Accueil » Actualité » Journal du 29 juillet 2016

Journal du 29 juillet 2016

Sainte Marthe, Vierge.   Mémoire des saints Félix, Simplice, Faustin et Béatrice, Martyrs

13879406_1161892780497870_3979867506157404767_n 

Sommaire :

Actualité nationaliste France

  • Communiqué du Parti Nationaliste Français – Attentats islamistes : la rançon d’un régime de trahison
  • Camp de cohésion et soutien à Alexandre Gabriac du PNF 66

Actualité nationaliste Europe

  • Mouvement Nation – Appel à détruire un drapeau de DAESH en public à Bruxelles !

France

  • Haine des Blancs et jalousie : vraies causes des attentats 
  • Le deuxième tueur du prêtre égorgé est «formellement identifié»
  • Emeute entre clandestins Soudanais et Afghans
  • Deux nouveaux centres d’hébergements à Paris pour les envahisseurs
  • Originaire d’Afrique du nord, il menace un chauffeur de bus et fait l’apologie de Mohamed Mera
  • Deux français renégats, apprentis djihadistes, condamnés à 4 et 5 ans de prison ferme
  • Nuit d’émeute dans le quartier « occupé » du Val Fourré
  • Le cardinal André Vingt-Trois dénonce « le silence des élites devant les déviances des mœurs et la légalisation des déviances »
  • La marche blanche prévue à Saint-Etienne-du-Rouvray a été interdite
  • L’élue Julie Le Goïc s’amuse et insulte le prêtre égorgé
  • Le FLNC met en garde les « islamistes radicaux » et « l’Etat français »

Etranger

   Europe

  • Allemagne: perquisition dans une mosquée salafiste
  • L’Autriche va construire également une barrière à sa frontière

   Monde

  • Cisjordanie occupée: un palestinien abattu par Tsahal et un immeuble détruit au bulldozer

Vidéo

  • Serge de Beketch : La tournante, activité culturelle des banlieues

Kiosque 

  • Lectures Françaises n° 711 – 712

Ephéméride nationaliste

  • 29 juillet 1883 : naissance de Benito Mussolini
  • 29 juillet 1989 : mort d’Abel Chapy
  • 29 juillet 2009 : mort de Jean-Baptiste Biaggi

Agenda

  • 20 août – 21 août Meuse : IV° Randonnée nationaliste

 

——————–

 

Actualité nationaliste France

 

Communiqué du Parti Nationaliste Français – Attentats islamistes : la rançon d’un régime de trahison

 

emblc3a8me-du-parti-nationaliste-franc3a7aisL’assassinat d’un prêtre par des islamistes à Saint Etienne du Rouvray, ce mardi 26 juillet 2016 s’ajoute à la liste déjà trop longue de massacres commis par ces gens enrôlés par les organisations terroristes islamiques qui puisent les fondements de leur action dans le Coran et les hadiths qui consignent les faits et gestes de Mahomet.

Ces actes sanglants s’inscrivent dans l’histoire millénaire de l’islam et dans la lutte de civilisation qui oppose le monde européen et chrétien et le monde de religion mahométane depuis quatorze siècles. Ils sont aujourd’hui le fruit amer de la dégénérescence de l’Occident européen qui renie ses fondements spirituels et développe une haine suicidaire de lui-même sous l’impulsion de gouvernements qui trahissent les peuples dont ils ont la charge.

Ces attentats ne sont que la continuation sur le sol français de la guerre d’Algérie conclue par le bradage de l’Algérie française au FLN par Charles De Gaulle. Sa forfaiture a ouvert les vannes de l’installation sur le sol français de populations musulmanes inassimilables, surtout lorsque l’Eglise, depuis Vatican II, a renoncé à nourrir le rayonnement spirituel de la France.

Mais ces massacres résultent conjointement :

  • de la politique d’agression du monde musulman menée par les Etats-Unis, notamment au Proche-Orient qui, avec la complicité criminelle d’une Angela Merkel, ont suscité la Révolution migratoire qui menace l’Europe de submersion ethnique extra-européenne.
  • des effets funestes du judaïsme politique qui, à travers le sionisme, exproprie le peuple palestinien de ses terres et provoque une légitime colère des peuples arabes.

Aujourd’hui, le Parti Nationaliste Français met en cause la responsabilité de l’actuel gouvernement Hollande -Valls, tout autant que celle de ses prédécesseurs, dans la multiplication de ces actes criminels, par l’incurie et la duplicité dont ils font preuve dans la gestion d’une situation qu’ils ont eux-mêmes créée.

