Accueil » Actualité » Actualité internationale » Échecs aux lobbies LGBT à l’Est de l’Europe !

Échecs aux lobbies LGBT à l’Est de l’Europe !

Roumanie : refus du mariage des sodomites

Le 15 mai dernier la chambre basse du Parlement de Roumanie a adopté par 232 voix pour, 22 voix contre et 13 abstentions, une proposition visant à modifier la Constitution empêchant le mariage des sodomites.

En effet la grande majorité de la Chambre des députés a accepté l’initiative de l’organisation « Coalition pour la famille » qui avait reçu plus de 3 millions de signatures de citoyens roumains (sur une population de 19 millions d’habitants).

L’amendement à la Constitution roumaine ainsi adopté affirme au paragraphe 1 de l’article 48 que :

« La famille est fondée sur le mariage librement consenti entre un homme et une femme, en pleine égalité, et dans le droit et le devoir des parents d’assurer l’instruction et l’éducation des enfants »

Cette proposition de défense du mariage avait reçu le soutien des orthodoxes, des catholiques et des protestants, ainsi que des associations telles que « ADF international », le « Conseil pour la liberté » et le « Centre européen pour le droit et la justice ».

Suite à l’approbation parlementaire, la Cour constitutionnelle de Roumanie a donné le feu vert à cette révision de la Constitution confirmant que toutes les exigences constitutionnelles étaient remplies.

La réforme constitutionnelle atteint maintenant sa dernière étape : l’amendement constitutionnel doit être voté au Sénat. À l’issue, elle doit être soumise dans les 30 jours à un referendum qui entérinera donc « le mariage comme étant l’union d’un homme et d’une femme » et non plus seulement « entre époux » comme la Constitution le prévoit pour l’instant.

Soutien occidental au lobby LGBT roumain

En réaction, le 21 mai, un millier de manifestants pour « les droits des minorités sexuelles » en Roumanie ont défilé à Bucarest, dénonçant « la campagne en cours, qui se propose de restreindre les droits de certaines catégories ». Ils ont été rejoints par l’ambassadeur américain à Bucarest, Hans Klemm, alors qu’une trentaine d’ambassades de pays occidentaux envoyaient également un « message de soutien » aux membres de la minorité LGBT…

Selon les #SorosLeaks, 91 500 dollars ont été attribués à « l’Open Society Roumanie » pour « contrer le discours de haine » , notamment en soutien aux LGBT et aux Roms…

La perspective du vote a poussé des eurodéputés des groupes Verts/ALE, GUE/NGL, S&D, CRE, ALDE et même PPE à signer une lettre appelant le sénat à s’opposer au référendum, n’hésitant pas à brandir des menaces à l’encontre de la Roumanie. Dans leur lettre, les parlementaires préviennent qu’« autoriser le référendum, sans prévoir une alternative juridique de reconnaissance des couples non mariés, semble aller dans le sens d’une continuation de la violation des droits de l’Homme des partenaires homosexuels, ainsi que des enfants dépendant de parents non mariés ou célibataires ».

Mais peine perdue ! Le Sénat devrait approuver le projet déjà voté par la Chambre des députés. Et à ce jour, tous les instituts de sondage et d’opinion affirment que la réforme constitutionnelle contre le mariage sodomite recevra l’approbation d’une grande majorité de la population roumaine.

 

Moldavie : la parade des enfilés et dégénérés n’est pas passée

La marche des sodomites et autres dégénérés a tourné court en Moldavie le 21 mai dernier. Peu de temps après avoir commencé, les forces de l’ordre y ont mis fin en invoquant la crainte d’un conflit entre les militants pour les droits des pervers et des manifestants opposés au lobby LGBT qui s’étaient également rassemblés.

Les pervers et autres soutiens des enfilés de la « marche des fiertés » ont été copieusement aspergés d’eau et de jets d’œufs, juste avant que la police n’intervienne pour les évacuer par bus, afin de leur éviter de plus graves préjudices que la contre-mobilisation populaire leur promettait… Comme l’an passé : en 2016, la marche avait été également arrêtée rapidement, moins de 15 minutes après avoir commencée, afin d’éviter les affrontements.

