Accueil » Actualité » Journal du 1er février 2017

Journal du 1er février 2017

 

Sainte Brigitte de Kildare

Abbesse en Irlande (✝ 523)

 

 

 

 

 

 

 

Sommaire :

Actualité nationaliste en France

  • La cause profonde du déclin de la France: l’absence de « Dieu » – Vincent Reynouard

Actualité nationaliste en Europe

  • Espagne : délégation du CLAN à la manifestation pour les 14 de « Blanquerna »
  • Grande marche pour les trois militants nationalistes assassinés pendant les années de plomb

France

  • Un envahisseur clandestin multirécidiviste agresse du personnel au couteau
  • Un Chinois découpe son complice au hachoir : 18 années de prison
  • Soufiane Benmeziane menace de « kalacher » le directeur d’une prison
  • Ese Ehi, Nigériane arrêtée pour proxénétisme, violences, menaces
  • Le beau-père d’Oumar avoue plusieurs dizaines de coups
  • Emploi fictif : le fils de (((BHL))), (((Antonin Lévy))), est l’avocat de François Fillon
  • Selon la française élue Miss univers : « nous avons le droit de fermer nos frontières »

Etranger

   Europe

  • Le pape François Zéro appelle à la commémoration de la Shoah©
  • Suisse : les soldats saluant bras tendu placés aux arrêts et poursuivis
  • Royaume-Uni : la plus forte croissance du G7 malgré le « Brexit »
  • Italie : mille envahisseurs importés et un réseau de passeur démantelé
  • Pologne et Lituanie ne veulent pas renouveler l’expérience des prisons secrètes de la CIA sur leurs territoires
  • Serbie : soutien militaro-industriel de la Russie et de la Biélorussie

   Monde

  • Canada : le terroriste de Québec est un identitaire « judéo-compatible »
  • Yémen : les frappes de la coalition saoudo-américaine sont des crimes de guerre
  • État juif : mise en service d’un système antimissile exosphérique
  • États-Unis : un compte tweeter pour commémorer les juifs refoulés par les USA en 1939
  • C’est à lire !

Vidéo

  • Le cynisme des chambres à gaz – Robert Faurisson

Kiosque

  • Courrier du continent n° 585

Ephéméride nationaliste

  • 1er février 1915 : naissance de Léon Gaultier

Agenda

  • Commémoration du 6 février

 

——————–

 

Actualité nationaliste en France

 

La cause profonde du déclin de la France: l’absence de « Dieu »  – Vincent Reynouard

 

Dans cette courte vidéo, en réponse à des spectateurs impatients, Reynouard annonce déjà la conclusion à laquelle il arrivera au terme de sa série sur la cause profonde du déclin de la France. Il l’explique a grand traits, mais la démonstration suivra dans les prochains volets.

 

 

 

 

Actualité nationaliste en Europe

 

Espagne : délégation du CLAN à la manifestation pour les 14 de « Blanquerna »

 

Le samedi 28 janvier 2017, le CLAN a envoyé une délégation, drapeau en tête, se joignant aux nombreux patriotes espagnols descendus dans les rues madrilènes, de la Puerta del Sol jusque devant le centre culturel « Blanquerna », pour manifester contre la scandaleuse condamnation, à des peines de quatre années de prison, des 14 nationalistes, parmi lesquels certains de nos camarades falangistes, qui avaient osé troubler une sauterie catalaniste organisée le 11 septembre 2013 dans ce centre culturel.

Rappelons tout d’abord que l’immeuble qui abrite aujourd’hui la « Blanquerna » fut jadis celui du secrétariat général de la Falange. Rappelons aussi que les responsables de la Généralité de Catalogne y tenaient une réunion agressive, sous leur bannière sécessionniste, revendiquant la disparition sur une partie du territoire national ibérique des symboles mêmes de l’hispanité que sont le drapeau et la langue. Rappelons enfin que si l’intervention de nos Camarades fit grand bruit et déclencha sans doute un vent de panique chez les apparatchiks de la haine contre la Patrie, elle ne causa aucun dégât sérieux, ni corporellement, ni même matériellement. Il s’agissait là d’une de ces traditionnelles « blagues de potache » qui, de Thalamas ridiculisé par les Camelots du Roi à aujourd’hui, ont toujours permis au bon sens populaire de remettre à leur juste mesure les orgueils bouffis d’une époque.

Mais les magistrats de l’audience suprême ne l’entendirent pas de cette oreille et, pour calmer la colère des indépendantistes, ils infligèrent ces peines totalement disproportionnées à nos camarades.

La lâcheté d’un pouvoir est la signature de sa faiblesse : courage, camarades, de toutes les vieilles nations d’Europe qui ne veulent pas mourir, des nationalistes se dressent pour vous soutenir. Les fantômes de Rocroi, réconciliés par la cause de nos patries, reviennent nettoyer les écuries d’Augias que sont devenus les cercles de pouvoir en Europe.