En effet, dans l’assassinat de ce prêtre comme dans d’autres affaires, les criminels étaient déjà fichés, repérés par les services de police mais laissés en liberté de manière coupable ou, pire encore, laissés sans surveillance.

 Or, dans le même temps, ces forces de police sont largement mobilisées pour surveiller étroitement les Nationalistes qui incarnent la légitimité de la France. Ils sont fichés, arrêtés et condamnés au nom des lois scélérates Pleven et Gayssot. Leurs réunions sont interdites, comme cela vient d’être le cas pour le Camp d’été organisé par Jeune Nation dans les Hautes Alpes en ce mois de juillet 2016. A l’évidence, pour le régime, l’ennemi principal n’est pas le terrorisme mais les Français non reniés. La répression dont ils sont l’objet signe en fait la fragilité de leur république.

Le Parti Nationaliste Français n’a jamais cessé de combattre la politique de trahison menée par les gouvernements successifs de leur Ve République qui substituent aux racines spirituelles et culturelles de la France la pseudo religion laïque des droits de l’homme et l’imposture que constitue la démocratie inorganique.

Constatant que ses analyses relatives aux dangers qui mettent la France en péril sont plus que jamais confirmées par des événements d’une gravité sans cesse accrue, le Parti Nationaliste Français appelle avec urgence les Français à le rejoindre pour préparer le rétablissement de la France en rejetant dans les poubelles de l’histoire ce régime d’Anti-France qui a déjà fait trop de mal.

 

Pour aider ou adhérer au Parti Nationaliste Français (ici)

 bulletin-adhesion-pnf

 

 

 

Camp de cohésion et soutien à Alexandre Gabriac du PNF 66

 

Petite vidéo récapitulative du camp de cohésion organisé par le PNF Roussillon en juillet 2016 et message de soutien à Alexandre Gabriac, condamné à deux mois fermes !

 

 

 

 

Actualité nationaliste Europe

 

Mouvement Nation – Appel à détruire un drapeau de DAESH en public à Bruxelles !

 

Suite à la vague d’attentats que vient de connaître l’Europe, Hervé Van Laethem (président du Mouvement NATION) annonce  dans cette vidéo qu’il détruira un drapeau de DAESH en public à Bruxelles.

Pour ceux qui veulent y assister, ce sera samedi 30 Juillet à 11h, place Royale à Bruxelles, à proximité de la statue de Godefroid de Bouillon !

 

 

 

 

France

 

Haine des Blancs et jalousie : vraies causes des attentats 

 

Est-ce l’été ? Le soleil ? La fin du ramadan ? Difficile de savoir… En tout cas, l’été 2016 restera dans toutes les mémoires. L’attentat de Nice semble avoir été le déclencheur d’une guerre larvée menée contre nous, les Blancs, depuis des années et qui apparaît aujourd’hui dans sa phase de pleine maturation.

En effet, on ne compte plus depuis une semaine les attaques menées « à l’aveugle » par des arabo-musulmans. Se sentent-ils pousser des ailes à la suite du détestable exemple donné par le tunisien Mohamed Lahouaiej Bouhlel ? Tout ne fait certes pas la « Une » des médiats. Un exemple parmi d’autres : ce Marocain interdit de séjour chez nous qui, alors qu’il était « fortement alcoolisé », a agressé une mamie à Uzès et a menacé de tout faire sauter « comme à Nice ». Un simple fait divers bien sûr… sauf que des tas d’actes de la sorte sont à déplorer… Il y a donc une logique derrière tout cela.

Sans tout lister, évoquons simplement les faits les plus graves de ces derniers jours: l’agression au couteau d’une mère et de ses trois filles dans un VVF des Hautes-Alpes tout d’abord. Le coupable? Un Marocain de 37 ans. En Allemagne ? Même chose avec l’attaque d’un train par un afghan de 17 ans armé d’une hache ! (NDLR: Article écrit le 22 juillet. Ajoutons-y l’horrible égorgement d’un prêtre à Saint-Etienne-du-Rouvray).

Entre la folie meurtrière de « fous d’Allah », plus ou moins islamisés et la violence quotidienne de la racaille (issue à 90% de l’immigration extra-européenne ; les 10% restants -européen par le sang mais non par l’esprit- sont des traîtres à leur race) se dresse nettement une frontière extrêmement floue où l’on passe d’un côté à l’autre sans soucis. Pourquoi ? Simplement parce que l’ennemi est le même. Ils détestent, haïssent et jalousent les Blancs, les Français, les Européens.

