Accueil » Actualité » Actualité internationale » Les musulmans menacent de massacrer les chrétiens dans les centres d’asiles suédois

Les musulmans menacent de massacrer les chrétiens dans les centres d’asiles suédois

suede

 

Selon l’Alliance évangélique suédoise, un réfugié chrétien dans Kalmar, au sud-est de la Suède, a été menacé d’être « massacré », et d’être égorgé par un homme qui prétendait avoir combattu avec des groupes djihadistes en Syrie.

Un couple chrétien pakistanais a emménagé dans une église lorsque le nom du mari a été graffité sur un mur près de leur chambre pour demander sa mise à mort. D’autres demandeurs d’asile à Kalmar ont été contraints de quitter leur logement lorsque le harcèlement qu’ils subissaient s’est intensifié.

 «Les chrétiens ne vivent pas dans des camps de réfugiés au Moyen-Orient, parce que, là aussi, ils sont persécutés par des extrémistes musulmans. A cause de cela, la plupart du temps, ils ne sont pas habilités à bénéficier de l’aide de l’ONU. Nous, les Eglises et les organisations communautaires, faisons de notre mieux pour les aider.

« Un hébergement d’asile séparé pour les chrétiens et les autres demandeurs d’asile est essentiel. Nous vous demandons de trouver un tel endroit et de redonner au mot asile son sens véritable de protection et de sécurité ».

Dans sa réponse, le directeur général de l’Office suédois des migrations, Anders Danielsson, a souligné la longue tradition de la Suède d’aider les personnes fuyant la guerre et la persécution :

« (…) Les appels pour un logement séparé pour les chrétiens et les autres groupes vulnérables iraient à l’encontre des principes et des valeurs qui sont au cœur de la société suédoise et de notre démocratie», a-t-il dit. « Ce serait considéré comme un grand échec d’avoir à recourir à la ségrégation en tant que mesure. » 

Partager cet article Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Facebook
Facebook
0Share on VK
VK
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0