Et comme l’écrivait le poète, le jugement des juges approche.

 

 

Grande marche pour les trois militants nationalistes assassinés pendant les années de plomb

 

 

 

 

France

 

Un envahisseur clandestin multirécidiviste agresse du personnel au couteau

 

Le prévenu, en situation irrégulière, a déjà été condamné trois fois pour des affaires de vols.

Ines et Luis sont de jeunes serveurs du Cayenne K’fé, une brasserie située en face du palais de justice. Tous deux sont blottis l’un contre l’autre sur le banc des victimes dans la salle du tribunal correctionnel présidé par Laurie Duca.

Une troisième victime, encore traumatisée, n’a pas eu la force de se déplacer.

De l’autre côté de la barre, dans le box, a pris place R., 28 ans, leur agresseur. Client habituel du bar, il n’avait posé aucun problème jusqu’à ce début de soirée du 31 décembre.  R. était accompagné d’un ami. Ils avaient commencé à boire de la vodka sur la plage, précise-t-il.

Alors que l’établissement était sur le point de fermer vers 21h30, le client a continué à boire. Il a ensuite sauvagement agressé le personnel.

« Il a lancé un couteau. On s’est réfugié à trois dans une pièce près des toilettes, raconte Ines. Il a tenté de défoncer la porte. Il a fini par passer son bras et a tenté de porter des coups de couteau. Il a fini par entrer. J’ai essayé de me protéger comme je pouvais. »

À l’audience, Ines et Luis décrivent chacun leur tour une scène cauchemardesque. Luis voit sa petite amie, le biceps perforé, perdre connaissance, il est lui-même blessé mais tente de retenir le client irascible le temps que la police intervienne.

« Je lui ai simplement demandé d’éteindre sa cigarette », se souvient Ines alors que le deuxième homme, venait de vomir dans l’établissement.

Le procureur Brigitte Funel constate « qu’il s’en est fallu de peu pour qu’on se retrouve en face: devant la cour d’assises. »

Le prévenu, en situation irrégulière, a déjà été condamné trois fois pour des affaires de vols.

L’avocat de la défense : « L’arrêté d’interdiction du territoire ne lui a pas été notifié. Il ne peut donc pas être condamné pour s’être illégalement maintenu en France. » 

Il a été relaxé pour l’infraction sur la législation des étrangers. En revanche, il a été reconnu coupable de violences aggravées. Il a été condamné à deux ans de prison avec maintien en détention.

 

 

Un Chinois découpe son complice au hachoir : 18 années de prison

 

Val-de-Marne : il avait découpé son complice au hachoir, 18 ans de prison requis en appel

Une peine de 18 ans de prison a été requise, vendredi, à l’encontre d’un homme de 38 ans, de nationalité chinoise, jugé en appel à Bobigny (Seine-Saint-Denis) pour la séquestration et l’enlèvement d’une jeune compatriote et le meurtre de son complice au Kremlin-Bicêtre (Val-de-Marne), en juin 2011. L’affaire avait démarré le 9 juin 2011 lorsque les parents d’une Chinoise de 22 ans vivant en France, avaient reçu une demande de rançon : cinq millions de yuans, soit 500 000 €, en échange de la libération de leur fille.

Après cinq jours de captivité dans un petit appartement du Kremlin-Bicêtre, la jeune femme était réapparue, sans qu’une rançon n’ait été payée. Elle avait fini par raconter aux policiers qu’un de ses ravisseurs était tombé amoureux d’elle, avait tué et découpé son complice au hachoir avant de la libérer.

Il avait été condamné à 18 ans de prison en juillet 2014 devant la cour d’assises du Val-de-Marne. Vendredi, à Bobigny, l’avocat général a requis la même peine.

 

 

Soufiane Benmeziane menace de « kalacher » le directeur d’une prison

 

Nous sommes le 30 novembre 2016. Soufiane Benmeziane, 26 ans, est visité par son petit frère au parloir de la prison du Pontet. Mais ce dernier est pris avec un téléphone portable. Un oubli, selon lui. Le directeur décide alors que le parloir ne se fera que derrière une vitre. Soufiane Benmeziane reconnaît qu’il s’est emporté. « Oui, j’ai cassé la vitre. Oui, j’ai dit que c’était une prison de merde et je le regrette. Mais je n’ai jamais menacé le directeur. Je ne le connais même pas », indique le détenu. Contrairement à ce que disent deux surveillants. Ils assurent que cet ancien gérant de bar à Salon-de-Provence écroué jusqu’en 2019, a bien dit qu’il allait rafaler à la “kalach” le directeur de la prison.

Il a été condamné à trois mois de prison ferme et 150 euros pour les dommages.