L’islam (l’islamisme ?) n’est souvent que le catalyseur d’une haine beaucoup plus profonde à notre égard. C’est pour cette raison qu’il est pris comme justification quasi-systématiquement, même par des individus qui en sont, en réalité, très loin. Pour eux : islam = anti-Blancs, point. L’islam de notre société multiculturelle a permis de rassembler autour de son étendard toute la hargne qu’une partie des non-Blancs nourrit envers nous. Son prosélytisme, sa place grandissante dans nos sociétés européennes, son poids dans le monde, son caractère guerrier, sa virilité (souvent fantasmée d’ailleurs), son aspect fortement communautaire et non-européen sont autant de raisons pour des immigrés de s’en réclamer. C’est évident, et cela l’est encore plus quand l’islam est la religion de leurs pères.

Vient maintenant la question des motivations profondes des terroristes qui ont attaqué la France et l’Europe ces derniers mois. Sont-ils tous des musulmans ou des islamistes sérieux ? Pas du tout et peu importent les revendications fantaisistes de l’Etat Islamique qui récupère tout et n’importe quoi dans une guerre médiatique relativement bien menée. Revenons à nos terroristes. Ils prennent certes logiquement l’islam comme étendard mais le sérieux de leur foi laisse souvent à désirer. Prenons le cas du boucher de Nice : Mohamed Lahouaiej Bouhlel qui :

« « obsédé » par son apparence physique depuis son enfance, s’était jeté dans le sport et les anabolisants. Selfies à gogo. Le prédateur était en chasse. Hommes, femmes… Jeunes ou vieux, qu’importe. L’appétit sexuel de Mohamed Lahouaiej Bouhlel n’avait pas de limite. Les enquêteurs ont auditionné un homme de 73 ans, présenté comme son principal amant. »

Amateur de danse, ce tunisien bisexuel fréquentait encore le milieu de la Salsa deux semaines avant son carnage sur la promenade des Anglais. « Un profil qui ne ressemble pas, a priori, à celui des « combattants » ou « soldats du califat » recrutés jusqu’ici par Daech. ». Effectivement. Mais l’on pourrait dire la même chose de plusieurs des terroristes du Vendredi 13 et en particulier de Salah Abdeslam, amateur de joints et de Mac Donalds (le grand Satan américain!!!) qui, en cellule, s’abreuve de télé-réalité… Ah, cet « Occident » honni mais tellement attirant…

Les motivations réellement islamistes existent et il ne s’agit pas ici de minimiser leur dangerosité. Toutefois, force est de constater que l’islam est utilisé par plusieurs terroristes (ou racailles) avant tout comme une image, une marque, un simple signe d’appartenance. Dans ce monde d’images, utiliser celle de l’islam convient bien souvent à nous dire « Je vous déteste ! ».

Dans un syncrétisme étrange -symbolisé par tous ces musulmans portant la djellaba en même temps que des Nike aux pieds- un islam plus ou moins suivi (et/ou compris), considéré fort justement comme marqueur identitaire de différenciation se couple à une totale fascination/répulsion de la société libérale. On passe du supermarché, temple de la consommation, à la mosquée. Le vendredi, on prie et le samedi, on va aux putes le nez chargé de coke. La télévision, elle, reste toujours allumée.

Les plus jeunes générations d’immigrés, celles qui ont fourni pratiquement tous les meurtriers des attaques terroristes qui nous occupent, répondent à ce modèle. Peu importe dans le fond leur degré de religiosité ; le résultat est le même : ils nous envient, ils nous jalousent, ils veulent prendre notre place, ils nous haïssent, ils nous attaquent, ils nous tuent. Les Blancs sont à leurs yeux les coupables de tous leurs maux. Dans leurs représentations du monde simplistes, nous symbolisons la réussite, la stabilité, la liberté que eux n’ont pas. D’où leur mépris. Notre faiblesse n’arrange rien, elle les pousse à passer encore plus facilement à l’action.

