Accueil » Actualité » Actualité internationale » Belgique : un des kamikazes de Bruxelles arrêté puis relâché avant les attentats

Belgique : un des kamikazes de Bruxelles arrêté puis relâché avant les attentats

Belgique_Bakraoui_arrete_relache

Khalid el-Bakraoui, le kamikaze du métro de Bruxelles qui a fait 15 victimes le 22 mars dernier, était connu et surveillé par la police. Le 21 octobre dernier, il avait été arrêté et placé en garde à vue par la police belge, suspecté d’être impliqué dans un achat de chargeurs de kalachnikov, qui pouvait même cacher un plus grand trafic d’armes et de munitions. La perquisition menée avait même permis aux enquêteurs de découvrir l’attirance du frère El-Bakraoui pour la cause jihadiste : « De nombreux chants et vidéos glorifiant le jihad armé ont été retrouvés sur son disque dur » selon la police. Des brouilleurs d’ondes permettant de détecter les appareils mis sur écoute étaient également présents dans son appartement. Mais puisque le futur kamikaze avait réponse à tout, les enquêteurs l’ont laissé repartir libre. Ils ont retrouvé sa trace le 22 mars dernier, après qu’il a explosé dans le métro bruxellois. Au mois de novembre, il avait participé à la préparation des attentats de Paris.

Mais bien sûr, en Belgique comme en France, on préfère criminellement allouer des moyens à la surveillance des « milieux d’extrême-droite »…

Partager cet article Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Facebook
Facebook
0Share on VK
VK
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email
Redaction

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Login

Lost your password?
0