 

 

Ese Ehi, Nigériane arrêtée pour proxénétisme, violences, menaces

 

Dénoncée par deux de « ses » filles, une « mama » nigériane arrêtée pour proxénétisme à Nice

Elle aurait eu jusqu’à cinq prostituées sous sa coupe. Mais deux d’entre elles, fatiguées d’être exploitées et frappées, se sont rebellées. Faith et Juliette, deux jeunes Nigérianes, ont déposé plainte au commissariat de Nice. La brigade des mœurs de la Sûreté départementale a enquêté et a pu confirmer au fil de ses investigations, les récits des prostituées.

Arrivées en 2014, sous l’emprise d’un réseau, les jeunes femmes avaient chacune 35 000 euros à rembourser. Le prix de leur liberté dans cette affaire d’esclavage moderne.

Logées dans le secteur de la Californie à Nice, les deux jeunes femmes étaient régulièrement frappées selon le témoignage de voisins, fatigués des allées et venues nocturnes dans leur immeuble.

Ese Ehi, 46 ans, interpellée mercredi par la police, est une « mama ». Autrement dit une prostituée affranchie qui est le relais local d’un proxénète, à l’abri, loin, très loin de la Côte d’Azur. Dans ce milieu marqué par les violences, les contraintes, le rôle d’Ese Ehi fait penser aux kapos de la Seconde Guerre mondiale. Les coups pleuvaient si les filles n’étaient pas assez productives. Leurs familles restées au Nigéria étaient menacées de représailles.

Jugée hier en comparution immédiate, la mama, qui arbore un impressionnant bandage sur le visage, (un voisin l’aurait agressé) préfère garder le silence et ne pas répondre aux questions du tribunal correctionnel.

Le procureur Julie Rouillard a requis dix-huit mois de prison ferme assortis d’un mandat de dépôt. Dix ans d’interdiction du territoire national sont également demandés.

Le parquet s’appuie sur les envois réguliers d’argent vers le Nigéria, sur plusieurs témoignages accablants et sur le passé judiciaire de la prévenue. Elle a été condamnée avant l’été pour avoir frappé des pompiers et des policiers lors d’une intervention.

Les jeunes filles qui ont déposé plainte ne sont pas parties civiles. Elles ont été prises en charge par une association dans une autre région.

Ese Ehi a été condamnée à deux ans de prison ferme à exécuter immédiatement et devra quitter le territoire à l’issue de sa détention.

 

 

Le beau-père d’Oumar avoue plusieurs dizaines de coups

 

Homicide à Vitry : le beau-père d’Oumar avoue « plusieurs dizaines » de coups

Oumar a succombé à « plusieurs dizaines » de coups, selon le parquet de Créteil. L’adolescent de 15 ans est décédé des suites de ses blessures vendredi soir, à Vitry-sur-Seine (Val-de-Marne), après que son beau-père lui a infligé une correction au ceinturon. Une dispute avait éclaté plus tôt, dans le logement social du quartier populaire Commune-de-Paris, en raison de l’absentéisme scolaire apparemment reproché à cet élève de 2nde. La victime était en arrêt cardio-respiratoire une heure plus tard. Malgré l’intervention des secours, appelés par les parents eux-mêmes, Oumar n’a pu être réanimé.

L’autopsie pratiquée samedi matin « confirme que le décès est lié au coups reçus », indique le parquet. Reste à vérifier le scénario déroulé par le mis en cause, un homme de 36 ans originaire de Dakar (Sénégal). Entendu samedi, il aurait expliqué qu’Oumar était reparti conscient dans sa chambre après l’altercation. Ce n’est que plusieurs minutes plus tard, alors que son beau-père était allé le rejoindre, que le lycéen aurait été retrouvé inconscient. Quant à la mère d’Oumar, présente au moment du drame, elle avait dû être prise en charge dès le vendredi soir, avec les deux petites soeurs de l’adolescent, mais aussi ses demi-frères, des jumeaux de 11 mois nés de sa nouvelle union.

 

 

Emploi fictif : le fils de (((BHL))), (((Antonin Lévy))), est l’avocat de François Fillon

 

L’avocat de François Fillon qui s’est rendu au Parquet national financier pour fournir des éléments visant à prouver que l’épouse du candidat de la droite à l’élection présidentielle a bien travaillé à son service n’est autre que le fils de (((BHL))), (((Antonin Lévy))), 35 ans. 