La propagande multiculturelle à berné les immigrés en leur faisant croire qu’ils pourraient être comme nous, qu’on était tous égaux mais la réalité est tout autre et débouche sur une frustration multiforme qui explose aujourd’hui, sur fond de revendications identitaires ou communautaires et de jalousie envers ce nous sommes ou semblons être à leurs yeux. Nous sommes coupables de leur pauvre sort, de leur manque de réussite, de la colonisation, du racisme etc etc. Ajoutez à cela la pauvreté d’esprit souvent caractéristique d’individus instables à tous niveaux (capables de se « radicaliser » et de se décider à massacrer des innocents en quelques semaines) et vous obtenez un cocktail détonnant amenant à une guerre inévitable comme je l’ai évoqué dans mon précédent article.

Il est faux de croire qu’on nous mène une guerre qui ne serait que religieuse. Elle est multiforme mais raciale avant tout. L’islam est le drapeau des peuples de couleur qui s’opposent à nous et c’est en cela qu’il est le plus dangereux.      Rüdiger / C.N.C.     racisme-anti-blanc-haine-existe-600x449

 

 

Le deuxième tueur du prêtre égorgé est «formellement identifié»

 

L’enquête sur l’assassinat du prêtre dans l’église de Saint-Étienne-du-Rouvray a progressé jeudi avec l’identification formelle du deuxième tueur, récemment fiché pour radicalisation.

Les enquêteurs ont formellement identifié Abdel Malik Nabil Petitjean, 19 ans, comme étant la deuxième personne impliquée dans l’égorgement mardi du Père Jacques Hamel, 86 ans, tué pendant qu’il célébrait la messe dans son église de Saint-Étienne-du-Rouvray.

La justice ne disposait pas de ses empreintes, ni de son ADN, ce qui a retardé son identification. Il était toutefois fiché pour radicalisation depuis le 29 juin pour avoir tenté de rejoindre la Syrie via la Turquie.

Des prélèvements ADN effectués sur sa mère ont permis son identification. Trois personnes de son entourage familial ont été placées en garde à vue.    

2171909f-3a2c-40ea-b282-320676372510_JDX-NO-RATIO_WEB

 

 

Émeute entre clandestins Soudanais et Afghans

 

Mardi, en fin d’après-midi, l’arrivée de plusieurs dizaines de migrants à  Mantes-la-Jolie a suscité de l’agitation à la gare. Ces derniers avaient été expulsés de Paris dans la journée pour rejoindre Mont-Saint-Aignan, près de Rouen, en car. Mais au cours du trajet, une émeute a éclaté entre des Afghans et des Soudanais. Résultat : le voyage a dû être interrompu et les envahisseurs ont été invités à rentrer à Paris, par train, depuis la gare de Mantes-la-Jolie. Deux d’entre eux, sérieusement blessés durant la bagarre, ont été hospitalisés à Rouen.

 

 

Deux nouveaux centres d’hébergements à Paris pour les envahisseurs

 

« Le camp humanitaire pour réfugiés » voulu par Anne Hidalgo à Paris sera déployé sur deux sites, l’un dans le nord, l’autre dans le sud-est de la capitale, a indiqué mercredi la mairie de Paris.
Il s’agira d’un camp déployé sur deux sites, celui situé dans le nord dédié aux hommes seuls, le second « aux publics fragiles », femmes seules, avec enfants, familles, dont l’ouverture est prévue avant fin septembre. Ils serviront d’accueil de jour afin d’étudier la situation des clandestins au fur et à mesure qu’ils arrivent dans la capitale. Ils offriront néanmoins une partie hébergement provisoire où les migrants pourront être accueillis pendant quelques jours avant d’être relogés par l’Etat.
Le centre, tous sites réunis, doit ouvrir avec 200 à 400 places avec une « montée en charge » pour accueillir jusqu’à 800 personnes. La possibilité d’ouvrir plusieurs sites avait été évoquée à plusieurs reprises par la maire comme par l’Etat qui, en juillet, a annoncé son engagement dans la création de ces centres de premier accueil. La Ville donnera la localisation précise des sites fin août « quand les travaux seront suffisamment avancés » pour éviter que les lieux ne soient envahis et squattés avant. 

 

 

Originaire d’Afrique du nord, il  menace un chauffeur de bus et fait l’apologie de Mohamed Mera

 

Un homme d’origine nord-africaine  a été présenté au parquet de Toulouse après avoir été arrêté lundi en fin de matinée à Toulouse. Visiblement alcoolisé et après avoir pris des drogues, cet homme de 41 ans au passé marqué par sa toxicomanie est monté dans un bus Tisséo.

Il s’est rapidement accroché avec le chauffeur à qui il a fait un geste d’égorgement… Puis il a vanté les actes de Mohammed Merah, l’auteur des attentats de mars 2012.

