers blancs

Afrique du Sud : un comité d’experts soutient le vol des terres appartenant aux fermiers blancs

Lors de son arrivée au pouvoir en 2018, le président sud-africain Cyril Ramaphosa avait installé un comité d’experts afin de décider de la façon dont sera mené la réforme, très controversée, de la redistribution des terres sans indemnisation des propriétaires blancs expropriés. Ce comité, dont on peut douter de l’impartialité, a pris la décision de soutenir ce projet.

Le verdict est tombé ce dimanche 28 juillet, confirmant la politique ouvertement antiblanche de l’ANC (Congrès national africain), au pouvoir depuis 1994. Peu de voix se sont élevées contre ce funeste projet. Seul le principal parti d’opposition, l’Alliance Démocratique, estime (à juste titre) que cette réforme « va affaiblir encore notre économie en difficulté ».

Cependant, le rapport du comité d’experts a ajouté quelques limites à la politique d’expropriation qui « n’a pas besoin, et ne devrait pas, être utilisée dans tous les cas ». S’agit-il d’une volonté de modération ? Rien n’est moins sûr. En effet, le rapport reste très vague concernant la marche à suivre. Par exemple, il est annoncé que les propriétaires qui ont acheté des terres après la fin de l’apartheid devraient avoir droit à un traitement différent. En quoi consistera ce traitement ? Qui peut garantir que ces terres obtenues dans la plus totale légalité ne seront pas touchées d’une façon ou d’une autre par la réforme ? Le comité lui-même semble ne pas savoir où il va, puisque celui-ci a demandé un audit national afin d’obtenir plus de précisions sur les terres concernées (Qui sont les propriétaires ? Depuis quand ? Dans quelles conditions ont-ils obtenus ces terres ?). Devant un tel manque de clarté, les fermiers blancs peuvent s’attendre à des expropriations sauvages, menées comme les expéditions punitives désormais habituelles dans ce pays ou le racisme antiblanc est justifié voire encouragé par les héritiers de Mandela.

Malgré tout, Ramaphosa et l’ANC souhaitent aller encore plus loin : il est question de modifier la Constitution sud-africaine afin d’autoriser les expropriations de terres sans dédommagement. Ainsi, il sera encore plus facile pour ces terroristes communistes de voler des fermiers dont les terres appartiennent à leur famille depuis parfois plus de 200 ans !

Et tout cela au nom de l’égalité entre les races. Le but est officiellement de corriger les inégalités, la majorité des terres appartenant aux blancs. Pourtant, les noirs n’ont jamais eu la primauté sur toutes les terres d’Afrique du Sud, car les premiers à les avoir exploités furent bel et bien les blancs ! C’est ce qu’explique l’africaniste Bernard Lugan :

Les conséquences économiques de cette réforme sont une source d’inquiétude chez beaucoup de sud-africains. Il est certain que l’Afrique du Sud s’engage sur la même pente descendante que le Zimbabwe. Rappelons que ce pays a pratiqué une politique d’expropriation brutale des terres appartenant aux fermiers blancs durant les années 2000. Les conséquences furent terribles : l’État avait redistribué les terres a des proches du régime. Ceux-ci n’ayant cependant pas les connaissances ni le matériel nécessaire pour cultiver leurs lopins, beaucoup de terres restèrent en friches. Aujourd’hui, la situation économique du Zimbabwe est tellement catastrophique que l’Etat doit faire face à une inflation de … 175 % !

L’avenir est donc loin d’être radieux pour la nation « arc en ciel », tant l’échec de sa société multiculturelle, vantée par les médias du système, est total : les tensions raciales n’ont jamais été aussi fortes. La réforme d’expropriation ne va rien arranger, bien au contraire. Si les noirs étaient les premières victimes de l’apartheid, les blancs sont les premières victimes du multiculturalisme.

T.T.

Partager cet article Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Facebook
Facebook
0Share on VK
VK
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email
Redaction

Commentaires (2)

  1. Monsieur X dit :

    J’ai une question quand même:
    ça leur plaît vraiment d’être ce qu’ils sont les « autres »???
    Moi, je me mets à la leur place, je ne supporterais pas.
    Vraiment, il y a quelque chose qu’il m’échappe dans tout ça.

  2. Robert Mugabe dit :

    si vous êtes vraiment contre la colonisation et l’immigration vous devriez soutenir les mesures des Economic Freedom Fighters de Julius Malema, acceptés par l’ANC, comme vous auriez du soutenir Robert Mugabe..mais au final vous êtes juste des occidentalistes admettez le, tout ce qui compte pour vous c’est la domination blanche donc arrêtez de faire croire que vous supportez Nasser ou le Hezbollah autrement que parce que votre antisémitisme est tellement épidermique que vous ignorez que le sionisme est un projet antisémite visant à dépeupler l’Europe de ses Juifs et vous préférez le simple fait de voir des Juifs morts même si la victoire de la nation palestinienne fera disparaitre l’antisémitisme du Moyen-Orient et permettre aux Juifs d’y vivre en paix

Répondre à Robert Mugabe Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Login

Lost your password?
0