 

 

Selon la française élue Miss univers : « nous avons le droit de fermer nos frontières »

 

Juste après son élection comme Miss univers, la française Iris Mittenaere (Miss France 2016) a tenu des propos de bons sens sur le droit de chaque pays de régler ses flux migratoires comme bon lui semble :

« Les pays peuvent avoir le choix de fermer ou ouvrir leurs frontières, dans l’Europe nos frontières sont ouvertes parce que nous souhaitons avoir le plus d’exportations, le plus de mondialisation possible, et en France pour le moment nos frontières sont ouvertes, mais si un jour nous décidons de les fermer je pense que c’est un droit que nous avons. »

Vidéo :

 

 

 

Etranger

 

   Europe

 

Le pape François Zéro appelle à la commémoration de la Shoah©

 

Le pontife a rencontré une délégation du Congrès juif européen pour la Journée internationale de commémoration de l’Holocauste

Vendredi, à l’occasion de la Journée internationale de commémoration de l’Holocauste©, le pape a rencontré une délégation du Congrès juif européen.

Le secrétaire de la Commission pontificale pour les relations avec le judaïsme, Frère Norbert Hofmann était également présent lors de cette rencontre.

Il a déclaré à la radio du Vatican que le pontife a mis l’accent sur l’importance que revêt le travail de mémoire de la Shoah© pour les chrétiens.

 

 

Suisse : les soldats saluant bras tendu placés aux arrêts et poursuivis

 

Les six soldats suisses qui avaient fait le salut européen devant une croix gammée dessinée dans la neige, ont été identifiés et mis aux arrêts. Trois d’entre eux peuvent d’ores et déjà faire une croix sur une éventuelle carrière militaire.

Les six soldats ont été identifiés la semaine dernière. La photo a été prise peu auparavant sur la place d’armes de Wangen an der Aare, dans le canton de Berne. Les six soldats sont incorporés à l’école de recrues de sauvetage.

L’information a été confirmée par le porte-parole de l’armée Walter Frick. La mise aux arrêts a été ordonnée par les commandants responsables comme mesure disciplinaire. Au vu de la procédure en cours, le porte-parole ne précise pas combien de temps ces soldats resteront aux arrêts. Cela pourrait durer jusqu’à dix jours. Parallèlement, une enquête pénale a été ouverte par la justice militaire. Il s’agit en particulier de déterminer s’il y a eu violation de la norme pénale antiraciste. De telles poursuites ne sont elles pas contraires aux idéaux des « droits de l’homme » censés empêcher les persécutions pour délit d’opinion ?

 

 

Royaume-Uni : la plus forte croissance du G7 malgré le « Brexit »

 

Malgré l’épouvantail brandit par toute une classe politico-médiatique totalement gagnée à l’euro-atlantisme, le « Brexit » ne semble pas avoir fait plonger le Royaume-Uni au rang des pays sous-développés.

La croissance au quatrième trimestre 2016 a une nouvelle fois dépassé la plupart des prévisions, pour atteindre 0,6 %, selon la première estimation du Bureau britannique des statistiques (ONS), publiée jeudi 26 janvier. Ce rythme de progression, identique à celui des deuxième et troisième trimestres, confirme que le vote en faveur du Brexit n’a eu pour l’instant aucun effet économique majeur.

« La croissance est indifférente aux risques politiques », constatent dans une note les économistes de Barclays. Ce nouveau chiffre porte la hausse du produit intérieur brut (PIB) à 2 % sur l’ensemble de l’année. Le Royaume-Uni affiche ainsi, en 2016, la croissance la plus forte des pays du G7.

La principale explication de la bonne forme économique du Royaume-Uni est la consommation. Les ménages ont continué à dépenser, réduisant leur niveau d’épargne et recourant aux cartes de crédit et aux prêts à la consommation. Comme l’a reconnu récemment l’économiste en chef de la Banque d’Angleterre, les économistes se sont trompés au moins sur un point de leurs prévisions : le vote en faveur du Brexit n’a pas provoqué de réflexe de peur chez les consommateurs. Les Britanniques ont célébré Noël et les fêtes de fin d’année sans retenue !

 

 

Italie : mille envahisseurs importés et un réseau de passeur démantelé

 

Vendredi 27 janvier environ mille envahisseurs qui se trouvaient à bord de six canots pneumatiques et de trois barques en bois ont été « secourus » en Méditerranée lors de neuf opérations distinctes des gardes-côtes italiens et de l’ONG « Proactiva Open Arms ». Le corps sans vie d’une victime a aussi été récupéré dans l’un des canots pneumatiques, ont annoncé les gardes-côtes. Et chaque jour ou presque ce sont des centaines de futurs clandestins qui continuent de tenter la traversée de la Méditerranée pour rejoindre les côtes européennes, sachant bien que croisent tout près des côtes libyennes des bateaux européens qui les attendent quasiment…

Le 30 janvier, les autorités italiennes ont également annoncé avoir démantelé un réseau international de passeurs, responsables du passage de centaines de clandestins vers les pays d’Europe. Les envahisseurs payaient entre 500 et 1 000 euros pour passer en France ou en Autriche, entassés jusqu’à 40 dans des camionnettes. Selon la procureure Ilda Boccassini : « Le réseau était composé d’Égyptiens, d’Afghans, de Soudanais, d’Albanais, pour la plupart avec des papiers en règle, et, dans une moindre mesure, de Roumains et d’Italiens. » En deux ans d’enquête, les policiers ont reconstitué un total de 62 voyages clandestins ayant permis à des centaines de personnes de gagner d’autres pays européens.