Vite arrêté, il a d’abord été placé en dégrisement avant d’être auditionné par les enquêteurs du Quart judiciaire.

Ses menaces de mort et son apologie du terrorisme devraient lui valoir une présentation devant le tribunal correctionnel cette semaine dans le cadre des comparutions immédiates.

 

 

Deux français renégats, apprentis djihadistes, condamnés à 4 et 5 ans de prison ferme

 

Deux amis d’enfance orléanais, Matthew Chaudemanche et Rudy Demarcy de respectivement 21 et 22 ans, convertis à l’islam, ont été condamné le 25 juillet à 4 et 5 ans de prison ferme par le tribunal correctionnel de Paris pour avoir projeté de partir combattre en Syrie. Si Rudy Demarcy a écopé d’une peine supérieure c’est parce qu’il a acheté et détenu les armes à son domicile. 
Le tribunal a retenu contre eux la qualification d’« association de malfaiteurs en lien avec une entreprise terroriste » estimant que les éléments du dossier attestaient « de préparatifs concrets et avancés d’un départ en Syrie, pour y combattre sous la bannière de l’État islamique ». 
Le président a justifié l’absence de période de sûreté par leur « jeune âge » et son souhait d’aider à leur « réinsertion ». Leurs noms seront néanmoins inscrits au fichier des auteurs d’infractions terroristes (FIJAIT), en vigueur depuis le 1er juillet dernier.
L’enquête avait démarré par hasard : lors d’une intervention des pompiers fin janvier 2015, des armes blanches et à feu avaient été découvertes chez l’un des deux hommes. Matériel de survie, Coran, tapis de prière avaient également été retrouvés lors de la perquisition.   
Il apparait qu’entre 2012 et 2014, déjà 8 jeunes français de souche reniés de la région sont partis pour la Syrie.
 

 

 

Nuit d’émeute  dans le quartier « occupé » du Val Fourré

 

Nouvelle montée de la violence, dans la nuit de dimanche à lundi, à Mantes-la-Jolie. Vers minuit, les policiers ont été attaqués rue Paul-Gauguin, dans le quartier du Val-Fourré, alors qu’ils sécurisaient une intervention des pompiers. Un petit groupe d’individus leur a jeté des projectiles. Deux impacts de pierres ont été relevés sur la carrosserie d’une voiture de police. Les agents, épaulés au cours de la nuit par l’unité de sécurisation et d’intervention, ont riposté à coups de flash-ball pour disperser leurs agresseurs.

Déjà, dans la nuit de vendredi à samedi, vers 0 h 30, la police avait été la cible de jets de pierres, de cocktails Molotov et de mortiers de feu d’artifice, lors d’une intervention pour un incendie, rue Marcel Doret. Leurs agresseurs avaient crié le nom d’Adama Traoré, ce jeune homme décédé le 19 juillet lors de l’arrestation de son frère par les gendarmes, à Beaumont-sur-Oise.

Un détail qui suscite une certaine vigilance de la part des autorités qui redoutent un effet de contagion dans les cités.

 

 

Le cardinal André Vingt-Trois dénonce « le silence des élites devant les déviances des mœurs et la légalisation des déviances »

 

Extrait de l’homélie du cardinal Vingt-Trois, lors de la messe de mercredi en la cathédrale Notre-Dame de Paris, pour les victimes de l’attentat de Saint-Étienne-du-Rouvray :

« […] La crise que traverse actuellement notre société nous confronte inexorablement à une évaluation renouvelée de ce que nous considérons comme les biens les plus précieux pour nous. On invoque souvent les valeurs, comme une sorte de talisman pour lequel nous devrions résister coûte que coûte. Mais on est moins prolixe sur le contenu de ces valeurs, et c’est bien dommage. Pour une bonne part, la défiance à l’égard de notre société, – et sa dégradation en haine et en violence – s’alimente du soupçon selon lequel les valeurs dont nous nous réclamons sont très discutables et peuvent être discutées. Pour reprendre les termes de l’évangile que nous venons d’entendre : quel trésor est caché dans le champ de notre histoire humaine, quelle perle de grande valeur nous a été léguée ? Pour quelles valeurs sommes-nous prêts à vendre tout ce que nous possédons pour les acquérir ou les garder ? Peut-être, finalement, nos agresseurs nous rendent-ils attentifs à identifier l’objet de notre résistance ?

