Accueil » Actualité nationaliste en Europe » Le judaïsme politique tente d’obtenir la dissolution de l’Union Nationale Bulgare et l’interdiction de la Lukovmarch

Le judaïsme politique tente d’obtenir la dissolution de l’Union Nationale Bulgare et l’interdiction de la Lukovmarch

Alors que les pouvoirs publics aux ordres des lobbys du judaïsme politique tentent d’obtenir la dissolution de l’Union Nationale Bulgare (et l’interdiction de la traditionnelle procession annuelle aux flambeaux en mémoire du général Hristo Lukov), nous assurons nos camarades nationalistes de notre soutien qui se manifestera notamment par la présence d’une délégation française à la Lukovmarch le 22 février prochain à Sofia !

Notre détermination et notre solidarité sont d’autant plus fortes que nous, nationalistes, en France, avons déjà eu à connaître des attaques identiques et de même origine. En effet, c’est après une visite du président du Congrès Juif Mondial en France, à l’Élysée (qui avait ensuite exigé l’interdiction de l’Aube Dorée grecque et du Jobbik hongrois) que Manuel Valls avait pris pour prétexte la mort d’une racaille dans les rues de Paris en juin 2013 pour dissoudre deux mouvements nationalistes : l’Œuvre Française et les Jeunesses Nationalistes.

Mais c’est évidemment peine perdue. Et nous savons qu’en Bulgarie, comme ailleurs en Europe, les nationalistes ne fuient pas et ne se laissent pas impressionner par les coups d’où qu’ils viennent. Et leurs ennemis devraient prendre garde de ne pas trop secouer le puissant lion bulgare à peine assoupi après avoir eu raison de 500 ans d’occupation ottomane et de 45 ans d’occupation soviétique…

Communiqué de l’Union Nationale Bulgare au sujet de la procédure lancée par les pouvoirs publics en vue d’une dissolution :

Le 11 Février, le Bureau du Procureur général de Bulgarie a annoncé lors d’une conférence de presse qu’il lançait une action devant les Tribunaux en vue de la dissolution du mouvement nationaliste Union Nationale Bulgare. La procédure repose sur l’accusation que notre organisation agit comme une formation paramilitaire, qu’elle pratique une propagande antisémite, incite à la discrimination et la violence et que ses activités sont contraires aux lois et à la Constitution. En réalité rien de tout cela ne peut être étayé par le bureau du procureur qui ne dispose d’aucun élément tangible. Toutes nos activités, notre propagande, la structure de notre organisation et nos uniformes sont en stricte conformité avec les lois en vigueur dans le pays. Cela est parfaitement connu des autorités, mais malgré tout, beaucoup d’efforts sont fait pour tenter d’interdire notre organisation et de saboter notre travail.

D’ailleurs, cette information est publiée juste une semaine avant la Lukovmarch, le plus grand événement annuel nationaliste en Bulgarie, dont nous sommes les organisateurs. Sa popularité croît chaque année et rassemble non seulement des milliers de nationalistes bulgares, mais aussi de nombreux camarades de toute l’Europe. C’est sans doute l’une des principales raisons de cette attaque contre notre organisation. L’autre raison est la création de l’Alliance Forteresse Europe, projet d’union et de coordination des nationalistes radicaux en Europe lancé avec nos camarades d’Allemagne (Die Rechte), de Hongrie (Legio Hungária), de République tchèque (Narodni un sociální fronta), de France (Les Nationalistes) et de Pologne (Szturm). Ce projet fait bien sûr encore plus enragé les forces anti-nationales qui tentent de nous arrêter depuis des années.

L’annonce du bureau du procureur général fait partie d’une attaque à grande échelle et bien coordonnée contre notre organisation. Depuis plusieurs années, le maire de Sofia fait tout ce qui est en son pouvoir et au-delà (y compris violer violer la loi) pour tenter d’empêcher le déroulement de la Lukovmarch. À chaque fois nous avons porté l’affaire devant la Cour de Sofia et nous avons obtenu gain de cause, y compris pour cette année 2020. La réaction de nos ennemis est donc d’essayer de dissoudre notre organisation.

Ils visent non seulement à détruire notre structure, mais tentent également de nous atteindre ou intimider personnellement. En effet après l’annonce en Avril 2018 de la fondation de l’Alliance Europe forteresse, notre chef a été invité dans une émission de télévision populaire. Prenant prétexte de certains de ses propos anodins, une coalition d’organisations mondialistes et de représentants du judaïsme politique ont émis une plainte auprès de la Commission pour la protection contre la discrimination et une instruction a été ouverte contre lui (toujours en cours).

De même, dans la procédure lancée contre notre organisation, l’enquête n’a pas été confiée au service de police ordinaire mais à l’Agence nationale pour la sécurité nationale (le service spécial national de renseignement intérieur). Nos ennemis tentent désespérément de ternir notre réputation et de donner une image effrayante de notre organisation dans les médias, présentant le nationalisme comme quelque chose de mauvais et dangereux. Mais leurs efforts ont en réalité un effet opposé et le soutien de la population est grandissant à notre égard !

Qui se cache derrière le masque des pouvoirs publics bulgares qui tentent de nous atteindre ? Nos adversaires sont principalement des représentants du lobby du judaïsme politique comme l’organisation « Shalom Bulgaria » (les membres de la communauté juive connecté au régime communiste et à ses crimes contre la nation bulgare) et la loge maçonnique juive « B’nai B’rith » qui déroulent l’agenda anti-nationaliste et mondialiste en Bulgarie. Au niveau international, ils sont relayés par le Congrès Juif Mondial (qui a exigé ces deux dernières années du premier ministre bulgare de prendre des mesures contre la Lukovmarch). Leurs alliés sont le réseau des ONG extrémistes libérales soutenues par l’organisation bien connue « Open Society » de George Soros, des gauchistes idiots utiles, le Parti socialiste (anciennement communiste à peine remaquillé) et tous les partis libéraux du pays.

Mais en dépit de ces attaques, nous recevons un soutien important du peuple et nous en amènerons les preuves très prochainement.

Nous tenons également à remercier pour leur soutien tous nos camarades de l’Alliance Forteresse Europe et toutes les autres organisations nationalistes en Europe qui ont fait preuve de solidarité ! Nous vous assurons que la Lukovmarch aura bien lieu, quelles que soient les circonstances!

Ils peuvent essayer d’interdire notre organisation, mais ils ne peuvent pas briser notre fraternité.

Notre lutte est non seulement pour notre propre nation, mais pour notre Europe et notre civilisation !

Union Nationale Bulgare

Partager cet article Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Facebook
Facebook
0Share on VK
VK
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Commentaires (1)

  1. […] ont fait bloc et publiquement rendu hommage au général dans les rues de Sofia, malgré les pressions des lobbies du judaïsme politique sur les autorités bulgares qui, interdisant un défilé, ne pouvaient empêcher le rassemblement aux flambeaux devant sa […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Login

Lost your password?
0