L’Italie est soumise à un flux d’envahisseurs croissant depuis l’an passé. Elle est devenue un des principaux points d’entrée en Europe des envahisseurs depuis que les pays de la « Route des Balkans » ont pris des mesures de protection et que l’Union européenne a signé un accord avec la Turquie.

Mais à quoi bon démanteler des réseaux de passeurs, terrestres ou maritimes, quand dans le même temps les navires des gardes-côtes italiens et d’autres pays européens croisent à quelques milles des côtes libyennes attendant les barcasses des envahisseurs qui ne sont pas repoussées ou reconduites à leur point de départ ?

 

 

Pologne et Lituanie ne veulent pas renouveler l’expérience des prisons secrètes de la CIA sur leurs territoires

 

Les deux pays de l’Europe de l’Est sont des alliés proches des États-Unis et avaient accueilli précédemment des « sites noirs », c’est-à-dire des prisons de la CIA, qui sont maintenant fermées. Le programme avait été initialement lancé par le président américain George W. Bush après les attentats du 11 septembre 2001 à New York dans le cadre de la « guerre contre le terrorisme ».

De telles installations, où les tortures étaient camouflées sous le vocable de « techniques d’interrogatoire », étaient situées en Roumanie, au Kosovo en Thaïlande ou encore en Afghanistan.

Et la Lituanie fait encore face aujourd’hui à deux procès devant la Cour européenne des droits de l’homme dans lesquels elle est accusée d’avoir exploité un centre de détention secret sur son territoire il y a une dizaine d’années. Ce qui n’a jamais été reconnu par les autorités du pays. Mais une enquête parlementaire menée en Lituanie en 2010 a révélé que le service de la sécurité d’État avait aidé la CIA à installer un site de détention dans un bâtiment à Vilnius, la capitale du pays. Cependant les enquêteurs n’ont pas pu trouver de preuves que le bâtiment avait été utilisé comme une prison.

De même, en 2014, la Cour a affirmé que la CIA avait une prison secrète au milieu d’une forêt dans le nord de la Pologne qui a été surnommée « Quartz ». Ce fut la première fois qu’un tribunal européen a déclaré ouvertement que la CIA exploitait un de ses « sites noirs » en Europe.

En réaction à une rumeur de décret américain qui serait pris par Donald Trump (mais que la Maison-Blanche a démenti), la Pologne et la Lituanie ont déclaré jeudi 26 janvier qu’elles ne permettraient pas aux États-Unis de déployer de nouvelles prisons secrètes sur leurs sols si le président choisissait de relancer l’ancien programme de la CIA qui prévoyait de détenir et d’interroger des suspects terroristes à l’étranger.

« De telles propositions n’existent pas et il est hors de question (de les accepter, ndlr). Ma réponse est non », a déclaré la première ministre polonaise Beata Szydlo aux journalistes qui lui ont demandé si le gouvernement du pays accepterait d’accueillir de telles prisons.

La ministre lituanienne des Affaires étrangères, Linas Linkevicius, a déclaré que son pays était prêt à coopérer avec les États-Unis sur toutes les questions stratégiques, mais il a souligné qu’il fallait respecter les droits de l’homme. « La torture des individus n’est pas possible, selon le droit international et le code de conduite. Pas seulement légalement mais aussi moralement », a exprimé M. Linkevicius. « Je ne crois pas qu’un État civilisé doive utiliser de telles méthodes. Ce n’est pas seulement ma position personnelle, c’est la position de mon État », a-t-il ajouté.

Les États-Unis d’Amérique, un allié encombrant !

 

 

Serbie : soutien militaro-industriel de la Russie et de la Biélorussie

 

Dans le cadre d’un programme d’aide militaro-technique, la Russie a annoncé au mois de décembre dernier qu’elle remettra à la Serbie six chasseurs MiG-29 et des dizaines de blindés, selon des sources officielles. Le renforcement des liens avec la Russie est crucial pour la Serbie, les nouveaux avions russes lui permettant de renforcer sa capacité défensive.

Le 28 janvier la Biélorussie a elle aussi annoncé qu’elle remettra à Belgrade 12 affûts automoteurs de systèmes de missiles Bouk et huit chasseurs MiG-29, à condition que la Serbie prenne à sa charge leur entretien et les travaux de modernisation. Les détails du contrat feront l’objet de discussions qui débuteront en mai. Et comme l’a fait savoir le ministre serbe de la Défense Zoran Djordjevic de retour de Minsk, les appareils doivent être livrés en 2018.

