Accueil » Géopolitique » Chine : alliance avec la Russie pour contrer le bouclier anti-missile américain déployé en Corée

Chine : alliance avec la Russie pour contrer le bouclier anti-missile américain déployé en Corée

Chine : alliance avec la Russie pour contrer le bouclier anti-missile américain déployé en Corée

 

En juillet 2016, Washington et Séoul se sont entendus pour déployer des systèmes antimissiles américains THAAD en Corée du Sud. Le THAAD est destiné à intercepter les missiles balistiques ainsi que d’autres types de missiles en hautes altitudes. Moscou a critiqué cette décision, jugeant qu’elle saperait la stabilité régionale. Le système de bouclier anti-missiles américain peut être utilisé pour détruire des satellites évoluant sur orbite basse et présente une menace pour l’utilisation libre de l’espace, a souligné la défense russe.

Aujourd’hui la Russie et la Chine ont donc convenu d’adopter des mesures conjointes visant à contrer le déploiement en Corée du Sud du système de défense antimissile américain THAAD, relate l’agence Chine nouvelle. Moscou et Pékin envisagent de protéger les intérêts des deux pays dans la région. Les deux parties ont appelé la Corée du Sud et les États-Unis à arrêter le déploiement de leur système antimissile dans la région afin de préserver l’équilibre stratégique des forces en Extrême-Orient.

Des experts notent que la déclaration russo-chinoise est intervenue sur fond d’aggravation des relations entre Pékin et Washington face à la rhétorique du président élu Donald Trump concernant les relations entre les États-Unis et Taïwan. La Chine a déjà exprimé sa protestation à Washington lorsque le président sortant Barack Obama a signé le projet de budget de la Défense prévoyant le financement d’un programme de coopération militaire avec Taïwan.

D’autre part la Chine avait déjà renforcé de façon non officielle sa pression sur la Corée du Sud suite à la décision de Séoul : les compagnies sud-coréennes travaillant en Chine sont sous le coup de sanctions, ainsi que l’ensemble de l’industrie des loisirs. En outre, Pékin a limité le nombre de touristes allant en Corée du Sud.

Partager cet article Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Facebook
Facebook
0Share on VK
VK
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email
Redaction

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Login

Lost your password?
0