Accueil » Actualité » Actualité internationale » Tuerie en Allemagne, l’éternel retour du mal…

Tuerie en Allemagne, l’éternel retour du mal…

Ce 20 février 2020, en Allemagne, dans la ville de Hanau, un homme a ouvert le feu sur 9 personnes. Cet acte parfaitement condamnable s’est déroulé dans deux bars communautaires d’un quartier surnommé « Little Istanbul » (tout un programme..).

 

Avant même de connaître les intentions du tueur, un certain Tobias R, un homme banal de 43 ans, les médias ont parlé d’un attentat d’extrême droite. Pourtant, il est apparu assez rapidement, qu’il ne faisait parti d’aucun mouvement nationaliste ou identitaire. 

Il a certes laissé un manifeste de 24 pages, dans lequel transparaît un profil psychologique fragile, et une attirance pour les thèses « complotistes ». 

Mais peut-on parler de crimes néonazis pour autant? 

Dès les premières minutes, la presse s’est empressée de ressortir la bête immonde de son placard. Les chaînes d’infos, toujours à la recherche du sensationnel, ont fait venir dans leur talk-shows, les spécialistes auto-désignés de l’ultra – « droooate ».

En France, Jean-Yves Camus, « expert » en la matière, est arrivé le visage blême, pour nous annoncer un énième retour du mal. Imaginez, cette fois-ci, ça vient d’Allemagne ! 

Parmi tous ces politologues de pacotille, aucun n’a posé la seule et unique question valable; Pourquoi cet homme, un peu paumé, a-t-il pété un câble? 

Vu qu’il n’avait pas sa carte à l’AFD, et qu’il ne se déguisait pas en Waffen SS la nuit tombée.

Sans doute que son environnement proche n’était pas conforme à sa vision de l’Allemagne? Et, c’est effectivement le cas. Tobias R. vivait dans un quartier particulièrement « occupé » de la belle ville d’Hanau. La diversité, le « Vivre ensemble » n’était peut-être pas sa tasse de thé.

Nationalistes, nous ne devons pas endosser la responsabilité de ce genre d’événements, qui sont la conséquence d’une politique migratoire mortelle. C’est le piège tendu par le système !

Heureusement, ce stratagème médiocre n’impressionne plus les allemands patriotes, qui en ont marre d’être montré du doigt. Chaque fait-divers impliquant un européen de souche, un peu solitaire, qui va sur des sites complotistes, est régulièrement utilisé pour diaboliser nos idées.

Il ne faut pas se leurrer, cette manip ne cessera que lorsque nous aurons repris le pouvoir. 

Les « observateurs » pourront alors constater, à travers nos actions, que nous ne sommes pas des psychopathes, ou des frustrés. 

Mais des hommes déterminés, qui gardent leur sang froid, et ne tremblent pas devant des décisions radicales, afin d’assurer la survie de notre civilisation.

Car, le mal réel, celui d’avoir fait venir des millions de migrants pour remplacer les Européens de souche, devra alors être réparé.

La reconquête de notre sol, de notre continent européen, tel sera alors notre objectif commun; 

Français et Allemands, main dans la main !

François Le Franc

Partager cet article Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Facebook
Facebook
0Share on VK
VK
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email
François Le Franc

Commentaires (3)

  1. Michelle Favard dit :

    « La reconquête de notre sol, de notre continent européen, tel sera alors notre objectif commun »;
    « Français et Allemands, main dans la main ! » -Oui mais auparavant, Merkel dehors!

  2. MOMO dit :

    Hélas tout, depuis bien longtemps, montre que français et allemands la main dans la main, c’est du foutage de gueule.

  3. FRANCOIS LE FRANC dit :

    Je ne parle pas de l’Allemagne actuelle, aux mains des banksters de Bruxelles..
    Mais de la vraie Germanie, celle de nos cousins Francs Ripuaires (ou Rhénans), qui un jour retrouvera son identité plurimillénaire ! Car, l’histoire n’est qu’un éternel recommencement. Alors, le royaume des Francs pourra enfin renaître de ses cendres, et l’Europe sera un seul bloc.

    Un peu de culture G: https://www.youtube.com/watch?v=FJQbOZcqomQ

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0