Quand une société est démunie d’un projet collectif, à la fois digne de mobiliser les énergies communes et capable de motiver des renoncements particuliers pour servir une cause et arracher chacun à ses intérêts propres, elle se réduit à un consortium d’intérêts dans lequel chaque faction vient faire prévaloir ses appétits et ses ambitions. Alors, malheur à ceux qui sont sans pouvoir, sans coterie, sans moyens de pression ! Faute de moyens de nuire, ils n’ont rien à gagner car ils ne peuvent jamais faire entendre leur misère. L’avidité et la peur se joignent pour défendre et accroître les privilèges et les sécurités, à quelque prix que ce soit.

Est-il bien nécessaire aujourd’hui d’évoquer la liste de nos peurs collectives ? Si nous ne pouvons pas nous en affranchir, en nommer quelques-unes nous donne du moins quelque lucidité sur le temps que nous vivons. Jamais sans doute au cours de l’histoire de l’humanité, nous n’avons connu globalement plus de prospérité, plus de commodités de vie, plus de sécurité, qu’aujourd’hui en France. Les plus anciens n’ont pas besoin de remonter loin en arrière pour évoquer le souvenir des misères de la vie, une génération suffit. Tant de biens produits et partagés, même si le partage n’est pas équitable, tant de facilités à vivre ne nous empêchent pas d’être rongés par l’angoisse. Est-ce parce que nous avons beaucoup à perdre que nous avons tant de peurs ?

L’atome, la couche d’ozone, le réchauffement climatique, les aliments pollués, le cancer, le sida, l’incertitude sur les retraites à venir, l’accompagnement de nos anciens dans leurs dernières années, l’économie soumise aux jeux financiers, le risque du chômage, l’instabilité des familles, l’angoisse du bébé non-conforme, ou l’angoisse de l’enfant à naître tout court, l’anxiété de ne pas réussir à intégrer notre jeunesse, l’extension de l’usage des drogues, la montée de la violence sociale qui détruit, brûle, saccage et violente, les meurtriers aveugles de la conduite automobile… Je m’arrête car vous pouvez très bien compléter cet inventaire en y ajoutant vos peurs particulières. Comment des hommes et des femmes normalement constitués pourraient-ils résister sans faiblir à ce matraquage ? Matraquage de la réalité dont les faits divers nous donnent chaque jour notre dose. Matraquage médiatique qui relaie la réalité par de véritables campagnes à côté desquelles les peurs de l’enfer des prédicateurs des siècles passés font figure de contes pour enfants très anodins.

[…] Silence des parents devant leurs enfants et panne de la transmission des valeurs communes. Silence des élites devant les déviances des mœurs et légalisation des déviances. Silence des votes par l’abstention. Silence au travail, silence à la maison, silence dans la cité ! A quoi bon parler ? Les peurs multiples construisent la peur collective, et la peur enferme. Elle pousse à se cacher et à cacher. […] »   

Mgr 23

 

 

La marche blanche prévue à Saint-Etienne-du-Rouvray a été interdite

 

La préfecture de Seine-Maritime a décidé d’interdire pour raisons de sécurité la marche blanche prévue hier en hommage au prêtre  Jacques Hamel de Saint-Etienne-du-Rouvray. Il s’est déroulé uniquement un rassemblement dans le stade municipal. Ce rassemblement organisé par la mairie communiste, en mémoire du prêtre assassiné mardi en pleine messe dans l’église de la ville, se déroulera à 18 heures au parc omnisports Youri-Gagarine.

En dehors de cette cérémonie et de celles organisées par le diocèse, « pour des raisons de sécurité et d’organisation, toute autre manifestation [marche blanche, rassemblement] est interdite », avait annoncé mercredi soir la préfecture dans un communiqué.

Au cours de la cérémonie de jeudi, en présence de personnalités civiles et religieuses, le maire de la ville Hubert Wulfranc (PCF) et l’archevêque de Rouen, Dominique Lebrun, rendront hommage au prêtre. La cérémonie a débutée avec le Requiem de Mozart et s’est achevé au son de la Marseillaise, après une minute de silence (procédé maçonnique). Le président régional du Conseil du culte musulman et de la mosquée de Saint-Etienne-du-Rouvray, Mohammed Karabila, a indiqué que les fidèles se joindraient à cet hommage. 

st erienne du rouvray

 

 

L’élue Julie Le Goïc s’amuse et insulte le prêtre égorgé

 

