Accueil » Actualité » Actualité internationale » Allemagne : Björn Höcke de l’AfD dénonce la chape de plomb shoatique

Allemagne : Björn Höcke de l’AfD dénonce la chape de plomb shoatique

Allemagne : Björn Höcke de l’AfD dénonce la chape de plomb shoatique

 

Björn Höcke a critiqué la présence d’un mémorial de la Shoah à Berlin et a appelé son pays à récrire ses livres d’histoire.

« Les Allemands sont le seul peuple au monde qui érige un monument de la honte dans leur capitale », a estimé le dirigeant de l’AfD dans le Land de Thuringe. « Cette politique ridicule consistant à assumer son passé nous paralyse. Notre politique mémorielle doit effectuer un virage à 180 de notre politique de mémoire », a-t-il ajouté lors d’un discours prononcé devant de jeunes membres de son parti à Dresde, berceau du mouvement Pegida.

Il a dénoncé l’enseignement d’une histoire « tournée en mal, en dérision » au lieu de se focaliser sur « les grands bienfaiteurs, les célèbres philosophes, les musiciens, les explorateurs et inventeurs géniaux ». Et il a réclamé « une vision positive de l’histoire » de l’Allemagne afin que le peuple allemand échappe à « l’autodissolution », et puisse pleurer « ses victimes » de la Seconde guerre mondiale, particulièrement celles tuées dans le « crime de guerre » qu’étaient les bombardements alliés.

Ces propos ont suscité un tollé sur les réseaux sociaux. Ils ont été condamnés par de nombreux élus allemands, notamment sur le flanc gauche de l’échiquier. L’un d’eux, Diether Dehmn, du parti de gauche Die Linke, a annoncé qu’il avait porté plainte pour incitation à la haine raciale. Il a estimé que Björn Höcke avait été conforté par la décision prise mardi par la Cour constitutionnelle de ne pas interdire le mouvement nationaliste Parti national-démocrate (NPD).

Et les représentants du lobby qui écrase l’Allemagne depuis 70 ans ne sont pas en restent. « L’AfD montre avec ces mots des plus antisémites et inhumains son vrai visage je n’aurais jamais cru que de telles déclarations d’un politique allemand étaient possibles 70 ans après l’Holocauste », a jugé le chef du Conseil central des juifs d’Allemagne, Josef Schuster.

L’AfD, mouvement initialement de protestation contre la bureaucratie de l’Union européenne, a vu sa popularité augmenter en Allemagne à la faveur de l’invasion migratoire. Crédité de 12 à 15% des voix, les commentateurs prédisent son entrée au Bundestag lors des élections législatives de septembre prochain.

Cette polémique intervient alors que l’AfD avait déjà été secoué par des remous après la décision de Frauke Petry d’organiser une réunion de certaines droites radicales européennes à Coblence samedi 21 janvier, certains dirigeants du parti allemand s’opposant à la présence de la leader du Front national, Marine Le Pen.

Partager cet article Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Facebook
Facebook
0Share on VK
VK
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email
Redaction

Commentaires (2)

  1. La Slave dit :

    C’est incroyable le degré du lavage de cerveau que les Allemands ont
    subi. Et ils n’arrivent pas à relever la tête et à réfléchir comme des patriotes et des êtres dignes.

    Dommage !! La Race germanique est tellement, tellement belle !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Login

Lost your password?
0