Échec aux forces sorossiennes de la culture de mort

Comme à l’habitude, la marche était organisée par « Genderdoc-M », groupe LGBT moldave, soutenu et grassement financé par la « Fondation Soros pour la Moldavie », c’est-à-dire une des tentacules de la pieuvre du judaïsme politique chargée de la corruption des mœurs des peuples encore fiers et attachés à un ordre naturel et à la vie !

Le même jour, le président moldave Igor Dodon assistait à un événement appelé « Festival de la famille traditionnelle ». Et il a fièrement déclaré aux journalistes : « Je n’ai jamais promis d’être le président des gays, ils auraient dû élire leur propre président ». Il avait précédemment critiqué l’organisation de cette marche qui s’oppose aux valeurs traditionnelles du pays. « Ils ne sont et ne seront jamais acceptés, ni par moi ni par la société » avait affirmé Igor Dodon.

La branche moldave « d’Amnesty International » a condamné le commentaire du président affirmant qu’il s’agissait d’une violation de la Constitution du pays qui selon elle « interdit au chef d’Etat d’inciter à la haine et l’oblige à respecter les droits de chaque citoyen moldave ».

Amnesty international est cette pseudo organisation de défense des droits de l’homme totalement discréditée par des combats très largement marqués d’un deux poids – deux mesures. L’organisation lutte depuis des lustres pour le droit des envahisseurs et des minorités colonisatrices, musulmans, roms et « migrants », en France et en Europe. Mais elle ne se mobilise guère pour aider les chrétiennes enlevées, vendues, violées, mariées de force, excisées, tuées… par Boko Haram ou pour dénoncer le génocide des Chrétiens d’orient par l’État Islamique et autres jihadistes !

Et de même à propos de l’occupation de la Palestine par l’État juif et des crimes commis contre les populations palestiniennes. En effet la branche locale d’Amnesty International a carrément été stipendiée par l’État sioniste auprès duquel elle venait chercher des instructions et des fonds ! (cf : Comment l’État juif a manipulé Amnesty International au service de sa propagande)

Échec à l’ingérence occidentale en soutien aux dégénérés

Quelque jours avant la marche, le 17 mai, dite Journée internationale « contre l’ homophobie, la transphobie et la biphobie », les ambassadeurs en Moldavie des États-Unis, de Grande-Bretagne, d’Allemagne, de France, d’Italie, des Pays-Bas, de Suède, de Suisse, de Lituanie et d’Estonie, avaient publié une communiqué commun affirmant leur espoir que la démonstration de cette année en faveur des droits LGBTQ irait à son terme sans incident.

Raté…

Partager cet article Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Facebook
Facebook
0Share on VK
VK
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email
Redaction

Commentaires (3)

  1. Laloux dit :

    – Les communautés judaïque et musulmane sont réputées pour leur homophobie comme en Tchétchénie ou leur comportement de tous les jours. Il est curieux tout de même que vous leur emboîtiez le pas !
    La meilleure réponse à ces grossièretés qui sont à signaler est un inédit de Bonnard (Abel), que je vais vous envoyer.

    • Vincent dit :

      Les enculés font partis du genre anormal infertile, nuisible au bien commun qu’il soit juif musulman, chrétien ou animal.
      Nuisible par leur égoïsme de fait, nuisible par leur rejet de la culture des ancêtres de fait, nuisible par leur rejet de la religion de fait, nuisible par l’apologie de l’impudeur qu’ils se permettent au vu et au sus de tous avec volonté de choquer.
      En tant que force anti-familial, anti-hétérosexuel pro-mort les combattre est un devoir et un honneur pour l’Homme conscient . Gloire à Jeune Nation!

  2. Italo Vernazza dit :

    Voilà une nouvelle qui met du baume au cœur de quiconque ne confond pas règle et… exceptions — au pluriel; car ces dernières sont de plus en plus nombreuses à venir « peupler »
    — au prétexte de la diversité des tendances sexuelles —
    le catalogue des « normes » de plus en plus impératives(!)de nos pays et de nos peuples en bonne voie de liquéfaction.
    Pendant ce temps, en Suisse, les gras media et les « mètres-à-penser » mettent les bouchées doubles pour convertir les braves gens au mariage du n’importe quoi sexuel.

    Observez Soros: il porte sa malfaisance sur son visage tavelé. Mais « ON » a supprimé les classes « d’observation » qui risquaient de rendre notre jeunesse moins sotte.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Login

Lost your password?
0