« Avec les avions qui seront remis par Moscou, le bouclier antimissile serbe sera considérablement renforcé », a-t-il indiqué.

Avec la coopération russe et biélorusse, la Serbie, où le souvenir des frappes de l’OTAN en 1999 est toujours prégnant, tente de crédibiliser sa capacité de dissuasion régionale en musclant sa capacité de riposte.

 

 

   Monde

 

Canada : le terroriste de Québec est un identitaire « judéo-compatible »

 

Alexandre Bissonnette, un étudiant de 27 ans, a pénétré dimanche dans une mosquée, située dans le quartier Sainte-Foy de Québec et a ouvert le feu sur des fidèles réunis pour la dernière prière du soir. Il s’est ensuite enfui en voiture mais, pris de remords une demi-heure plus tard, il a appelé la police. « Il était armé et parlait de ce qu’il venait de faire », a déclaré l’inspecteur de police Denis Turcotte, ajoutant qu’il voulait se rendre.

L’attentat a fait six morts et dix-neuf blessés, dont cinq grièvement, dans ce Centre culturel islamique de Québec, considéré comme la grande mosquée de la capitale québécoise. Les six personnes tuées étaient toutes des envahisseurs à papiers canadiens, désignés comme « binationaux » par Mohamed Labidi, vice-président du Centre culturel islamique de Québec : un Marocain, deux Algériens, un Tunisien et deux Guinéens.

Le tireur a comparu au Palais de justice de Québec lundi en fin d’après-midi et reviendra devant la cour le 21 février. Il fait face à onze chefs d’accusation, six pour meurtres avec préméditation et cinq pour tentatives de meurtre à l’aide d’une arme à feu. La police a précisé qu’il pourrait encore être accusé d’« acte terroriste » et d’« atteinte à la sécurité nationale ».

En début d’après-midi, à Ottawa, le premier ministre canadien, Justin Trudeau, a profité de la reprise des travaux parlementaires pour inviter à une minute de silence après avoir rappelé qu’« un tel acte de violence n’a pas sa place dans la société canadienne ». Plus tôt dans la journée, il avait condamné cet « attentat terroriste ». Il s’est ensuite rendu à Québec pour participer à une veillée en hommage aux victimes près de la mosquée, puis à une rencontre avec la communauté musulmane locale.

Toute la journée, alors que la sécurité était renforcée aux abords des mosquées du pays, les appels à la solidarité, à la fraternité et à la tolérance ont été lancés par les élus canadiens et les représentants musulmans. « On est tous dans le chagrin », a dit le premier ministre québécois, Philippe Couillard.

Les avis divergent sur le tempérament de ce « loup solitaire ». Mais des éléments incontestables percent malgré tout. Selon le journal de référence canadien « The Globe and Mail », Alexandre Bissonnette s’est intéressé aux mouvances d’extrême droite au moment de la visite de Marine Le Pen à Québec, au mois de mars 2016. Il se serait « radicalisé » politiquement à la suite de cet événement. Quoi qu’il en soit, les médiats, tel le journal « Le Monde », décrivent à peu près tous Bissonnette comme « pro-Israël, pro-Trump, anti-féministe », qui « octroyait régulièrement la mention « j’aime » aux pages Facebook du nouveau président américain et de Marine Le Pen », tout en notant que « il ne semblait cependant faire partie d’aucun groupe de droite radicale connu. »

Pro-Trump, pro-Le Pen, pro-Israël et admirateur de Tsahal, qualifié de « terroriste d’extrême-droite », Alexandre Bissonnette est en réalité un identitaire judéo-compatible, ayant agi sous l’influence d’une idéologie « islamophobe ». Une idéologie de défiance irraisonnée envers l’islam (et lui seul) qui est tolérée voire encouragée par les forces mondialistes. En effet elle permet de susciter ou manipuler ce type d’idiots utiles, tels que Bissonnette ou Breivik (protestant, sioniste et franc-maçon), qui in fine servent le projet mondialiste.

Leurs passages à l’acte désorganisés sont insusceptibles de changer le cours de l’histoire dans le sens espérés. En revanche ils offrent de parfaits prétextes aux forces immigrationnistes et mondialistes :

– pour faire la promotion des pseudos vertus de « tolérance » et de « vivre-ensemble » et du pseudo modèle de société multiculturelle, multiraciale et métissée ;

– pour justifier l’adoption de législations toujours plus sécuritaires et liberticides qui finissent par s’appliquer contre les mouvements nationalistes, véritables opposants au système oligarchique en place.