Julie Le Goïc est élue d’extrême-gauche à la mairie de Brest. Elle est déjà connue pour avoir défendu l’imam salafiste de la ville. Cette fois, elle s’amuse ouvertement de l’exécution sauvage du Père Hamel, et pire encore, laisse entendre qu’il est pédophile.  13669567_1400588916624513_8872469679180151822_n

Pour ceux qui veulent protester auprès de la mairie de Brest :

Tél: 02 98 00 80 80
Fax : 02 98 00 81 08
Email : [email protected]

 

 

Le FLNC met en garde les « islamistes radicaux » et « l’Etat français »

Le mouvement clandestin independentiste corse du FLNC du 22 octobre a averti jeudi matin dans un communiqué les « islamistes radicaux de Corse » que toute attaque de leur part déclencherait « une réponse déterminée, sans aucun état d’âme » :

« Votre philosophie moyenâgeuse ne nous effraie pas. […] Sachez que toute attaque contre notre peuple connaîtrait de notre part une réponse déterminée sans aucun état d’âme. »

Dans ce texte transmis à « Corse Matin », le groupe, qui avait annoncé en mai sa démilitarisation, adresse aussi un « message à l’Etat français », qui aurait, « si un drame devait se produire chez nous […], une part importante de responsabilité car il connaît les salafistes en Corse ». Le groupe pointe également une responsabilité  de l’Etat, en raison de son intervention en Irak et en Syrie contre Daech :

« Il faudra que la France cesse sa propension à intervenir militairement et vouloir donner des leçons de démocratie à la terre entière si elle veut éviter que les conflits qu’elle sème à travers le monde ne reviennent comme un boomerang sur son sol. » 

Le mouvement assure, sans plus de précision, « avoir permis au mois de juin de déjouer un attentat sur notre territoire dans un lieu fréquenté par le public ». 

  36957b0edc89b7c309c9107b3e8c0

 

 

 

Etranger

 

   Europe

 

Allemagne: perquisition dans une mosquée salafiste

 

La police allemande a mené ce mercredi une perquisition dans une mosquée de Hildesheim considérée comme un haut-lieu de l’islam radical, a annoncé le ministère régional de l’Intérieur de Basse-Saxe.

Les appartements de huit membres de la direction de l’association qui gère cette mosquée, « le cercle de l’islam de langue allemande d’Hildesheim » (DIK), ont également fait l’objet de fouilles de la police, selon la même source. « Le DIK est un haut lieu de la scène salafiste radicale », a indiqué le ministre de l’Intérieur de Basse-Saxe, Boris Pistorius. « Après des mois de préparation, nous avons franchi aujourd’hui avec ces perquisitions un pas important vers l’interdiction de l’association », a-t-il ajouté. Selon les services de renseignement, cette mosquée est connue pour radicaliser certains fidèles et les inciter au jihad dans les zones de conflit.

Dans des prêches, des séminaires et des interventions orales, des appels à la « haine contre les incroyants » sont également lancés, selon Boris Pistorius. 

 

 

L’Autriche va construire également une barrière à sa frontière

 

L’Autriche a dévoilé des plans pour construire une clôture de 100 km le long de sa frontière pour arrêter les envahisseurs qui entrent illégalement dans le pays.

Les ingénieurs de l’état d’Europe centrale ont finalisé des plans pour la grande barrière, qui s’étirera sur toute sa frontière sud avec la Hongrie.

L’Autriche a à plusieurs reprises été en conflit avec Bruxelles pour sa répression de l’immigration clandestine et a déjà mis une limite quotidienne sur le nombre de personnes qui peuvent prétendre à l’asile.

Et plus tôt cette année le parlement du pays a voté une motion lui permettant de déclarer l’état d’urgence si le nombre de migrants augmentait soudainement, ce qui signifie qu’il pourrait instantanément fermer ses frontières.

La nouvelle clôture à la frontière marquera une escalade considérable de la part de l’Autriche pour faire baisser la migration par des moyens physiques, le pays n’ayant construit qu’une petite clôture 4 km le long de sa frontière avec la Slovénie à ce jour.

Les fonctionnaires d’État ont conclu des accords avec des centaines de propriétaires fonciers le long du tronçon de 100 km de la frontière qui permettra à la clôture d’être mise en place en un temps record si le nombre de clandestins augmentait à nouveau, selon un porte-parole de la police.

L’Autriche est sur la route migratoire des Balkans menant aux «terres promises» de l’Allemagne et de la Suède, où la plupart des envahisseurs arrivant en Europe veulent s’installe.

La clôture couvrira seulement un tiers de la frontière de 300 km entre les deux pays, mais les responsables ont estimé que les autres sections sont trop éloignées et difficiles à traverser pour fournir une voie de migration attrayante.

Le tronçon sera patrouillé jour et nuit par les troupes et les équipes de chiens de police en cas d’état d’urgence déclarée, fournissant une barrière insurmontable en cas de mouvement d’un grand nombre de personnes vers le nord.

La Hongrie voisine n’est pas étrangère aux clôtures à la frontière, après avoir provoqué la colère des fonctionnaires européens en construisant sa propre barrière de 175 km le long de sa frontière avec la Serbie l’année dernière quand la crise des envahisseurs était à son apogée.

Le 26 Juillet, le chancelier autrichien Kern est allé à Budapest pour rencontrer le premier ministre hongrois Orbán. Les deux pays cherchent à ouvrir un nouveau chapitre dans leurs relations après que le gouvernement autrichien a changé et la crise de la migration a évolué en une crise de la sécurité à travers le continent. L’ancien gouvernement social-démocrate a attaqué durement Orbán pour avoir construit une clôture et mis un terme à l’afflux de migrants dans son pays. Le chancelier Kern veut maintenant améliorer les relations et commencer une coopération en bon entente, en particulier sur ce sujet.   hungary-691905

 

 

 

 

   Monde

 

Cisjordanie occupée: un palestinien abattu par Tsahal et un immeuble détruit au bulldozer

 

Un Palestinien, soupçonné d’être responsable d’une attaque ayant tué un Israélien, a été tué dans la nuit de mardi à mercredi lors d’échanges de tirs avec des soldats israéliens en Cisjordanie occupée, a indiqué l’armée israélienne.

Un convoi de « militaires » est entré dans la localité de Sourif, au nord-ouest de Hébron, vers 23H00 et en est ressorti aux environs de 06H00, en emportant le corps du Palestinien tué, a rapporté un photographe de l’AFP.

Les soldats ont assiégé la maison dans laquelle cet homme se trouvait pendant des heures avant de lancer un assaut, aidés notamment de bulldozers, détruisant en partie le bâtiment de plusieurs étages, d’où des tirs sont partis, d’après le photographe de l’AFP.  

israel

 

 

 

Vidéo

 

Serge de Beketch : La tournante, activité culturelle des banlieues

 

 

 

 

Kiosque 

 

Lectures Françaises

CCI28072016

N° 711 – 712 de juillet-août 2016 

Sommaire :

Editorial par Jérôme Seguin ; Récupération ou non de Jeanne ? par Pierre Romain ; Les écoles « hors contrat » et à la maison ciblées par Najat par Michel Leblanc ;  La fermentation gauchiste par P.R . ; Quelques considérations sur les causes de la grandeur et la décadence des Français par Claude Beauléon ; Chiré à 50 ans ! ; La France peut disparaitre par Olivier Destouches ; Le mondialisme en marche par Claude Vignon ;  Echos et rumeurs par P.R., J.deK. et M.L. etc…

6,5€ par courrier à DPF VAD  BP 70001  86190 Chiré-en-Montreuil

ou en ligne ici

 

 

 

Ephéméride nationaliste

 

29 juillet 1883 : naissance de Benito Mussolini 

benito-mussolini

 

29 juillet 1989 : mort d’Abel Chapy   (biographie)

chapy

 

29 juillet 2009 : mort de Jean-Baptiste Biaggi 

jean-baptiste-biaggi

 

 

 

 

Agenda

 

20 août – 21 août Meuse : IV° Randonnée nationaliste

RandoMeuse2122082016

 

 

© Jeune nation – 2016

 

 David_San_Rocco

Saint Roch intercédant la Vierge pour la guérison des pestiférés, 1780, Jacques-Louis David   (musée des beaux-arts  –  Marseille)    

Partager cet article Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Facebook
Facebook
0Share on VK
VK
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email
Jeff Davis

Commentaires (2)

  1. arban dit :

    Cynthia McKinney, ex-membre démocrate de la Chambre des représentants, prétend qu’Israël est derrière les massacres européens.
    http://fr.timesofisrael.com/une-ex-membre-du-congres-pretend-quisrael-est-derriere-les-massacres-europeens/

    Sur France Inter, Patrick Cohen et Pierre Weill reçoivent David Bénichou pour causer terrorisme.
    https://www.franceinter.fr/emissions/l-invite-de-8h20/l-invite-de-8h20-25-juillet-2016

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Login

Lost your password?
0