 

 

Yémen : les frappes de la coalition saoudo-américaine sont des crimes de guerre

 

Selon un rapport des Nations-Unies publié le 30 janvier, sur dix frappes aériennes menées par la coalition internationale dirigée par l’Arabie saoudite au Yémen, la plupart d’entre elles ne visaient pas des cibles militaires légitimes et pourraient être qualifiées de crimes de guerre.

Les dix bombardements examinés ont eu lieu entre mars et octobre 2016, et ont causé la mort d’au moins 292 civils dont au moins 100 femmes et enfants et ne visaient pas des cibles militaires légitimes.

« Dans huit des dix enquêtes, le groupe n’a trouvé aucune preuve que les frappes aériennes avaient ciblé des objectifs militaires légitimes, selon le rapport transmis vendredi au Conseil de sécurité. Pour la totalité des dix enquêtes, le groupe considère qu’il est presque certain que la coalition n’a pas respecté les requis de la législation humanitaire internationale en matière de proportionnalité et de précautions. » Et d’ajouter que « le groupe considère que certaines attaques pourraient constituer des crimes de guerre ».

Pour les experts, les violations « sont suffisamment étendues pour démontrer soit un processus de ciblage inefficace soit une politique plus large de destruction des infrastructures civiles ».

La campagne aérienne de la coalition a débuté en mars 2015 en soutien au président yéménite Abd Rabbo Mansour Hadi, pour repousser les rebelles après leur prise de la capitale Sanaa et d’autres régions du pays. Environ 10 000 civils ont été tués depuis l’entrée en action de cette coalition, selon les nations-Unies.

Le groupe d’experts a prévenu que ceux soutenant la coalition pourraient également faire l’objet de sanctions onusiennes. Cette coalition est composée du Bahreïn, du Koweït, du Qatar, des Émirats arabes unis, avec l’assistance de l’Égypte, de la Jordanie, du Maroc et du Soudan. Les États-Unis apportent un soutien logistique et en matière de renseignements et, selon le rapport, des officiers du Royaume-Uni, de France et de Malaisie travaillent également au quartier général de la coalition à Ryad.

 

 

État juif : mise en service d’un système antimissile exosphérique

 

L’armée de l’État juif qui occupe la Palestine a reçu le premier Arrow 3 (ou Hetz 3), le plus récent système d’interception de missiles balistiques capable de viser des cibles en dehors de l’atmosphère terrestre, a annoncé le ministère de la Défense du pays.

« Le système Arrow 3 renforcera les fleurons du système de défense antimissile de l’État hébreu qui doit contrer d’une manière efficace toute la nomenclature de menaces potentielles, allant des roquettes artisanales de combattants palestiniens aux missiles balistiques aux charges non conventionnelles », a annoncé le département militaire israélien. Et de préciser qu’il y a un an, lors de l’étape des tests, le système avait démontré son aptitude à intercepter des missiles dans l’espace.

Le développeur principal du système, l’entreprise de construction aéronautique israélienne IAI, évoque le haut potentiel du système dans la lutte conte tous les types de missiles balistiques de moyenne portée et l’application du principe « hit-to-kill » (« toucher pour détruire ») lors de sa conception. Les experts estiment que l’Arrow 3 pourrait être également employé comme missile antisatellite.

« L’inclusion de l’Arrow 3 au système opérationnel de la Force aérienne sera une percée dans les capacités de défense de l’État. Avec l’Arrow-2, il permettra de réduire considérablement les risques de toute atteinte à Israël », a ajouté le ministère israélien de la Défense.

En copiant le système de bouclier antimissile américain au cœur du Moyen-Orient déjà largement sous tension, l’État sioniste prend le risque d’une course aux armements et aux contre-mesures qui ne va pas dans le sens de l’apaisement dans la région.

 

 

États-Unis : un compte tweeter pour commémorer les juifs refoulés par les USA en 1939

 

Le 13 mai 1939, le Saint-Louis, paquebot transatlantique allemand, quitte le port de Hambourg avec à son bord 937 passagers. La grande majorité d’entre eux sont des Juifs venant d’Allemagne fuyant le Troisième Reich. Arrivés à La Havane le 30 mai 1939, les passagers se voient refuser de débarquer, leur visa cubain ayant été vendu frauduleusement par le directeur des douanes cubaines. Ils croisent alors au large des côtes américaines dont les autorités ne leur accordent pas le droit de débarquer. Après quoi le Saint-Louis dut regagner l’Europe, où plus de 250 des personnes qu’il transportait furent ensuite déportées.

Pour commémorer les victimes du refus américain, Russel Neiss a créé un compte Twitter intitulé St. Louis Manifest, ou il publie les noms et les photos des passagers du navire, et raconte leurs destins.

Rappelons également le sort de ces juifs venant d’Europe tentant de rejoindre la Palestine. Les forces navales britanniques interceptent et renvoient à leur destin funeste dans leur port de départ – en général Constantza en Roumanie – les bateaux chargés de juifs pour lesquels la Palestine est le dernier espoir. Le 25 mars 1939, le Sandru avec 269 réfugiés, le 6 avril 1939 l’Astir avec 698 réfugiés, le 23 avril 1939 l’Assimi avec 250 réfugiés.

Les démocraties libérales anglo-saxonnes, pas si exemplaires que cela pendant les heures les plus sombres…

 

 

C’est à lire !

 

– Syrie : pas de crime de guerre dans le bombardement du convoi humanitaire de septembre 2016 :

Un rapport des Nations Unies réfute l’accusation de crime de guerre portée contre la Russie par Craig Isherwood

 

– Comment Israël fait systématiquement échouer les pourparlers de paix :

La conférence de Paris signe l’acte de décès de la comédie de la solution « à deux États » par Ramzy Baroud

 

 

Vidéo

 

Le cynisme des chambres à gaz – Robert Faurisson

 

 

 

 

Kiosque

 

Courrier du continent

Bulletin du Nouvel Ordre Européen

N° 585 de février 2017

Sommaire :

Déclaration officielle de Rudolf Guliani, ancien maire de New York ; Ettienne Grisel : le refus d’appliquer le vote populaire contre l’immigration de masse est une violation inouïe de la Constitution ; Jonathan Cook : information internationales, la CIA, rédige-t-elle votre journal ? ; Les citations de Darius ; Michael Hoffman II : le grand procès de l’holocauste ; Horst Mahler : l’holocauste, une arme politique contre allemands ; Carlo Alfredo Panzarasa : présent ! ; René-Louis Berclaz : l’holocauste, une histoire de boules… 

Abonnement annuel Suisse 40 CHF – UE 40 EUROS – Autres 45 CHF

Parait dix fois par an (périodique fondé en 1946 par G.-A. Amaudruz

Les Editions de Cassandra, case postale 141 CH-3960 Sierre (Suisse)

[email protected]

www.sentinelleducontinent.com

 

 

Ephéméride nationaliste

 

1er février 1915 : naissance de Léon Gaultier   (biographie)

 

 

Agenda

 

Commémoration du 6 février

Paris le 4 février 2017 à 10h00

 

© Jeune nation – 2017

 

 

 

Madame de Pompadour, vers 1750-1758, François Boucher

(Scottish National Gallery  –  Edimbourg)

Partager cet article Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Facebook
Facebook
0Share on VK
VK
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email
Jeff Davis

Commentaires (1)

  1. dhissy dit :

    Apres le stupéfiant cambriolage du Musée d’Art Moderne de Paris, Yonathan Birn soutient avoir détruit pour 100 millions de tableaux voles.
    http://journalmetro.com/monde/1083913/france-un-accuse-aurait-detruit-des-tableaux/

    Segolene Royal confie a Joseph Stiglitz et Nicholas Stern une Commission sur … le prix du carbone !
    http://www.developpement-durable.gouv.fr/Segolene-Royal-met-en-place-ce.html

    Fraude massive : 19 ans de prison pour deux traders « russes » de la City. L’enquete continue en Suisse et en israel.
    http://www.ibtimes.co.uk/two-london-based-traders-jailed-conspiring-defraud-russian-brokerage-firm-1603522

    Les juifs nés dans les 7 pays visés par le décret Trump peuvent (naturellement) continuer à se rendre aux Etats-Unis.
    http://fr.timesofisrael.com/usa-visa-toujours-valide-pour-les-israeliens-nes-dans-les-7-pays-arabes-concernes-par-le-decret/

    Sur France 5, « Les nouveaux poisons », un film de Cécile Tartakovsky, suivi d’un debat avec Michel Cymes, Remy Slama, Patrick Levy, et d’autres specialistes.
    http://www.programme-tv.com/television/322915782/debat.html

    Sur France Culture, apres « La Maladie de Sachs de Martin Winckler », realise par Jean-Matthieu Zahnd, avec Vincent Schmitt, place a Martin Hirsch et René Frydman qui se demandent « Comment combattre le virus de la pauvreté ? » (en partenariat avec Gérard Kouchner – Le Quotidien du Médecin).
    https://www.franceculture.fr/emissions/fictions-le-feuilleton/la-maladie-de-sachs-de-martin-winckler-315-permanence-lhopital
    https://www.franceculture.fr/emissions/les-discussions-du-soir-avec-rene-frydman/martin-hirsch-un-parcours-medical-et-de-haut

    « Trop sale pour la télé US », Rachel Bloom diffuse en ligne sa chanson pronant le sexe pendant les règles.
    http://biiinge.konbini.com/series/crazy-ex-girlfriend-rachel-bloom-chanson-sexe-regles/

    Le jeu d’evasion « Une derniere douche » suscite la controverse.
    http://fr.newsmonkey.be/article/15681

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Login

Lost your password?
0